La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 12135
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Mer 11 Oct 2006 - 12:14

Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se] - Jean 21,14-17


La scène se déroula au bord de la mer de Tibériade:
Citation :
C'était déjà la troisième fois que Jésus se montrait à ses disciples depuis qu'il était ressuscité des morts.
Après qu'ils eurent mangé,

Jésus dit à Simon Pierre:
"Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu [agapas me] plus que ceux-ci?"
Il lui répondit : "Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]."
Jésus lui dit : "Pais mes agneaux."

Il lui dit une seconde fois :
"Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu [agapas me] ?
Pierre lui répondit :""Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]."
Jésus lui dit : "Pais mes brebis."

Il lui dit pour la troisième fois :
"Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu [phileis me] ?
Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit pour la troisième fois : "M'aimes-tu [phileis me]?"
Et il lui répondit :"Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]."
Jésus lui dit : "Pais mes brebis." - Jean 21,14-17.
Dans la traduction du texte grec, la plupart des versions ne font pas ressortir la différence entre les mots grecs [agape et philia] employés par Jésus et Pierre pour exprimer l'amour de Pierre pour Jésus.
Puisque dans cette partie du forum, on se propose de discuter l'amour agape, j'ai pensé utile de faire ressortir la différence avec l'amour philía (et dans la suite également la différence avec l'amour storgué et l'amour éros).

Pour l'instant, voyons pourquoi Pierre a employé d'emblée philía et non agape pour répondre à Jésus, qui lui-même est passé d'agape à philía lorsqu'il posa sa question pour la troisième fois.

Fraternellement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.


Dernière édition par Nomade le Ven 9 Nov 2012 - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Mer 11 Oct 2006 - 22:15

Parce que son amour pour Christ venait de son coeur, de ses sentiments les plus profonds. Il n'a pas forcé ou amené son coeur à aimer Jésus par un quelconque raisonnement purement intellectuel.

« car là où est votre trésor, là sera aussi votre coeur. » (Luc 12:34)

Cela montre aussi peut-être de quel genre d'amour Pierre aimait les brebis de Jésus. (à corriger si je me trompe).
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 12135
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Jeu 12 Oct 2006 - 9:12

Il n'y a rien à corriger, Sabrina, Smile
ta réponse est absolument conforme au sens de philía employé par Pierre. Ce n'est pas moi qui sers de critère pour te répondre ainsi mais la définition de philía du Vine's Dictionary of NT Words. Le contraste entre agapao et phileo ressort très bien du récit de Jean 21,14-17, c'est la raison pour laquelle j'ai choisi ce texte comme point de départ pour parler de l'amour philia.

Pour l'instant, retenons que le verbe phileo n'est jamais utilisé dans le contexte d'un commandement. Par contre agapao l'est, notamment dans le passage suivant :
Citation :
Tu aimeras [agapéseis] le Seigneur ton Dieu ...
Tu aimeras [agapéseis] ton prochain ... - Matthieu 22,36-40
Agapao commande, ordonne d'aimer, même son ennemi :
Citation :
Mais moi, je vous dis : Aimez [agapate] vos ennemis ... - Matthieu 5,44.
tandis que phileo exprime l'affection portée à l'être ou au sujet d'une manière spontanée ou progressive, une affection qui naît de l'intérieur.
Citation :
Vous êtes mes amis [philoi] ... je vous ai appelé amis [philous. Eh oui, mes chers philous Laughing ] - Jean 15,14-15
Dans la discussion entre Jésus et Pierre, ce dernier ne s'est pas laissé impressionner par le choix de Jésus du verbe agapao lorsqu'il demanda "M'aimes-tu?". Si Pierre avait répondu à Jésus en utilisant le verbe agapao pour lui dire qu'il l'aime, il aurait tout simplement exprimé un attachement dû à la position de Jésus comme Méssie - et le Méssie, il faut l'aimer parce qu'il est le Méssie! Mais Pierre voulait exprimer plus. Il tenait à dire à Jésus qu'il aimait sa personnalité, tout son être, son âme et pas seulement sa position. Pierre éprouvait un profond sentiment d'amitié envers Jésus et il l'exprima à trois reprises. Jésus a très bien compris les sentiments de Pierre puisqu'il employa lui-même le verbe phileo lorsqu'il posa la question à Pierre pour la 3è fois : M'aimes-tu [phileis me] et non plus agapas me comme les deux fois précédentes.

Je suis très satisfait de voir que tu as saisi d'emblée l'essentiel de philia et je suis persuadé que tu retireras un grand profit de la suite de la discussion qui nous amènera à considérer le rôle de philia dans notre vie présente et future. J'espère que beaucoup d'autres lecteurs en tireront également du profit.

Affection faternelle
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 12135
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Mar 17 Oct 2006 - 10:58

Pour mieux saisir la portée de l'amour philía, voyons dans la pratique comment les différentes formes d'amour connues se manifestent au cours de la vie actuelle.

Qui de nous se souvient encore qui il aimait le plus au monde en tant que bébé? Oui, maman bien sûr! Dans les bras de maman, c'était le paradis☀
De quel amour s'agissait-il donc ? Les Grecs l'exprimaient par storgué qui s'applique toujours lorsqu'on exprime l'affection envers un parent proche ou éloigné (Mère, père, frères et soeurs, grand-père et grand-mère, cousins et cousines, oncles et tantes). La première place dans notre coeur revenait donc à maman. Même après avoir découvert papa avec sa grosse voix impressionante ainsi que les frères et soeurs et le reste de la famille, maman restait au centre de la vie et il n'est pas rare que les petits gamins décident de se marier avec maman lorsqu'ils seront grands. Laughing

Avec le temps, l'enfant découvre les petits copains et les petites copines du voisinage et de la maternelle avec lesquels il développe - du moins avec certains - une forme de camaraderie qui, par la suite, peut devenir une affection profonde et permanente que les Grecs exprimaient par philía, le sentiment d'amitié qu'on ressent pour une personne par laquelle on se sent attiré à cause de ses qualités et des traits caractéristiques de sa personnalité. Il peut s'agir aussi bien d'un parent que de quelqu'un d'extérieur à la famille.
Lorsque l'enfant joue avec ses camarades, il en viendrait à oublier sa mère qui est bien souvent obligée de l'appeler plusieurs fois pour qu'il vienne enfin manger.

Si l'enfant jouit d'une éducation chrétienne, il apprend à ne pas accepter seulement les camarades agréables mais également à aimer (grec : agapé) ceux par lesquels il ne se sent pas attiré. Par la lecture de la Bible, il apprend que Dieu lui demande d'aimer même ses ennemis de cet amour agapé !

Puis vient le temps de la puberté où les garçons voient soudain les filles avec d'autres yeux (et les filles les garçons). C'est la découverte d'éros, mot grec qui se retrouve dans les termes français érotisme, érotique qui expriment l'amour sexuel. Ce désir a été implanté par le Créateur dans l'être humain dans le but de procréer dans le cadre du mariage. Qu'il est loin le temps où le petit garçon était accroché à la jupe de maman ! Sa priorité va maintenant dans une autre direction car il tombera amoureux "pour l'éternité". Devenu homme, il épousera sa bien-aimée et espérera vivre avec elle une longue vie de bonheur conjugal I love you

Pour la plupart des gens, ce développement par les différents stades - du nourisson à l'état de maturité - a atteint son paroxysme avec le mariage, au point que ce dernier stade occupe une place centrale dans son espérance pour la vie future (Il est bien connu que le musulman espère avoir un harem dans le paradis, ce qui est le cas également pour les mormons par exemple. Beaucoup de témoins de Jèhovah sont morts dans l'espoir qu'à la résurrection, il retrouveront la sexualité pour l'éternité dans le paradis terrestre qu'ils attendent et cela malgré les paroles de Jésus qui dit on ne peut plus clairement que les ressuscités ne se marieront pas - Matthieu 22,30

Puisque celui qui est assis sur le trône a dit : "Voici, je fais toutes choses nouvelles", quel sera le sentiment d'affection sublime qui régira les relations des enfants de Dieu avec le Père, le Fils et entre eux Question
Est-Il possible et même souhaitable de manifester cette forme d'affection déjà dans la vie présente Question
Qu'en pensez-vous Question


Bien amicalement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Mar 17 Oct 2006 - 21:47

Le sentiment dominant même dans l’union entre un homme et une femme c’est l’amour philia et en second lieu l’amour eros.
Et je ne pense pas l’amour eros puisse perdurer si l’amour philia n’existe plus.
Donc on en revient à ce sentiment philia qui est pour moi celui qui existera pour l’Eternité.
Mais avant ces jours heureux, il faut arriver à bien maîtriser l’amour agapé dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
marc

avatar

Nombre de messages : 253
Localisation : FRANCE HTE NORMANDIE
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Mer 18 Oct 2006 - 19:03

Bonjour Nomade et Sabrina,

Ce passage des évangiles où Jésus pousse Pierre dans ses derniers retranchements concernant son amour pour lui m'a toujours intrigué mais aussi donner à l'esprit toute l'importance des sentiments dans le service pour nos frères et soeurs et le Christ.

On sait que quelques temps auparavant Pierre a renié Jésus par trois fois, mais à la fin il pleura amèrement et regretta ce qu'il avait fait car il aimait Jésus. Il semble qu'il acheva sa vie terrestre en martyr et prouva cette fois jusqu'au son attachement.

En tant que célibataire, je me suis toujours demandé si l'amour eros ne rendait pas aveugle quant à la nature réelle que l'on peut porter à une personne du sexe opposé. On parle d'amour platonique, à l'époque des troubadours on a porté à l'état de raffinement l'amour courtois. Mais ceci est-il le vrai amour, celui qui dure éternellement?

Par contre le Christ se présent en tant qu'époux et ses disciples l'épouse (quelque soit leur sexe). Ce mariage implique plus qu'une simple alliance ou contrat. Tout ce que je peux en entrevoir m'indique qu'il s'agit là d'une relation très particulière et intime où la chair n'a aucune place ni importance. Mais ne serait-ce pas là le Grand Amour, celui qui triomphe de la mort?

Amour fraternel.

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 12135
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Mer 18 Oct 2006 - 23:12

Bonsoir
@ Sabrina :
comme pour toi, ma conception d'une union harmonieuse entre un homme et une femme commence par l'amitié à laquelle vient s'ajouter la sexualité dans le cadre prévu par Dieu si ce qu'on appelle le sex-appeal (attrait sexuel) vient en plus.
Je suis également de ton avis que l'amour sexuel éros ne suffit pas s'il n'y a pas philía dans le couple. Je pense même que le devoir conjugal doit être extrêmement pénible dans ce cas. Si cette harmonie n'est pas réalisée sur la base de philía, il n'y a plus que agapé qui peut faire durer un tel couple.

Cela rappelle que lorsqu'on se marie,
c'est pour le meilleur sunny
ou pour le pire! Crying or Very sad
Il faut donc bien savoir à quoi on s'engage avant de faire ce pas.

Si pour une raison ou une autre la sexualité n'est plus possible avec le temps, on comprend aisément que dans un couple où l'amitié règne et va même en croissant, il sera plus facile de rester fidèle à son engagement même sans sexualité car philía est supérieur à éros. C'est du moins ce qu'exprime David en disant de Jonathan après la mort de celui-ci :
Citation :
"... ton amitié était pour moi une merveille
plus belle que l'amour des femmes - 2 Samuel 1,26 tob

@ Marc :
comme pour Sabrina, je suis agréablement surpris par ton point de vue mûr sur l'amour philía.
Il est vrai que la Bible parle du mariage de l'agneau mais il est évident qu'il s'agit là d'une illustration dans laquelle la sexualité est exempte. Par contre, nous savons que philía caractérise les liens qui unissent Jésus aux membres de son "épouse" comme je l'ai déjà souligné dans un commentaire précédent en citant Jésus disant à ses disciples : "Vous êtes mes amis" ! Cet amour philía subsistera éternellement entre Jésus et les siens ainsi qu'entre membres de son "corps"!
Philía, c'est être un entre âmes !
C'est tout simplement grandiose et merveilleux !

Bien amicalement
Votre frère en Christ
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Jeu 19 Oct 2006 - 0:16

Citation :
car philía est supérieur à éros. C'est du moins ce qu'exprime David en disant de Jonathan après la mort de celui-ci :
Citation:
"... ton amitié était pour moi une merveille
plus belle que l'amour des femmes - 2 Samuel 1,26 tob

Je suis contente qu'il y en ait certains qui ont compris cela Sad
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8899
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Jeu 19 Oct 2006 - 8:47

Bonjour
Merci , pour ces commentaires edifiants sut cette qualité multi-facettes qu'est l'Amour
j'en deduis qu'il y à divers degrés dans l'amour degrés qui sont exprimés autravers des termes grecs " Agapé , Eros , Storgé et Phillia " pour nous donner une idée peut être pourrions nous les classé par ordre croissant

Bien affectueusement

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Jeu 19 Oct 2006 - 23:41

Bonjour à vous Smile

Question très intéressante Gégé, car elle ouvre sur d'autres horizons.

Je pense, vous me direz votre avis, tout dépend notre conception de la vie, quelle explication nous avons de l'origine de la vie, notre entité religieuse.

Pour un chrétien par exemple, qui base sa vie sur les enseignements du Christ :
Je dirais : agapé > philia > eros > storgé

Peut-être pour les évolutionnistes... [A voir]
Eros > storgé > agapé > philia

Quoi qu'il en soit, c'est une chaine sans fin qui a construit l'humanité. On peut l'appeler la chaîne de l'amour.

Et puis, vous avez ceux qui ne veulent pas perpétuer cette chaîne ou qui ne peuvent pas. Est-ce grave docteur comme dirait Marcel ? Smile Mais heureusement, ils ne sont pas nombreux.

Pour Dieu, le commencement de cette chaîne, c'est philia.
Il a mis en l'Homme l'instinct de sa survie.

Qu'en pensez-vous ?


Dernière édition par le Ven 20 Oct 2006 - 6:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 12135
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Jeu 19 Oct 2006 - 23:50

Bonsoir cher Gégé,

je te remercie pour ta suggestion de classer d'une manière ordonnée les différents genres d'amour que nous discutons à l'aide des mots grecs .

En ouvrant ce fil, j'avais comme but de discuter particulièrement de l'amour philía qui est donc nécessairement au centre. Si je mentionne les autres termes grecs, c'est surtout pour faire ressortir la différence par rapport à philía.

Il existe une seule relation dans laquelle les 4 genres d'amour dont nous parlons jouent un rôle : c'est dans le couple.

- L'époux et l'épouse ont droit à éros.
- S'ils sont de bons amis, il s'aiment également de l'amour philía.
- En fondant une famille, ils sont également dans des relations de parenté ce qui est exprimé par l'amour storgué
- Et lorsque leur imperfection se manifeste, ils appliquent l'amour agapé en se pardonnant volontiers leurs manquements. Very Happy

Bien amicalement
Ton frère en Christ
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 12135
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Sam 21 Oct 2006 - 11:54

Citation :
... la corde à trois fils ne se rompt pas facilement - Écclésiaste (Quohélet) 4,12.
et la corde à 4 fils est par conséquent encore plus solide lorsque dans un couple il y a, comme mentionné dans le commentaire précédent :
1) une sexualité (éros) satisfaisante pour les deux
2) une amitié (philía) solide
3) des liens familiaux (storgué) pris au sérieux
4) une adaptation aux imperfections innées du conjoint grâce à agapé.
Si l'on ajoute encore :
5) la présence divine dans le couple si les deux sont adorateurs du Dieu vivant Yahweh,
6) s'ils sont tous les deux imitateurs de Christ
7) et qu'ils vivent dans une communauté dans laquelle le mariage est tenu en haute estime, ce qui rend un divorce ou une séparation plus difficile,

cela fait déjà une corde à 7 brins, donc encore plus solide.
(Concernant le 7è point, j'ai connu des catholiques, qui vivaient dans une "union" très malheureuse, rester ensemble à cause de la pression de leur entourage catholique. J'ai connu des couples témoins de Jéhovah, qui n'avaient plus rien à se dire, rester ensemble à cause de la pression de leur communauté et parce qu'on leur avait inculqué que leur problème serait bientôt réglé à Harmaguédon par Jéhovah. Harmaguédon n'étant pas venu de leur vivant, ils sont restés malheureux jusqu'au bout! La Bible parle de la séparation et du divorce - 1 Corinthiens 7,10-16; Matthieu 19,9)

Le dernier point n'était qu'une parenthèse, je reviens donc au thème de ce fil : l'amour philía

Au stade actuel de cette discussion, je pense qu'il est approprié de soulever les questions suivantes :
Comment l'amour philía peut-il aider une personne mariée ou séparée à mieux supporter et même à surmonter le sentiment de frustration dû à l'échec dans le domaine de la sexualité et/ou à cause de l'incompatibilité extrême existant entre les partenaires qui n'ont jamais réussi à s'adapter à leurs caractères trop différents Question
Qu'en pensez-vous Question Idea

Bien amicalement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Ami
Invité



MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Sam 21 Oct 2006 - 12:19

Bonjour Nomade,

Voilà un domaine qui concerne la plupart des chrétiens.

Ta question est: Comment l'amour philía peut-il aider une personne mariée ou séparée à mieux supporter et même à surmonter le sentiment de frustration dû à l'échec dans le domaine de la sexualité et/ou à cause de l'incompatibilité extrême existant entre les partenaires qui n'ont jamais réussi à s'adapter à leurs caractères trop différents .

Ma réflexion est celle -ci .

Comment un couple qui au départ s'aimaient en arrive à être frustrés dans le domaine sexuelle ou à une incompatibilité extrême?

Que s'est- il produit ? Quel sont les facteurs qui amène à de tel résultat?

Une amitié ( philia ) solide peut-elle vraiment naître lorsqu'il y a frustration, incompatibilité ?

Affection.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 12135
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Dim 22 Oct 2006 - 0:56

Ami a écrit:

Citation :
Une amitié ( philia ) solide peut-elle vraiment naître lorsqu'il y a frustration, incompatibilité ?

Cher Ami,
comme je vois, tu réponds à mes questions par d'autres questions. Pourquoi pas ? Very Happy

Je te réponds déjà à celle citée plus haut : Ma réponse est oui !
Personne ne devrait être l'esclave de son partenaire. S'il est vrai qu'il lui doit l'exclusivité dans le domaine de la sexualité (éros), il est en droit de se chercher des amis qui lui apporteront du réconfort et de l'affection (philía).
Citation :
Abraham ... fut appelé ami de Dieu - Jacques 2,23

... l'âme de Jonathan fut attachée à l'âme de David, et Jonathan l'aima comme son âme - 1 Samuel 18,1
... Jonathan, mon frère! Tu faisais tout mon plaisir; ton amour pour moi était admirable, au-dessus de l'amour des femmes - 2 Samuel 1,26
L'amour pour Dieu est une chose, l'amour pour le partenaire en est une autre, et l'affection dans le cadre de l'amitié est encore autre chose.Idea

Une amitié authentique est très enrichissante.
Selon David, elle est une forme d'amour (philía) qu'il jugea supérieure "à l'amour des femmes" (éros), donc à la sexualité - et David savait de quoi il parlait puisqu'il était polygame!

Il y a là de quoi méditer n'est-ce pas ?
Alors bonne méditation!

Bien fraternellement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 563
Localisation : Québec
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Dim 22 Oct 2006 - 7:01

Bonjour à tous,

Nomade a écrit:

Une amitié authentique est très enrichissante.
Selon David, elle est une forme d'amour (philía) qu'il jugea supérieure "à l'amour des femmes" (éros), donc à la sexualité - et David savait de quoi il parlait puisqu'il était polygame!
Il y a là de quoi méditer n'est-ce pas ?
Alors bonne méditation!

Effectivement, il y a de quoi méditer. Ça doit bien faire 5 ou 6 ans que je médite sur la polygamie de David. Le même temps, sur le pourquoi dont les TJ ne m'ont jamais enseigné ça. Probablement qu'ils faisaient comme moi, ils méditaient eux aussi. Laughing Comme je ne suis pas polygame, je peux bien méditer encore quelques années. cheers

Un jour, je vous ferai part de ma rencontre avec ma femme et de mes différents classements (éros, philía, storgué et agape) dans le temps. Bien oui, il peut arriver dans le temps que l'ordre soit différent et même que certains se portent moins bien que d'autres. Jusqu'au moment ou l'on trouve l'équilibre parfait. sunny Et là, il faut tout mettre en oeuvre pour que cela dure jusqu'à la fin.

Mes amitiés !

_________________
Pierre

Or maintenant ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour. (1 Corint. 13 : 13)
Revenir en haut Aller en bas
Ami
Invité



MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Dim 22 Oct 2006 - 9:05

Bonjour Nomade et Pierre,

@ Nomade,

Permet moi de reprendre ta pensée tu dit:

Citation :
Comment l'amour philía peut-il aider une personne mariée ou séparée à mieux supporter et même à surmonter le sentiment de frustration dû à l'échec dans le domaine de la sexualité et/ou à cause de l'incompatibilité extrême existant entre les partenaires qui n'ont jamais réussi à s'adapter à leurs caractères trop différents .

En tant que lecteur que dois-je comprendre ?

1) Que l'amour (Philia), peut soutenir un couple ,en se liant d'amitié avec une tierce personne ou plus .

2) Que ce couple qui devant Dieu ne fait qu'une seul chair subit un échec dans le domaine sexuel.

3) Que ce couple vie , une incompatibilité extrême à tel point qu'ils n'ont jamais pu s'adapter à leurs caractères.


La réponse que tu fournie , est insuffisante pour régler ces trois points. Tu comprendra donc qu'il me faut d'abord me poser des questions pour bien saisir le fond de ta pensé Very Happy

L'amour ( phila ) ne va pas régler le problème de ce couple. L'amitié ( philia) que David avait pour Jonathan, ne la pas empêché d'avoir d'autres femmes et de commettre la fornication.

Donc il faut , déterminer le problème de ce couple avant tout.

Tu dis aussi:
Citation :
Personne ne devrait être l'esclave de son partenaire

Je ne partage pas ce point de vu .Etant conscient que " les passions" ne doit pas dominer l'homme de Dieu, il n'empêche que cette affirmation mérite une certaine pondération car beaucoup soufre d'une épine dans la chair et seul la faveur immérité de Dieu , peut intervenir.

Voilà un sujet bien complexe . Etre jeune homme , puis homme adulte , âgés et vieux rassasier de jours.

Bien à toi mon frère, affection fraternelle. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Dim 22 Oct 2006 - 11:00

Bonjour à vous deux Smile

Citation :
Comment l'amour philía peut-il aider une personne mariée ou séparée à mieux supporter et même à surmonter le sentiment de frustration dû à l'échec dans le domaine de la sexualité et/ou à cause de l'incompatibilité extrême existant entre les partenaires qui n'ont jamais réussi à s'adapter à leurs caractères trop différents

J'ai eu un peu de difficultés à comprendre la question également.


Citation :
Tu dis aussi:
Citation:
Personne ne devrait être l'esclave de son partenaire

Je ne partage pas ce point de vu.

Je dirais oui, je le partage si on tient compte du facteur "demande et offre" (pas le contraire). Tu peux répugner à faire ce que ta femme te demande.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 12135
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Dim 22 Oct 2006 - 22:08


Bonsoir les amis,
je trouve enfin un moment pour reprendre la discussion avec vous.

@ Pierre :
lorsque je disais qu'il y a de quoi méditer, je pensais évidemment à la supériorité de philía sur éros et non à la polygamie Laughing
Il est certain que si nous avons Dieu pour ami comme c'était le cas d'Abraham, nous ne manquons jamais de réconfort et d'affection lorsque nous subissons les épreuves de la vie présente.
Dans une autre discussion du forum, nous avons compris qu'il est doux et agréable d'avoir des frères et soeurs qui sont pour nous comme du baume pour l'âme - Psaume 133
S'il est vrai que nous aimons tous les frères et soeurs, il y en a néanmoins certains que nous aimons plus que d'autres parce que pour différentes raisons, ils nous sont plus proches que d'autres. Comme par exemple Jésus et l'apôtre Jean ("le disciple qu'il aimait") ! Ou comme David et Jonathan!

@ Ami :
Je suis tout à fait de ton avis que philía ne va pas résoudre le problème de ce couple. J'ai parlé de "
mieux supporter et même surmonter le sentiment de frustration dû à l'échec".
Lorsqu'un couple chrétien échoue, il y a au moins un des deux qui ne met pas en pratique les conseils de la Bible. À la longue, le désespoir grandit au point que certains vont jusqu'à se suicider parce qu'ils ne supportent plus la situation et parce qu'ils ne voient pas d'issue. D'autres décident tout simplement de refaire leur vie en commettant l'adultère. Crying or Very sad
En introduisant philía dans la discussion, je voulais tout simplement attirer l'attention des lecteurs et participants sur le fait qu'il n'y a pas que éros dans la vie. Dans l'exemple du couple où plus rien n'allait - et il y en a beaucoup qui sont dans ce cas ! -, j'ai suggéré qu'une amitié extérieure au couple pourrait apporter du soulagement au moins à un des conjoints, à moins que les deux s'adressent chacun à un(e) ami(e). Je pense qu'il n'y a rien d'extraordinaire à cette suggestion puisque même des non-chrétiens s'adressent à un(e) ami(e) lorsqu'ils se trouvent dans une situation difficile, voire même désespérée.

Quant à David, c'est vrai que philía ne l'a pas empêché de commettre l'adultère et même un meurtre. Mais son amour agapé pour Yahweh et pour son prochain ne l'ont pas non plus empêché d'agir ainsi.
En suggérant philía, je parlais également par expérience car j'ai pu apporter une aide privée à pas mal de gens qui me considéraient comme un ami. Il y avait aussi des couples parmi eux.

@ Sabrina :
tu as eue un peu de difficultés à comprendre ma question mais je pense que finalement, tu t'es souvenue que philía est une source abondante de baume pour l'âme, et c'est exactement ce dont ont besoin les chrétiens dans leurs épreuves

Que Yah vous bénisse tous abondamment I love you
et s'il y a encore des aspects qui ne sont pas clairs, veuillez relire mon texte-signature Very Happy

Votre frère en Christ
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 563
Localisation : Québec
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Lun 23 Oct 2006 - 7:11

Bonjour à tous,

Nomade a écrit:
@ Pierre :
lorsque je disais qu'il y a de quoi méditer, je pensais évidemment à la supériorité de philía sur éros et non à la polygamie Laughing
Il est certain que si nous avons Dieu pour ami comme c'était le cas d'Abraham, nous ne manquons jamais de réconfort et d'affection lorsque nous subissons les épreuves de la vie présente.
Dans une autre discussion du forum, nous avons compris qu'il est doux et agréable d'avoir des frères et soeurs qui sont pour nous comme du baume pour l'âme - Psaume 133
S'il est vrai que nous aimons tous les frères et soeurs, il y en a néanmoins certains que nous aimons plus que d'autres parce que pour différentes raisons, ils nous sont plus proches que d'autres. Comme par exemple Jésus et l'apôtre Jean ("le disciple qu'il aimait") ! Ou comme David et Jonathan!

Mon cher Nomade, puisque tu me connais depuis un certain temps, j'espère que tu n'as pas douté de moi sur le sens que tu voulais donner à la méditation proposée. Si c'est le cas, je ne t'en tiendrai pas rigueur. Smile

Concernant ces 4 types d'amour, pour moi, « agape » est la base. Il s'agit d'un amour inconditionnel pour Dieu, Jésus et notre prochain. Pour « storgé », c'est un amour un peu plus intime dû à la proximité des liens familiaux qui nous unissent. Pour « phila », c'est l'amour le plus précieux, le plus solide et le plus fortifiant. C'est l'amour ou la confiance est à son maximum. C'est l'amour que j'ai tant recherché dans ma vie et que j'ai peu trouvé. Quant à « éros », je la classe à part. Pour certains, elle n'est pas nécessaire. Pour d'autres, elle est essentielle. C'est l'amour que je considère la plus dangereuse. Il ne faut surtout pas la laisser prendre le dessus sur les autres types. C'est elle qui nous égare.

Donc, je n'ai pas besoin de vous dire que dans mon couple, « phila » occupe la première place. Je pense également que sans « phila » ou même avec un peu de « phila » (minoritaire), un couple ne peut pas tenir longtemps. Juste à voir le taux de séparation et de divorce, c'est assez éloquent.

En conclusion, si nous voulons avoir une relation éternelle avec notre Père, Jésus et nos véritables frères et soeurs. Nous devons avoir cet amour « phila », celle qui... (voir 1 Corint. 13). Je pense que notre Père n’attend rien de moins venant de nous.

Qu'en pensez-vous ?

Affectueusement !

_________________
Pierre

Or maintenant ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour. (1 Corint. 13 : 13)
Revenir en haut Aller en bas
Ami
Invité



MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   Lun 23 Oct 2006 - 8:17

Bonjour Nomade et à tous,

Merci pour ton explication, je te comprends mieux.

Voici maintenant la situation suivante.

Un couple que je connais , menaient à amour ( éros) normal + (storgé). La soeur ,sois disant par amour ( philia ) à quité son mari pour rejoindre un groupe qui prétent servir Yahva d'une manière pur. Et n'a plus de relation ( éros) qui d'aprés elle souille la chair des prêtres de Dieu.

L'amour ( philia) à détruit son couple, et rend malheureux beaucoup de membres de sa famille.

Comment expliquer cela?

Bien à toi et a vous tous.

Affection.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime [philo se]
» Ezéchiel 36 : Seigneur, tu sais que je t'aime
» Je t'aime ....et toi ?....
» Satsang : le seigneur m'a dit
» La chanson des vieux amants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Discussions bibliques :: L'amour « Agape » ! Comment le décrire ?-
Sauter vers: