La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean Chapitre: 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Jeu 20 Oct 2011 - 13:46

7:23 Si pour respecter la loi de Moïse un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, pourquoi vous irritez-vous contre moi parce que j'ai guéri un homme tout entier le jour du sabbat?

C'est donc avec habileté, que Jésus a amené ses détracteurs, à comprendre que c'était la conscience de chacun qui devait résoudre ce dilemme, en mettant le bien de l'homme au-dessus de l'obligation sabbatique. C'était bien ce qui se passait, puisque ce cas de figure n'avait jamais été traité, ni résolu par Moïse.

Maintenant, Jésus veut souligner la similitude, qu'il y a entre la circoncision pratiquée le jour du Sabbat, et la guérison (l'œuvre) qu'il a opérée également un jour de sabbat, sur un homme malade depuis trente huit ans (Jean 5:5).
Pour les juifs, la circoncision, consistait, pour l'aspect physique, en une purification locale et pour l'aspect moral, à l'entrée de l'enfant circoncis, dans l'alliance faite par Dieu à Abraham.
Dans la guérison opérée par Jésus sur cet homme malade, l'aspect physique était une guérison complète de sa santé, et l'aspect moral était que cet homme, puisse travailler à son salut. C'est ce qui ressort des paroles adressées à cet homme par Jésus.
Citation :
(…) Jésus le retrouva dans le temple et lui dit: «Te voilà guéri. Ne pèche plus,(..) (Jean 5:14)

La démonstration de Jésus est claire, et démontrait que tout ce qui importe au salut de l'homme, devait primer sur le sabbat. D'ailleurs dans une autre occasion Jésus n'a pas hésité à rappeler
Citation :
« Ce n'est pas l'homme qui est fait pour le sabbat, mais le sabbat qui est fait pour l'homme » (Marc 2:27).
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1165
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Ven 21 Oct 2011 - 9:09

Citation :
7:24 Ne jugez pas d'après l'apparence, mais portez un jugement juste.»
Quelle différence immense entre la réaction des pharisiens et celle de notre Seigneur Jésus
Ils attachaient beaucoup d'importance aux détails tels que l'apparence cette compréhension superficielle qui était la leur provenait de l'hostilité qu'ils manifestaient a l'egard de notre seigneur Jésus d'ou leur manque de lumiére et de discernement spirituel
L'apôtre Paul a écrit :
Citation :
1 Corinthiens 2.12
Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.
2.13
Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.
2.14
Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.
2.15
L'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne.
2.16
Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l'instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ.

gardons nous de manifester cette caractéritisque de juger selon les apparences mais de portez comme de dit Jésus un jugement juste
Citation :
Jacques 2.13
car le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement.

_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Ven 21 Oct 2011 - 11:01

7:24 Ne jugez pas d'après l'apparence, mais portez un jugement juste.

On remarquera que jamais, Jésus n'a comparé l'œuvre qu'il avait faite en guérissant cet homme malade, comme étant une action plus grande que celle de la circoncision. Il s'est en toute simplicité, contenté d'exposer les faits et a laissé à la foule le soin d'apprécier. En leur disant: "Ne jugez pas d'après l'apparence, mais portez un jugement juste", Jésus veut que ces gens comprennent, que ce n'est pas le fait, qu'ils aient pour Moïse une profonde admiration ou qu'ils aient une plus grande estime, que pour lui, qui exclut le fait, que tout jugement de valeur ne doit pas s'appuyer sur l'importance donnée aux gens, mais bien, sur la nature même des choses; car c'est de cette façon que l'on est à même de porter un jugement juste. Rien n'est changé nous concernant, nous avons dans les écritures différents exemples qui attestent de cela. on peut citer l'exemple de l'offrande faite par cette pauvre veuve, avec celle des riches. (Luc 21:1)

Par ces paroles, Jésus voulait que ces gens puissent vraiment comprendre, que Moïse n'avait pas craint de leur imposer la circoncision, sachant que celle-ci rentrerait inévitablement en conflit, avec la loi du sabbat. En outre, en leur faisant commettre à tous cette infraction, Moïse justifiait par avance l'œuvre de Jésus faite un jour de sabbat, lorsqu'il guérit de tous ses maux cet homme malade depuis trente huit ans. Car lui aussi (Moïse) savait, que tout ce qui prévaut au salut de l'homme devait primer sur le sabbat.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Ven 21 Oct 2011 - 12:03

La tournure de la phrase dans le texte grec n'indique pas "un" jugement juste en général mais "le" jugement juste dans "ce cas" particulier qui fait l'objet de la discussion :
Ne continuez pas à juger selon les apparences mais rendez le juste jugement - Jean 7:24 Lenski
Il fallait donc cesser de juger superficiellement les choses de la loi de Moïse.
En fait, Moïse soutient Jésus et Jésus est en harmonie avec Moïse. Ce sont les enseignants de la loi qui avaient établi des règles qui dénaturaient le texte et rendaient les lois divines inutilement dures.

La loi sur la circoncision et la loi sur le sabbat venaient toutes les deux de Dieu et étaient en harmonie de sorte qu'il n'y avait pas violation de la loi lorsque la circoncision était pratiquée le jour du sabbat. Jésus n'agissait pas non plus contrairement à la loi en guérissant le jour du sabbt.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Sam 22 Oct 2011 - 3:18

7:25 Quelques habitants de Jérusalem disaient: «N'est-ce pas celui qu'ils cherchent à faire mourir?

7:26 Le voici qui parle librement et ils ne lui disent rien! Est-ce que les chefs auraient vraiment reconnu qu'il est le Messie?

7:27 Cependant celui-ci, nous savons d'où il est, tandis que le Messie, quand il viendra, personne ne saura d'où il est.

7:28 Jésus enseignait dans le temple. Il s'écria alors: «Vous me connaissez et vous savez d'où je suis! Pourtant je ne suis pas venu de moi-même. Au contraire, celui qui m'a envoyé est vrai et vous ne le connaissez pas.

7:29 Pour ma part, je le connais, car je viens d'auprès de lui et c'est lui qui m'a envoyé.

7:30 Ils cherchaient donc à l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n'était pas encore venue.

7:31 Beaucoup parmi la foule crurent en lui, et ils disaient: «Le Messie, quand il viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n'en a fait celui-ci
?

Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Sam 22 Oct 2011 - 7:43

7:25 Quelques habitants de Jérusalem disaient: «N'est-ce pas celui qu'ils cherchent à faire mourir?
7:26 Le voici qui parle librement et ils ne lui disent rien! Est-ce que les chefs auraient vraiment reconnu qu'il est le Messie?


7:27 Cependant celui-ci, nous savons d'où il est, tandis que le Messie, quand il viendra, personne ne saura d'où il est.

Dans les lieux publics , mais aussi dans les familles , sur les lieux de travail , Jésus était l'objet des conversations , il alimentait la rumeur et les faits divers le concernant ne manquaient certainement pas. Jean fait ressortir l'élément essentiel de cette rumeur " il était celui qu'ils ( les chefs religieux) cherchent à faire mourir " et voilà que Jésus est là devant eux , parlant librement, c'est le début de nouvelles polémiques ," serait - ce que nos chef le reconnaissent comme messie (oint ou roi ) ?

Toutes ce conversations mettaient Jésus en lumière , les questions fusaient au sujet des écritures concernant le messie, sa renommée le précédait partout où il allait , l'attention était surtout sur un point : était -il le messie ?

Ils murmuraient entre eux à son sujet. Jean rapporte le thème d'une de ses discussions :

Citation :
Nous savons que Dieu a parlé à Moïse, mais celui-ci, nous ne savons pas d'où il est.» (Jean 9:29)
Pourtant au versert 27 qui fait l'objet de notre examen , nous trouvons en eux une contradiction , puisqu'ils disent "celui-ci, nous savons d'où il est," ainsi les juifs tenaient des propos contradictoires à son sujet , prétendant connaître ses origines et en même temps ignorant ce que dit la Parole à son sujet , il savaient qu'il était de Nazareth mais ce qu'ils ignoraient c'est son lieu de naissance , la Parole indiquant clairement que le messie apparaîtrait à Bethléhem

Citation :
Et toi, Bethléhem Ephrata, la plus petite des villes de Juda, de toi il sortira pour moi celui qui régnera sur Israël! Son origine remonte aux temps passés, aux jours anciens. (Michée 5:1)
De plus les généalogie indiquait clairement que Jésus était descendant de David auquel Dieu fit la promesse concernant le trône , ainsi que de la tribu de Juda sur lequel il fut prophetisé

Citation :
Le sceptre ne s'éloignera pas de Juda, ni le bâton souverain d'entre ses pieds, jusqu'à ce que vienne le Shilo et que les peuples lui obéissent. (Genèse 49:10)
Ainsi les adorateurs sincères et honnêtes pouvaient avoir une idée précise de qui était Jésus , sans écouter les ragots qui circulaient , il leur suffisait de vérifier l'écriture

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
ti-Jean

avatar

Nombre de messages : 517
Localisation : Québec - Canada
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Sam 22 Oct 2011 - 13:01

Hébreux 7: 1 Ce Melkisédec était roi de Salem, et prêtre du Dieu très-haut. Abraham revenait du combat où il avait vaincu les rois. Melkisédec est allé à sa rencontre et il a béni Abraham. 2 Et Abraham lui a donné un dixième de tout ce qu'il avait pris. Le nom de Melkisédec veut dire « roi de justice ». De plus, Melkisédec est roi de Salem, et cela veut dire « roi de paix ». 3 Il n'a pas de père, ni de mère, ni d'ancêtres. On ne parle jamais de sa naissance ni de sa mort. Il ressemble au Fils de Dieu : il reste prêtre pour toujours.
4 Voyez combien Melkisédec est important ! Même Abraham, notre ancêtre, lui a donné un dixième de ce qu'il avait gagné dans la bataille.

7:26 Le voici qui parle librement et ils ne lui disent rien! Est-ce que les chefs auraient vraiment reconnu qu'il est le Messie?

7:27 Cependant celui-ci, nous savons d'où il est, tandis que le Messie, quand il viendra, personne ne saura d'où il est.


Ses quelques habitants de la ville de Jérusalem ne prêtaient pas suffisamment aux Saints Écrits... Livres Saints...
Pourtant ils se targuaient d'avoir comme Père Abraham...

Hébreux 7: Et Melkisédec a béni celui qui avait reçu les promesses de Dieu. 7 Sans aucun doute, c'est le plus grand qui bénit le plus petit. 8 Les prêtres qui reçoivent un dixième des biens du peuple, ce sont des hommes qui doivent mourir un jour. Melkisédec aussi a reçu un dixième des biens, mais lui, il est toujours vivant, comme les Livres Saints le disent.
11 Dans la loi du peuple d'Israël, ce sont les fils de la famille de Lévi qu'on doit choisir comme prêtres. Ils sont prêtres à la façon d'Aaron. Mais leur façon d'être prêtres n'était pas parfaite, sinon, pourquoi avoir un autre prêtre, à la façon de Melkisédec ? Cela ne serait pas nécessaire.

14 Tout le monde le sait, notre Seigneur est né dans la tribu de Juda. Eh bien, Moïse n'a pas parlé de cette tribu quand il a parlé des prêtres.
15 Voici pourquoi les choses sont encore plus claires : un autre prêtre est venu, et il ressemble à Melkisédec. 16 Il n'est pas prêtre selon une règle et selon des commandements humains. Il est devenu prêtre par la puissance d'une vie qui ne peut pas finir. 17 C'est vrai, les Livres Saints le disent :
« Tu es prêtre pour toujours à la façon de Melkisédec. »

21 Mais pour Jésus, Dieu a fait un serment quand il lui a dit :
« Le Seigneur a fait ce serment, et il ne reprendra pas sa parole : tu es prêtre pour toujours. »
22 C'est pourquoi, avec Jésus, nous sommes sûrs d'avoir une alliance meilleure.

Hébreux 6: 13 Quand Dieu a fait la promesse à Abraham, il l'a faite avec un serment. Mais personne n'était plus grand que Dieu pour être témoin de ce serment. Alors Dieu l'a fait par lui-même. 14 Il a dit : « Oui, vraiment, je te bénirai et je te donnerai une grande famille. » 15 Abraham a attendu avec patience, et il a reçu ce que Dieu lui avait promis. 16 Quand les gens font un serment, ils ont besoin d'un témoin plus grand qu'eux. Le serment rend leur parole sûre, et ainsi, on ne peut plus dire le contraire. 17 Avec Abraham, c'est la même chose. Sa famille devait recevoir les biens promis par Dieu. Dieu a voulu montrer clairement qu'il ne changerait jamais d'avis. C'est pourquoi il a ajouté un serment à sa promesse. 18 Une promesse et un serment, voilà deux choses qu'on ne peut pas changer. Dans sa promesse et dans son serment, Dieu ne peut donc absolument pas mentir, et cela nous encourage beaucoup. Ainsi nous avons tout laissé pour saisir l'espérance qui nous est offerte. 19 Pour notre vie, cette espérance est comme une ancre. Elle traverse même le rideau du temple dans le ciel et elle est fixée solidement. 20 C'est là que Jésus est entré avant nous et pour nous. Il est devenu grand-prêtre pour toujours à la façon de Melkisédec.

L'explication de Paul concernant Jésus, qui est DEVENU grand-prêtre pour toujours à la manière de Melkisédec...
Peut-être que les certains habitants de la ville de Jéruslem croyait, ( tout comme aujourd'hui encore pour certain ) qu'ils savaient d'ou Jésus venait, mais était-ce le cas ???
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Sam 22 Oct 2011 - 22:26

7:27 Cependant celui-ci, nous savons d'où il est, tandis que le Messie, quand il viendra, personne ne saura d'où il est.

Des recherches ont été faites sur les opinions qui prévalaient sur le Messie dans la littérature juive de l'époque et dans la suite mais elles ne jettent pas de lumière sur ce texte de Jean.
Ce que l'on sait par les Écritures, c'est que beaucoup venaient à Jérusalem en provenance de Galilée où Jésus et sa famillle étaient connus ainsi que ses activités d'artisan avec Joseph et cette image de Jésus ne correspondait pas à l'image qu'on se faisait du Messie.

Sur la base des textes prophétiques de l'AT qui étaient lus dans les synagogues, les Juifs s'attendaient à un Messie qui apparaîtrait soudain avec puissance et grande gloire pour les délivrer du joug romain. Il ne fait aucun doute que certains textes décrivent ainsi le Messie ! Mais d'autres textes - notamment dans Ésaie 53 - le décrivent comme étant persécuté, humilié
Citation :
"Il est maltraité, il est affligé; et il n'ouvre point la bouche; comme un agneau mené à la boucherie, comme une brebis muette devant celui qui la tond, il n'ouvre point la bouche." (Ésaïe 53:7)
Un tel Messie ne leur plaisait pas.

Même les disciples de Jésus reflétaient le point de vue de leurs contemporains puisque après sa mort, voici ce que certains ont dit :
Citation :
"Les choses concernant Jésus le Nazaréen, qui était devenu un prophète puissant en œuvre et en parole devant Dieu et tout le peuple ; 20 et comment nos prêtres en chef ainsi que nos chefs l’ont livré à la sentence de mort et l’ont attaché sur un poteau. 21 Mais nous espérions que cet [homme] était celui qui doit délivrer Israël ; ... " (Luc 24:19-21)
Jésus leur expliqua les choses en les mettant dans l'ordre chronologique :
Citation :
26 Ne fallait-il pas que
[1] - le Christ subisse ces choses
[2] - et qu’il entre dans sa gloire ? ” (Luc 24:26)
Aujourd'hui, beaucoup d'églises chrétiennes font l'inverse
- en présentant Jésus comme un petit enfant ou souffrant
- alors qu'il a "reçu tout pouvoir au ciel et sur la terre" depuis les années 30 du 1er siècle ! (Matthieu 28:18)

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Dim 23 Oct 2011 - 7:16

7:27 Cependant celui-ci, nous savons d'où il est, tandis que le Messie, quand il viendra, personne ne saura d'où il est.

Comme on le voit chacune des personnes présentes exprimait sa propre opinion.
Mais pourquoi certaines d'entre-elles disaient –elles: "Le Messie, quand il viendra, personne ne saura d'où il est" ?

De nombreux prophètes, avaient donné de nombreuses précisions concernant le Messie: (Esaïe, Jérémie Michée, Zacharie). Ainsi les juifs disposaient, de renseignements précieux concernant, par exemple, le lieu où naitrait le Messie.
Citation :
Et toi, Bethléem Ephrata, qui es petite parmi les villes de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël et dont l'origine remonte loin dans le passé, à l'éternité. (Michée 5:1)

Les Juifs savaient également que le Christ serait appelé le Nazaréen.
Citation :
(..) vint habiter dans une ville appelée Nazareth, afin que s'accomplisse ce que les prophètes avaient annoncé: «Il sera appelé nazaréen.» (Matthieu 2:23)
D'où pouvait donc venir cette opinion parmi les Juifs, que lorsque le Christ viendrait, personne ne saurait d'où il viendrait ?
Quand nous reprenons les Écritures, on y voit qu'elles avaient prédit, d'où le Christ viendrait comme homme, mais concernant sa venue, ses origines, son avènement, cela restait caché à ceux qui faisaient offense à Dieu, et ne pouvait se révéler qu'aux personnes pieuses. (Voir par exemple Esaïe 9:6-7)

Les précisions qui leur manquaient, c'est ce qui nous est rappelé dans l’Évangile de Luc.

Citation :
Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, chez une vierge fiancée à un homme de la famille de David, appelé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle et dit: «Je te salue, toi à qui une grâce a été faite, le Seigneur est avec toi. [Tu es bénie parmi les femmes.]» Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit: «N'aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu seras enceinte. Tu mettras au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. Il régnera sur la famille de Jacob éternellement, son règne n'aura pas de fin.» Marie dit à l'ange: «Comment cela se fera-t-il, puisque je n'ai pas de relations avec un homme?» L'ange lui répondit: «Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. Voici qu'Elisabeth, ta parente, est elle aussi devenue enceinte d'un fils dans sa vieillesse. Celle que l'on appelait 'la stérile' est dans son sixième mois. En effet, rien n'est impossible à Dieu.» (Luc 1:26-37)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Dim 23 Oct 2011 - 17:11

7:28 Jésus enseignait dans le temple. Il s'écria alors: «Vous me connaissez et vous savez d'où je suis! Pourtant je ne suis pas venu de moi-même. Au contraire, celui qui m'a envoyé est vrai et vous ne le connaissez pas.
7:29 Pour ma part, je le connais, car je viens d'auprès de lui et c'est lui qui m'a envoyé.


Bien que Jésus s'efforçait toujours d'honorer son Père céleste, il ne pouvait pas éviter d'être lui-même au centre des discussions. C'est normal puisqu'il était visible et abordable tandis que Dieu demeurait invisible.

Lenski attire l'attention sur l'émotion exprimée par Jésus en s'écriant dans le temple au lieu de parler avec la voix normale habituelle ! C'est pourquoi il rend les paroles de Jésus avec un point d'interrogation et d'exclamation : "Vous me connaissez et vous savez d'où je suis ?!"Le fait qu'ils connaissaient sa famille et l'endroit où il habitait ne prouve pas encore qu'ils avaient compris d'où il était vraiment venu et qu'ils auraient compris sa mission.

Puis Jésus attire l'attention sur Celui qui l'a envoyé. Si ses auditeurs connaissaient la pensée du vrai Dieu, ils auraient su d'où venait son envoyé mais en réalité, ils se contentaient d'une connaissance superficielle de la personne de Jésus. Ils auraient pu et même dû connaître Dieu par sa parole écrite mais Jésus n'était pas dépendant de cette source car il connaissait vraiment Dieu de sa vie préhumaine. Il leur révèle qu'il vient "d'auprès de lui", ce qui prouve sa propre origine céleste !

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Lun 24 Oct 2011 - 0:27

7:28 -<< Pourtant je ne suis pas venu de moi-même.
Comme les adversaires de Jésus paraissent supposer qu'il s'est donné lui-même son mandat, il ajoute : « J'ai un envoyant, et cet envoyant est le véritable envoyant, c'est-à-dire celui qui seul a la compétence de donner des missions « divines »

7:28 -<< Au contraire, celui qui m'a envoyé est vrai et vous ne le connaissez pas.
Jésus déclare : vous ne le connaissez pas, parole sévère qu'il ne faut pas entendre dans un sens absolu, puisque les Juifs faisaient profession de croire au seul vrai Dieu ; mais s'ils l'avaient connu d'une manière vivante comme le Véritable, ils auraient cru aussi en Celui qu'il a envoyé. - Jean 8.19
Ainsi, cette ignorance est pourtant la vraie raison pour laquelle il ne peuvent discerner l'origine divine de la mission de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Lun 24 Oct 2011 - 4:14

7:28 Jésus enseignait dans le temple. Il s'écria alors: «Vous me connaissez et vous savez d'où je suis! Pourtant je ne suis pas venu de moi-même. Au contraire, celui qui m'a envoyé est vrai et vous ne le connaissez pas

Jésus est dans le temple. Ce qui signifie que c'est sous le regard, et les oreilles des chefs religieux que Jésus s'exprime. Ce qu'il va dire, à certainement été dit, avec force et persuasion puisqu'il est dit :"Il s'écria".
Oui, ces hommes savaient qui, il était. Ils savaient effectivement, que c'était Jésus de Nazareth, un homme comme tous les hommes, fait de chair et de sang, dont ils connaissaient les parents. Mais mis à part ces éléments, associés aux faits qu'il travaillait avec son père qui était charpentier, ils paraissaient ne rien connaître d'autres à son propos. Ce qu'ils ignoraient, c'était comment, par une conception bien différente à celle des hommes, il était arrivé dans le monde des hommes.

En fait tous ces religieux, qui croyaient le connaître, ne savaient rien de la mission dont il était porteur, et pas d'avantage sur son origine. Pour bien leur faire comprendre qu'il est missionné par quelqu'un de supérieur à lui, Jésus précisa : je ne suis pas venu de moi-même. Au contraire, celui qui m'a envoyé est vrai et vous ne le connaissez pas

Cette phrase, a certainement du attiser un peu plus la haine, qu'ils avaient pour Jésus, car reprocher à ces chefs religieux, entre autres, de ne pas connaître Celui dont ils se font gloire d'être les seuls adorateurs !! À certainement du faire monter d'un cran leur colère. Et pourtant c'est bien cette méconnaissance, qui est la véritable raison de leur ignorance sur l'origine divine de Jésus et de sa mission.

Comme l'a rappelé l'Apôtre Paul à juste titre: Ils prétendent connaître Dieu, mais ils le renient par leur manière d'agir. Ils sont abominables, rebelles et incompétents pour la moindre œuvre bonne. (Tite 1:16)

Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Lun 24 Oct 2011 - 7:53

Verset 28
Les prêtres , les enseignants d'Israël,les copistes ou scribes étaient l'élite du peuple qui portait le nom de Dieu , ils etaient censés
connaître les enseignements divins , dans les plus petits traits de lettre , ils en etaient les interprêtes et les garants auprès du peuple, de ce simple fait , ils auraient dû connaître celui dont ils étaient les serviteurs et qui etaient les "porte voix" et voilà que Jésus dit :"vous ne le connaissez pas !"
Pourquoi ne le connaissent -il pas ?
Tout simplement , parce qu'ils se sont approprié la loi , oubliant du même coup qu'ils ont des comptes à rendre au grand législateur , oubliant le veritable but de la loi et lui enlevant ainsi toute sa puissance , ce que Jesus fit remarquer en de nombreuses occasions au sujet des choses importantes de la loi , Matthieu le résume très bien en rapportant les paroles de Jésus concernant les manière d'agir des conduucteurs religieux qui apprenaient au peuple à tourner la loi
Citation :
Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. (Matthieu 15:6) (lire le contexte )
Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé à votre sujet, disant: (Matthieu 15:7)
Ce peuple [prétend s'approcher de moi et] m'honore des lèvres, mais son coeur est éloigné de moi. (Matthieu 15: 8 )
Il est clair que les conducteurs religieux connaissaient la loi; mais tout ce qu'ils faisaient avait pour but de se mettre en lumière, de paraître juste , tout en ignorant les enseignements fondamentaux de la loi , qui es l'annonce de la venue d'un prophête semblable à Moïse. En ignorant ce fait , les chefs religieux détournaient la loi de son but véritable qui était de mener à Christ
Citation :
Ainsi, la Loi a été comme un gardien chargé de nous conduire au Christ pour que nous soyons déclarés justes devant Dieu par la foi. (Galates 3:24)

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1165
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Lun 24 Oct 2011 - 16:17

Citation :
7:29 Pour ma part, je le connais, car je viens d'auprès de lui et c'est lui qui m'a envoyé.

Qui ne connait pas cet adage comme : Tel père , tel fils.
La relation qui unissait Jésus a son pére était particulière de part toute la connaissance et l'amour qui le liait a lui c'est pour cela qu'il affirma a ses prêtres ses enseignants d'Israel qu'il le connaissait et que c'est lui même qui l'a envoyé pour faire sa volonté
la connaissance de Jésus, aurait dut produire en eux la foi , une entière confiance et un amour profond

Citation :
Mathieu 11.27
Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.
En fait la seule chose qui permettait aux Juifs de cette époque de "supporter" cet état de décadence politique c'était l'éspérance annoncée par les Prophètes qui affirmaient que Dieu enverrais un Messie (meshiha en hébreu = Oint, c'est-à-dire un roi pour sauver Israël et restaurer sa gloire passée, celle du temps royal de Salomon et de David.
Jésus Christ ne cadrait pas avec le modèle qu'il attendait
ils ne se sont donc pas montrer des enfants dignes de leurs pére celeste







_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Mar 25 Oct 2011 - 2:44

7:29 Pour ma part, je le connais, car je viens d'auprès de lui et c'est lui qui m'a envoyé.

Ces paroles expriment bien, le côté intimiste de Jésus avec son Père; "Je le connais, car je viens d'auprès de lui". Cet homme revêtu d'un corps fait de chair et de sang, semblable à celui de ses auditeurs était bien, Jésus le Nazaréen, le fils qui vient du Père, et c'était bien Dieu son Père qui l'avait envoyé parmi la nation d'Israël.

Ces paroles étaient également, une affirmation qui lui servait aussi à justifier sa "prétention" de connaître Dieu.
Par réflexion, si l'envoyé est intimement lié avec celui qui l'envoie, il doit par conséquent le connaître. Aussi par déduction on ne pouvait qu'en déduire que jésus était bien le Messie, annoncé par les prophètes et attendu par l'ensemble du peuple juif.
Toutefois, pour beaucoup d'entre eux, la lecture et l'interprétation qu'ils s'étaient donnés, des prophéties concernant le Messie, leur laissaient entendre, comme le souligne Nomade et Elisa, à la venue d'un Messie bien différent, de celui qu'ils avaient devant eux, dont l'action allait être une vie d'obéissance et d'Amour.

Il en résulte, pour tous ceux qui auront foi, aux paroles de Jésus, de connaître le moyen qu'ils devront prendre, pour savoir ce qu'il est, et d'où il vient: "Pour ma part, je le connais, (..) (Celui) qui m'a envoyé". C'est donc bien à Jésus, qu'il leur faudra s'adresser pour le connaître eux aussi. Il en est de même, aujourd'hui pour tous ceux qui veulent apprendre à connaître Dieu.
Comme le souligne Jésus:
Citation :
Mon Père m'a tout donné, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. (Matthieu 11:27)

Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Mar 25 Oct 2011 - 16:15

7:30 Ils cherchaient donc à l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n'était pas encore venue.

Les paroles précédentes de Jésus eurent pour effect d'intensifier contre lui l'hostilité des habitants de Jérusalem qui jusque-là avaient eu une attitude passive. À présent, ils sont prêts à aider les authorités de la ville pour arrêter cet homme qui avait osé les contredire mais personne passa à l'action. Le texte nous révèle seulement leur condition de coeur et leurs intentions.

Puisque "son heure n'était pas encore venue", la main protectrice de Dieu était sur Jésus et les anges faisaient leur travail. Le moment fixé chronologiquement par Dieu n'était pas encore venu (Daniel 9:26-27).

Voir aussi les sujets :
http://jesus.discutfree.com/t1595-anges-gardiens-ou-quoi-d-autres?highlight=anges+gardiens

http://jesus.discutfree.com/t896-les-anges

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Mer 26 Oct 2011 - 3:59

7:30 Ils cherchaient donc à l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n'était pas encore venue.

Le fait d'avoir reproché aux juifs, et en particulier aux conducteurs religieux, ne pas connaître Celui dont ils se faisaient gloire, d'être les seuls adorateurs, attisa leur haine et leur colère.
Pour eux il fallait faire taire cet homme, ce Jésus le nazaréen, qui les décrédibilisait aux yeux de la foule, d’où cette intention première de l'arrêter.
Toutefois, il se pourrait que la présence d'une foule nombreuse ait contribué à l'insuccès de l'opération.
Citation :
Les chefs des prêtres et les spécialistes de la loi cherchèrent à l'arrêter au moment même, mais ils redoutaient les réactions [du peuple] (..). (Luc 20:19)
Quoi qu'il en fut, leur tentative ne connaîtra pas le succès, un peu comme si leur fureur, leur méchanceté se trouva invisiblement enchainée. Personne ne mit la main sur lui parce que son heure n'était pas encore venue.
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Mer 26 Oct 2011 - 8:03

7:30 Ils cherchaient donc à l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n'était pas encore venue.
7:31 Beaucoup parmi la foule crurent en lui, et ils disaient: «Le Messie, quand il viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n'en a fait celui-ci?
Dans ces versets apparait le double effet du ministére de Jesus
D'une part ces opposants , qui loin de raisonner intelligemment avec lui, cherchaient à le faire taire par tous les moyens , même à le faire mourir.
Remarquons au passage que Jean fait ressortir que "son heure n'etait pas encoe venue " ce qui indique clairement que le ministére de Jésus etait programmé dans le temps , et que pendant ce temps rien ne pouvait lui arriver , c'est ce que Nomade à fait ressortir en mettant un Lien sur " anges gardiens "
Le verset 31 démontre le second effet de l'oeuvre de Christ , son côté constructif , il agit sur la conscience des personnes qui d'elles-mêmes comprennent que Jésus est le messie à cause des oeuvres qu'il produit , et non à cause des discours des uns et des autres.
Ces personnes ne jugent pas à l'apparence , et ne se laissent pas impressionner par la foule qui elle reflechit par la tête des chefs religieux ,qui se liguent contre Jésus, beaucoup raisonnent de façon indépendante , et leurs yeux s'ouvrent sur la réalité "Jesus est bien le messie attendu "

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Jeu 27 Oct 2011 - 4:16

7:31 Beaucoup parmi la foule crurent en lui, et ils disaient: «Le Messie, quand il viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n'en a fait celui-ci?

Beaucoup de ces gens crurent en Jésus, surtout pour sa capacité à leur procurer, nourriture et la guérison de leurs infirmités.
Toutefois, leur foi n'était pas encore suffisamment affermie.
Ils se laissaient plus facilement gagner par le côté prodigieux des miracles, que par l'enseignement de Jésus.
Cependant, le fait de dire: " Le Messie, quand il viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n'en a fait celui-ci?" pourrait être (à mon avis) compris de deux manières.

La première, ces personnes reconnaissaient les capacités extraordinaires de Jésus, mais ils croyaient bien que Jésus ne soit pas le Messie, et qu'il en attendait un autre qui lui serait peut être, supérieur.

La deuxième, c'était comme ci, dans leur esprit, ils disposaient vraiment de la preuve que cet homme, Jésus, était bien le Messie, (selon moi et cela n'engage que moi) cette phrase peut être interprétée et comprise avec ce sous entendu: Compte tenu de ce que celui-ci est capable de faire, il ne peut s'agir que du Messie, car il est à douter qu'un autre puisse faire mieux que Lui.

Les différentes traductions de ce verset 31 peuvent aider à la compréhension : http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Livre=43&Chap=7&Vers=31

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Ven 28 Oct 2011 - 4:23

7:32 Les pharisiens entendirent la foule murmurer ces propos à son sujet. Alors les chefs des prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes pour l'arrêter.

7:33 Jésus dit: «Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m'en vais vers celui qui m'a envoyé.

7:34 Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je serai, vous ne pouvez pas venir.

7:35 Les Juifs se dirent alors entre eux: «Où ira-t-il, pour que nous ne le trouvions pas? Ira-t-il chez ceux qui sont dispersés dans le reste du monde et enseignera-t-il les non-Juifs?

7:36 Que signifie cette parole qu'il a dite: 'Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je serai, vous ne pouvez pas venir'?

Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Ven 28 Oct 2011 - 7:48

:32 Les pharisiens entendirent la foule murmurer ces propos à son sujet. Alors les chefs des prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes pour l'arrêter.


Selon Wikipedia

Le pharisaïsme est un courant de la pensée juive durant la période de la fin du deuxième Temple dont les adeptes sont appelés pharisiens. D'après Flavius Josèphe, ils représentaient l'une des trois grandes organisations religieuses en Eretz Israël à l'époque. Ils seraient les ancêtres du judaïsme rabbinique né à la suite de la destruction du Temple en 70 après J.C.

Le mot pharisien vient du terme hébreu péroushim (פרושים) qui signifie séparés. Le respect sourcilleux de la Loi Juive forçait en effet les Juifs pieux à se séparer de la majorité assimilée au monde gréco-latin pour des raisons rituelles. Comme décrit par Maïmonide dans son commentaire de la mishna Haguiga 2:7 : « Ceux qui se gardent de l’impureté en toute circonstance, y compris lorsqu’ils réalisent des activités ordinaires – ne nécessitant pas d’être nécessairement en état de pureté ou de sainteté – sont appelés "péroushim" ».

Les Pharisiens se définissent avant tout comme un mouvement de stricte observance religieuse. Ils passent en effet, selon la formule de Flavius Josèphe, « pour l’emporter sur les autres Juifs par la piété et, par une interprétation plus exacte de la Loi ». Ils font ainsi de la surenchère par rapport à la pratique commune. Leur objet c’est, selon la formule d’un de leurs docteurs, « de faire une haie à la Torah ».

C’est précisément parce que la haie dressée par eux autour de la Torah les mettait à l’abri d’un syncrétisme véritable que les Pharisiens ont pu se montrer accueillants à des influences du dehors.

Leur capacité à faire évoluer le dogme juif tient au rôle qu'ils accordent à la Loi orale. En effet, ils vont au-delà du texte écrit et au nom de la tradition orale, révélée à Moïse en même temps que la Loi écrite selon eux, ils le précisent et l’enrichissent. Leur soumission à la Loi orale les place en opposants aux sadducéens, qui ont leur propre exégèse orale, et qui ne reconnaissent pas son autorité. Elle impliquera le développement de la synagogue comme lieu où l'on interprète la loi. Le pharisaïsme est ainsi à l'origine du rabbinisme et de la mise par écrit de la Loi orale dans le Talmud.

La Loi orale devient donc un objet d'étude plus important encore que le Pentateuque, puisque celle-ci condense et réunit tous les écrits du Tanakh au moyen d'études de la Guémara sur ces versets.

À l'inverse des zélotes, les pharisiens s'impliquent peu dans la politique. Ils sont disposés à accepter une occupation étrangère pour autant que la liberté de culte leur soit garantie mais ils sont intraitables sur ce point et rejoindront la lutte armée chaque fois que cette liberté sera entravée.



C'ette description tout à fait neutre , n'éveille - t - elle pas en nous quelques souvenirs fort désagréables ?

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Ven 28 Oct 2011 - 12:56

7:32 Les pharisiens entendirent la foule murmurer ces propos à son sujet. Alors les chefs des prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes pour l'arrêter.

Tous ces chefs religieux, tels qu'ils sont décrits dans le commentaire précédent, ne pouvaient accepter plus longtemps, d'être déstabilisés par cet homme, Jésus le nazaréen!
De surcroit, cette foule qu'ils entendaient murmurer, que Jésus, pouvait être, ou était le Messie, leur était devenu insupportable.
C'est en fait ce qui les blessait le plus. La violation du sabbat n'était plus le prétexte avancé, aussi, après s'être très certainement concertés, la décision fut prise d'appréhender Jésus.
Il est à remarquer que ce ne sont ni les pharisiens, ni autres prélats religieux qui vont s'en charger.
La crainte de la foule, et du danger que cela pouvait comporter pour eux, les en dissuadèrent (Luc 20:19) aussi déléguèrent- ils cette mission à leurs gardes, comme étant habitués à braver les dangers.
Ce n'est donc pas sans raison que Jésus appliqua à ces pharisiens la prophétie d’Isaïe. (Marc 7:6-13)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Sam 29 Oct 2011 - 7:21

7:33 Jésus dit: «Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m'en vais vers celui qui m'a envoyé.

Comme la suite du récit le mettra en évidence, les gardes ne vont pas se saisir de Jésus dans l'immédiat, peut être à cause de cette foule nombreuse, ou peut être attendaient ils un moment propice pour procéder à son arrestation, un revirement de la foule envers Jésus, par exemple.
Toujours est-il que leur mission n'eut d'autre effet que de les rendre témoins des enseignements de Jésus.

Ces paroles : "Je suis encore avec vous pour un peu de temps" semblent leur dire, "Attendez encore un peu, pour accomplir la mission qui vous a été confiée, vous l'accomplirez, mais pas aujourd'hui! Car je me dois, avant, de mener la mienne à terme".
Ces paroles pouvaient être également une façon, d'éveiller l'attention, d'une partie des personnes les plus réceptives, afin qu'elles sachent qu'il leur restait peu de temps, pour profiter de ses enseignements.

Les paroles qu'il ajoute: " puis je m'en vais vers celui qui m'a envoyé" devaient outre le fait qu'il allait retourner vers celui dont il ne s'était jamais séparé, être pour ses véritables disciples, ceux qui le reconnaissaient comme le véritable Messie, l'envoyé de Dieu, un moment de grande tristesse (Jean 16:5-6) mais pour tous les autres, issus de ce peuple choisi d'entre les nations, qui refusaient de reconnaître, Jésus comme le Messie promis, se serait commettre une grave injure envers Dieu, Lui qui leur avait envoyé son Fils.

Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Sam 29 Oct 2011 - 7:38

7:33 Jésus dit: «Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m'en vais vers celui qui m'a envoyé.
7:34 Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je serai, vous ne pouvez pas venir.


Je suis encore avec vous pour un peu de temps. Profitez pendant qu'il est encore temps pour me reconnaître tel que je suis : l'envoyé de Dieu. Sinon, c'est l'abandon de votre nation qui vous guette - Matthieu 23:38 - et à titre individuel, je ne pourrai vous accueillir chez moi pour être là où je suis - Jean 14:3
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   Dim 30 Oct 2011 - 14:14

7:34 Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je serai, vous ne pouvez pas venir.

Ils refusèrent de le reconnaître, alors qu'il était au milieu d'eux, et pourtant par ces paroles Jésus leur fait savoir, qu'ils éprouveraient un jour, le besoin d'avoir recours à lui. " Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas".
Il est vraisemblable qu'un grand nombre de juifs, au moment du siège et de la prise de Jérusalem, se souvinrent de Jésus-Christ, de ses miracles, et qu'ils recherchèrent sa présence sans pouvoir la trouver.

En s'exprimant de la sorte, Jésus veut une dernière fois, les attirer à lui.
Car le peu de temps qu'il lui restait à passer avec eux, était une raison bien suffisante pour les persuader de venir à lui.

Quelques heures avant son arrestation, jésus, après que Judas l'eut trahit, va de nouveau réitérer les mêmes paroles à ses disciples, et comme il ne souhaitait pas que ses disciples soient dans le désespoir, il va préciser à Pierre un point très important : "Mes petits enfants, je suis encore avec vous pour un peu de temps. Vous me chercherez, et ce que j'ai dit aux Juifs: 'Vous ne pouvez pas venir où je vais', je vous le dis à vous aussi maintenant. (..)Simon Pierre lui dit: «Seigneur, où vas-tu?» Jésus répondit: «Tu ne peux pas me suivre maintenant là où je vais, mais tu m'y suivras plus tard". (Jean 13:33,36)

7:35 Les Juifs se dirent alors entre eux: "Où ira-t-il, pour que nous ne le trouvions pas? Ira-t-il chez ceux qui sont dispersés dans le reste du monde et enseignera-t-il les non-Juifs?
7:36 Que signifie cette parole qu'il a dite: 'Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je serai, vous ne pouvez pas venir'?


Les Juifs furent certainement troublés de ces paroles, et le fait qu'ils se demandaient entre eux, où il pouvait aller pour qu'ils ne puissent le trouver, a éveillé en eux, et pour un temps, l'idée que Jésus puisse aller vers ces juifs qui habitaient en dehors de la Palestine, chez ces étrangers: les gentils.

Mais en y réfléchissant, ils durent comprendre que les paroles de Jésus: "Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je serai, vous ne pouvez pas venir" Ne pouvaient se résumer à ces lieux, car rien ne leur interdisait, malgré le mépris qu'ils avaient pour les gentils, et de la haute opinion qu'ils avaient d'eux-mêmes de se rendre dans ces endroits.

Ils ne comprirent en aucune façon le sens exact de ces paroles, mais quelque temps plus tard leur idée évoquée deviendra une réalité. Les paroles de jésus : J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos; celles-là aussi, il faut que je les amène; elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau, un seul berger. (Jean 10:16) commencèrent à s'accomplir et se poursuivent encore aujourd'hui.

Le témoignage de l'Evangile aux nations païennes débuta avec le ministère de l'apôtre Paul. (Romains 11:13-36)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Chapitre: 7   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Chapitre: 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean :: Chapitre 3
» Jean Chapitre 14
» Jean Chapitre 13
» Jean:: Chapitre 6
» Jean chapitre 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Réunions chrétiennes :: Étude de la Bible verset par verset. :: Evangile de Jean :: examen verset par verset-
Sauter vers: