La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean chapitre 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Dim 1 Jan 2012 - 22:28

9: 18 Les Juifs ne voulurent pas croire qu'il avait été aveugle et qu'il voyait désormais, avant d'avoir fait venir ses parents.

9: 19 Ils les interrogèrent en disant: «Est-ce bien votre fils, que vous dites être né aveugle? Comment donc se fait-il qu'il voie maintenant?»


Les pharisiens les plus hostiles dans cette affaire, se refusant d'admettre que cet homme eût été aveugle et qu'il eût recouvré la vue, se voulurent plus déterminés que jamais.

Puisqu'ils ne réussirent pas à intimider l'homme, et que celui-ci, en dépit de la crainte qu'ils lui suscitaient, n'eût aucune appréhension, à donner en toute liberté, un nom pour désigner son bienfaiteur, ils décidèrent d'en appeler à ses parents.

On se souvient du témoignage de ses voisins qui n'étaient pas bien certains, que ce soit l'homme qu'ils avaient l'habitude de voir mendier.
On fait donc venir les parents, qui eux connaissaient leur fils, mieux que quiconque ne pouvait le connaître.

Pour les pharisiens, c'était une nouvelle espérance, de parvenir à détruire, la vérité du miracle opéré sur cet homme.

Mais comme souvent rappelé, la vérité ne craint rien, à l'inverse du mensonge, qui une fois démasqué, rend la vérité encore plus éclatante.

Ainsi avec trois questions, toutes simples, les pharisiens vont tenter de faire nier la guérison de cet homme.

Tout d'abord, ce qu'ils souhaitent c'est de pouvoir établir une certaine connivence entre l'homme et ses parents.
Sur les trois questions qui leur sont faites: est-il leur fils? Est-il né aveugle? Et Comment se fait-il qu'il voit maintenant?
Les parents ne répondront qu'à deux de ces questions.

Mais avez-vous remarqué la subtilité des deux premières questions?

Est-ce bien votre fils?, (Est ce bien votre fils) que vous dites être né aveugle?
Ils auraient pu dire: Est ce bien votre fils qui était autrefois aveugle? Mais non!, il était plus approprié de les supposer ou de les faire reconnaître comme menteurs.

Ah! Si seulement les parents pouvaient se nuancer! Quelle victoire se serait pour les pharisiens.
La suite des évènements nous montrera que par crainte des pharisiens, le comportement des parents ressemblera à celui, qui se passe encore de nos jours; la crainte que peut susciter le simple mot "exclusion" et son cortège de mesures qui l'accompagnent.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1165
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Lun 2 Jan 2012 - 20:14

9: 20 Ses parents leur répondirent: «Nous savons que c'est bien notre fils et qu'il est né aveugle,

9: 21 mais nous ne savons pas comment il se fait qu'il voie maintenant, ni qui lui a ouvert les yeux. Interrogez-le lui-même, il est assez grand pour parler de ce qui le concerne.»

9: 22 Ses parents dirent cela parce qu'ils avaient peur des chefs juifs. En effet, ceux-ci avaient déjà décidé d'exclure de la synagogue celui qui reconnaîtrait Jésus comme le Messie.

9: 23 Voilà pourquoi ses parents dirent: «Il est assez grand, interrogez-le lui-même.»


Incrédules, les parents répondirent: "Nous l'ignorons!
En fait, les parents de l'aveugle ne voulaient pas se mêler de l'affaire parce qu'ils craignaient les tracasseries des prêtres et des pharisiens. Ils savaient que reconnaître Jésus comme un prophète, c'était assurer leur exclusion de la synagogue
Comme elle peut rendre lâches, la crainte de l'homme tout comme celle d'ailleur pour des organisations ou religions ou sectes etc... cela voile la véritable lumière et empêche surtout d'apprécier la véritable invitation que Jesus adresse aux hommes de bonne volonté les parents de l'aveugle se sont laisser impressionner car la crainte que leur inspiraient les pharisiens était plus forte que l'amour pour la verité dont Jesus est le seul chemin la seule lumière
Citation :
Jean 8.12
Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
Jean 14.6
Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
du Saint Esprit,
Mathieu 28.20
Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.
Hebreux 13.8
Jésus Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement
un peu d'humour
Il ne sont pas nombreux a voir clair dans cette histoire ,car il se trouve que celui qui voit maintenant c'est l'aveugle né comme quoi il ne suffit de voir pour croire Very Happy

_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Lun 2 Jan 2012 - 21:13

9: 20 Ses parents leur répondirent: «Nous savons que c'est bien notre fils et qu'il est né aveugle,
9: 21 mais nous ne savons pas comment il se fait qu'il voit maintenant, ni qui lui a ouvert les yeux. Interrogez-le lui-même, il est assez grand pour parler de ce qui le concerne.»
9: 22 Ses parents dirent cela parce qu'ils avaient peur des chefs juifs. En effet, ceux-ci avaient déjà décidé d'exclure de la synagogue celui qui reconnaîtrait Jésus comme le Messie.
9: 23 Voilà pourquoi ses parents dirent: «Il est assez grand, interrogez-le lui-même.»


Sur les trois questions qui leur furent posées, les parents se contentèrent de ne répondre qu'aux deux premières.
Oui, Nous savons que c'est bien notre fils; et Oui, il est né aveugle.

Mais concernant la troisième question, Comment donc se fait-il qu'il voit maintenant? les parents qui connaissaient très bien la réponse à assortir à cette dernière question, l'éludèrent tout simplement, et laissèrent à leur fils la responsabilité d'y répondre par cette "pirouette": mais nous ne savons pas comment il se fait qu'il voit maintenant, ni qui lui a ouvert les yeux. Interrogez-le lui-même, il est assez grand pour parler de ce qui le concerne.

Ces parents peuvent nous paraître bien ingrats vis-à-vis de la reconnaissance qu'ils devaient très certainement éprouver pour celui qui était l'auteur de la guérison de leur fils
Mais dominés par la crainte, qu'ils avaient de ces chefs religieux, à laquelle s'était associée la peur, de ce qui leur arriverait inévitablement, s'ils faisaient état de leurs sentiments et de leurs convictions intimes, ils préférèrent les contenir et faire peser sur leur fils tout le poids de l'hostilité de ces hommes.

Pour quelle raison? celle-ci: Ses parents dirent cela parce qu'ils avaient peur des chefs juifs. En effet, ceux-ci avaient déjà décidé d'exclure de la synagogue celui qui reconnaîtrait Jésus comme le Messie.

Voilà pourquoi ses parents dirent: "Il est assez grand, interrogez-le lui-même."

Être exclu de la synagogue, aurait signifié pour eux, une mise à l'écart de la communauté toute entière, car toutes relations sociales avec leur entourage n'auraient plus été permises.
Comme souligné précédemment, cette pratique subsiste encore de nos jours dans des associations religieuses dites "Chrétiennes" et est appliqué aux hommes qui préfèrent rendre gloire à Dieu plutôt qu'à une institution dirigeantes composées d'hommes imparfaits. (Jean 12:42-43)

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Mar 3 Jan 2012 - 20:53

(Suite) ENQUÊTE ET OPPOSITION DES PHARISIENS (versets 13 à 34)

9: 24 Les pharisiens appelèrent une seconde fois l'homme qui avait été aveugle et lui dirent: «Rends gloire à Dieu! Nous savons que cet homme est un pécheur.»

9: 25 Il répondit: «S'il est un pécheur, je n'en sais rien. Je sais une chose: c'est que j'étais aveugle et maintenant je vois.»

9: 26 Ils lui dirent [de nouveau]: «Que t'a-t-il fait? Comment t'a-t-il ouvert les yeux?»

9: 27 Il leur répondit: «Je vous l'ai déjà dit et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous l'entendre encore? Voulez-vous aussi devenir ses disciples?»

9: 28 Ils l'insultèrent et dirent: «C'est toi qui es son disciple. Nous, nous sommes disciples de Moïse.

9: 29 Nous savons que Dieu a parlé à Moïse, mais celui-ci, nous ne savons pas d'où il est.»

9: 30 Cet homme leur répondit: «Voilà qui est étonnant: vous ne savez pas d'où il est, et pourtant il m'a ouvert les yeux!

9: 31 Nous savons que Dieu n'exauce pas les pécheurs mais qu'en revanche, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, il l'exauce.

9: 32 Jamais encore on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né.

9: 33 Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire.»

9: 34 Ils lui répondirent: «Tu es né tout entier dans le péché et tu nous enseignes!» Et ils le chassèrent.

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Mer 4 Jan 2012 - 22:42

9: 24 Les pharisiens appelèrent une seconde fois l'homme qui avait été aveugle et lui dirent: «Rends gloire à Dieu! Nous savons que cet homme est un pécheur.»

9: 25 Il répondit: «S'il est un pécheur, je n'en sais rien. Je sais une chose: c'est que j'étais aveugle et maintenant je vois.»



Bien qu'ils ne lui demandèrent pas directement, de nier le fait que se soit Jésus qui l'ait guéri, ils essayèrent de l'y amener sous le prétexte religieux, du non respect du sabbat.
En lui remémorant ce point, ils espérèrent retenir l'attention de l'homme, et l'amener à nier, celui qui était lié au bienfait qu'il avait reçu.

Comme on peut le lire, rien ne les arrête dans leur détermination, jeter le trouble et calomnier.
Ce qu'ils veulent, c'est ravir l'esprit de cet homme pour le convaincre, que son obstination le rend coupable de blasphème contre Dieu. D’où leurs paroles: "Rends gloire à Dieu! Nous savons que cet homme est un pécheur."

L'aveugle guéri, homme courageux, ne voulant pas s'inscrire dans cette calomnie, et encore moins nier la vérité, va à l'opposé du but recherché par ces infâmes religieux, justifier Jésus contre ses accusateurs, par le témoignage du miracle lui-même, et rendre ses paroles dignes de foi, par le bienfait qu'il a reçu.
Il répondit: "S'il est un pécheur, je n'en sais rien. Je sais une chose: c'est que j'étais aveugle et maintenant je vois."
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8589
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Jeu 5 Jan 2012 - 10:25

Versets 24 - 25

L'evidence ...! Voila ce que refusaient les conducteurs religieux , ce qui était visible pour tous ils l'écartaient, le seul point qu'ils retenaient c'est que selon eux " la loi était violée." Pourtant , nous l'avons constaté Jésus avait démontré quelque temps auparavent que ces chefs religieux endimanchés violaient eux-mêmes la loi du sabbat quand leurs interêts étaient en jeu, Jésus le démontra en un autre occasion :
Citation :
Un jour de sabbat, Jésus était allé dans la maison de l'un des chefs des pharisiens pour prendre un repas, et les pharisiens l'observaient. (Luc 14:1)
Or un homme rempli d'oedème se trouvait devant lui. (Luc 14:2)
Jésus prit la parole et dit aux professeurs de la loi et aux pharisiens: «Est-il permis [ou non] de faire une guérison le jour du sabbat?» (Luc 14:3)
Ils gardèrent le silence. Alors Jésus toucha le malade, le guérit et le renvoya. (Luc 14:4)
Puis il leur dit: «Lequel de vous, si son fils ou son boeuf tombe dans un puits, ne l'en retire pas aussitôt, même le jour du sabbat?» (Luc 14:5)
Et ils furent incapables de répondre à cela. (Luc 14:6)
Ce qui dérangeait les conducteurs religieux , c'est que Jésus appliquait la loi avec "amour " non pas comme le faisait les pharisiens. Dans son propre intérêt , il démontra que
Citation :
le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat, (Marc 2:27)
Ce qui dérangeait vraiment les pharisiens c'est que Jésus sapait leur autorité, ils se complaisaient à être plus justes que les autres , et voilà que Jésus leur faisait la leçon, celà les rendaient plus aveugles que celui qui l'était de naissance

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1165
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Jeu 5 Jan 2012 - 18:40

9: 26 Ils lui dirent [de nouveau]: «Que t'a-t-il fait? Comment t'a-t-il ouvert les yeux?»

9: 27 Il leur répondit: «Je vous l'ai déjà dit et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous l'entendre encore? Voulez-vous aussi devenir ses disciples?»

9: 28 Ils l'insultèrent et dirent: «C'est toi qui es son disciple. Nous, nous sommes disciples de Moïse

au lieu de ressentir de l'amour de la joie de la compassion pour le miracle qu'a eu l'aveugle les pharisiens abusent de leur autorité dis nous que t'a t-il fait comment t-a t-il ouvert les yeux
pareille attitude démontre un exces de zèle pour la parole
Il leur demanda donc avec un peu de sarcasme je vous l'ai déjà dit mais vous ne m'écoutez pas voulez vous vous aussi devenir ses disciples alors la mauvaise question pour lui le résultat ne se fait attendre car de suite il se fait insulter
en fait ces pharisiens n'ont vu que le coté légaliste de la situation qui consiste à penser que si nous obéissons à un certain nombre de règles, nous aurons l'approbation de Dieu sur notre vie.
L' Apôtre Paul fait remarquer que l'attestation intérieure de l'esprit est supérieure a toutes recommandations donné par des organisations religieuses ou des sectes etc..des hommes investis d'un pouvoir
Citation :
2 Corinthiens 3:6 " La lettre tue, mais l'Esprit vivifie.




_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Jeu 5 Jan 2012 - 22:23

9: 26 Ils lui dirent [de nouveau]: «Que t'a-t-il fait? Comment t'a-t-il ouvert les yeux?»
9: 27 Il leur répondit: «Je vous l'ai déjà dit et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous l'entendre encore? Voulez-vous aussi devenir ses disciples?»
9: 28 Ils l'insultèrent et dirent: «C'est toi qui es son disciple. Nous, nous sommes disciples de Moïse.
9: 29 Nous savons que Dieu a parlé à Moïse, mais celui-ci, nous ne savons pas d'où il est.»


Les Pharisiens ne parvenant pas à détruire la vérité, au sujet de la guérison de cet homme, ne baissèrent pas pour autant les bras.
Espérant entendre des éléments nouveaux dans les déclarations de l'homme, ils revinrent à leurs toutes premières questions.

S'informer à nouveau, sur la manière dont cette guérison avait eu lieu, tel était maintenant leur préoccupation. "Que t'a-t-il fait? Comment t'a-t-il ouvert les yeux?"
On se souvient que l'homme avait déjà répondu avec franchise et vérité à ses inquisiteurs.
Toutefois, non effrayé, et dépourvu d'une quelconque crainte, l'homme leur répondra avec une généreuse liberté, parvenant même à y inclure une touche d'ironie.
Il leur répondit: "Je vous l'ai déjà dit et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous l'entendre encore? Voulez-vous aussi devenir ses disciples?"

Évidemment comme il fallait s'y attendre, le malheureux ne recevra qu'insultes de la part de ces dignitaires religieux, qui veillèrent également, à le discréditer par rapport à ce qu'ils se prétendaient être.
Ils l'insultèrent et dirent: "C'est toi qui es son disciple. Nous, nous sommes disciples de Moïse. Nous savons que Dieu a parlé à Moïse, mais celui-ci, nous ne savons pas d'où il est."

Oui, effectivement Dieu avait parlé à Moïse, mais il leur échappait l'essentiel de cette conversation que moise avait reçue de Dieu, la promesse de l'avènement de celui-là même, qu'ils contestaient et se refusaient de reconnaître comme étant l'envoyé de Dieu, son fils Jésus Christ.

Citation :
"L'Eternel, ton Dieu, fera surgir pour toi et du milieu de toi, parmi tes frères, un prophète comme moi: c'est lui que vous devrez écouter. (…)
Je ferai surgir pour eux, du milieu de leurs frères, un prophète comme toi. Je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai. Si quelqu'un n'écoute pas mes paroles, celles qu'il dira en mon nom, c'est moi qui lui en demanderai compte". (Deutéronome 18:15, 18-19)
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8589
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Ven 6 Jan 2012 - 10:10

Au travers d'un simulacre d' enquête , et de recherche de fait à charge contre Jésus , ceux -ci essayant d'infléchir le térmoignage du principal interressé dans le sens de l'accusation , par la pression de leur autorité .

En agissant ainsi , les pharisiens lèvent le voile sur ce qu'ils sont vraiment et nous constatons la justesse de l'analyse de Jésus ( voir Mathieu 23 ) les concernant , effectivement , ils se sont assis confortablement dans le siège de Moïse , ils en retirent tous le privilèges , mais refusent d'en assumer les vraies responsabilités , celle d"appliquer la loi avec justice , amour et miséricorde , ce que les chefs religieux du moment défendent c'est leur notoriété , leurs privilèges, pour celà ils ne sont pas les imitateurs de celui dont il se réclament , Moïse qui lui était un modèle de foi et d'humilité , les pharisiens eux brillaient seulement par l'apparence et par la crainte qu'ils inspiraient au peuple

Cette attitude , est souvent celle de ceux qui recherchent la domination plutôt que le service , ils disent servir Dieu , mais en fait, il le dévalorisent par leurs actions injustes , ils se servent de l'ignorance et de la peur pour dominer alors qu'ils ne sont que des hommes ordinaires qui paraisent et qui pourtant ne sont pas

L'aveugle né , par sa position ferme , se montra de beaucoup supérieur à ces homme de loi certes très instruits , mais peu enclins à appliquer ce qu'ils enseignaient

Citation :
«Les spécialistes de la loi et les pharisiens se sont faits les interprètes de Moïse. (Matthieu 23:2)
Tout ce qu'ils vous disent [de respecter], faites-le donc et respectez-le, mais n'agissez pas comme eux, car ils disent et ne font pas. (Matthieu 23:3)
La question que celà soulève est : Est ce que je me comporte comme eux en voulant toujours avoir raison , en imposant une soi disant superiorité qui n'est en fait qu'ene marque de faiblesse , aussi chaque chrétien devrait s'analyser pour ne pas se comporter selon cet exemple indigne de Christ et du Père que nous servons comme l'aveugle , nous devrions toujours avoir le courage de défendre "la Vérité " Non selon nos intérêts personnels , mais selon l'exemple de Jésus et de notre Père céleste

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Ven 6 Jan 2012 - 23:16

9: 30 Cet homme leur répondit: «Voilà qui est étonnant: vous ne savez pas d'où il est, et pourtant il m'a ouvert les yeux!
9: 31 Nous savons que Dieu n'exauce pas les pécheurs mais qu'en revanche, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, il l'exauce.
9: 32 Jamais encore on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né.
9: 33 Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire.»



On se souvient, que lors de la guérison d'un malade près de la piscine de Béthesda, Jésus avait déjà fait la remarque suivante aux juifs :
Citation :
En effet, si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, puisqu'il a écrit à mon sujet. Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles?» (Jean 5:46-47)
Ainsi donc, ces religieux se faisaient gloire de suivre Moïse, mais se refusaient de reconnaître, celui dont les écrits de Moïse parlaient.
Ils apportaient plus de crédibilité à leur savoir, savoir qu'ils détenaient de leurs ancêtres, qu'à ce qu'ils pouvaient entendre et voir de leurs propres yeux.

L'enseignement de Jésus, ses miracles auraient du leur apporter la preuve, qu'Il venait bien de Dieu, car les évènements en cours, n'étaient pas des histoires dont ils avaient entendu parler, mais bien des faits réels dont ils avaient été, pour la plupart, les témoins.

Ce raisonnement, l'aveugle guéri l'avait très certainement compris, puisque il leur répondit: "Voilà qui est étonnant: vous ne savez pas d'où il est, et pourtant il m'a ouvert les yeux!

Par ailleurs, il leur précise qu'il est d'accord avec eux sur ce point : Nous savons que Dieu n'exauce pas les pécheurs mais qu'en revanche, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, il l'exauce.

Puis il les invite à la réflexion en disant : Jamais encore on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né.
Ce que cet homme souhaite, c'est que ces religieux réfléchissent d'avantage encore et qu'ils parviennent à ce qui lui paraît tellement évident.

Bien oui! Puisqu'ils reconnaissaient que Dieu n'exauce pas les pécheurs, et que cet homme avait fait un miracle comme aucun autre homme n'en avait fait, il semblait évident que la puissance avec laquelle il fit ce miracle était bien supérieure à toute puissance humaine d’où sa conclusion: Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire."


Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Sam 7 Jan 2012 - 21:04

9: 34 Ils lui répondirent: «Tu es né tout entier dans le péché et tu nous enseignes!» Et ils le chassèrent.

Nous avons très certainement remarqué, combien cet homme, aveugle de naissance et guéri par Jésus Christ, a sans la moindre crainte exprimé la vérité au sujet de sa guérison et de son bienfaiteur.

Hélas, au lieu de reconnaître la justesse de ses propos, et de son raisonnement, ces pharisiens, qui voulaient paraître justes aux yeux des hommes, se révélèrent tels que Jésus les avait dépeints (Matthieu 23:27-33).

Ils avaient tant espéré qu'il nierait cette guérison, mais faute d'y être parvenus, ils vont avec force, l'accabler méchamment en lui donnant à croire que sa cécité est la suite et la punition de ses péchés, ce qui était bien évidemment sans fondement (Jean 9:2-3)"Tu es né tout entier dans le péché"

Ne voulant pas perdre la face, ils ne trouvèrent rien d'autre que ces paroles injustes comme ultime retranchement, paroles qui malgré eux, rendaient hommage à la réalité du miracle qu'ils niaient.

"et tu nous enseignes!"Ces quelques mots confirment bien, la haute opinion qu'ils avaient d'eux-mêmes, à savoir "qu'eux qui savaient" dédaignaient de ne rien vouloir apprendre, de la bouche de ceux qui leur étaient inférieurs.

Et ils le chassèrent. Hors de l'endroit où avait eu lieu cet interrogatoire, avec peut être, l'intention de faire prononcer par le sanhédrin une mesure d'exclusion de cet homme de la synagogue (Jean 9:22)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11245
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Dim 8 Jan 2012 - 11:53

9: 34 Ils lui répondirent: «Tu es né tout entier dans le péché et tu nous enseignes!» Et ils le chassèrent.

Nous avons pu suivre avec une attention soutenue la lecture de l'inquisition menée par les conducteurs religieux contre Jésus et l'homme qu'il avait guéri, ce qui dérangeait considérablement ces conducteurs religieux de l'époque. Point culminant concernant l'homme guéri dont rien que la présence prouvait que Jésus était bien l'envoyé du seul vrai Yhwh :
"Et ils le chassèrent"
Il s'en est encore bien tiré car beaucoup ont perdu la vie dans des circonstances atroces par exemple au cours de l'inquisition médiévale suite à des enquêtes par des organismes judiciaires ecclédiastiques et leurs recherches arbitraires.

Au 21è siècle, des tribunaux ecclésiastiques ou comités judiciaires siègent toujours dans diverses églises ou communautés chrétiennes pratiquant l'excommunication de membres dits "hérétiques" ou "apostats", exclus qui perdent ainsi tout leur milieu social et qui sont bien souvent même séparés des membres de leurs familles.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Lun 9 Jan 2012 - 10:02

JÉSUS SE RÉVÈLE COMME FILS DE DIEU A L'AVEUGLE GUÉRI (versets 35 à 38)

AMERS REPROCHES AUX PHARISIENS (versets 39 à 41)

9: 35 Jésus apprit qu'ils l'avaient chassé. L'ayant rencontré, il [lui] dit: «Crois-tu au Fils de Dieu?»

9: 36 Il répondit: «Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui?»

9: 37 «Tu l'as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c'est lui.»

9: 38 Alors il dit: «Je crois, Seigneur.» Et il se prosterna devant lui.

9: 39 Puis Jésus dit: «Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient pas voient et pour que ceux qui voient deviennent aveugles.»

9: 40 Quelques pharisiens qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent: «Nous aussi, sommes-nous aveugles?»

9: 41 Jésus leur répondit: «Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais en réalité, vous dites: 'Nous voyons.' [Ainsi donc,] votre péché reste.

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Mar 10 Jan 2012 - 15:59

9: 35 Jésus apprit qu'ils l'avaient chassé. L'ayant rencontré, il [lui] dit: «Crois-tu au Fils de Dieu?»
9: 36 Il répondit: «Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui?»
9: 37 «Tu l'as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c'est lui.»
9: 38 Alors il dit: «Je crois, Seigneur.» Et il se prosterna devant lui.


On se doute bien, que l'affaire avait du faire grand bruit.
Semblable à une trainée de poudre, la nouvelle s'était répandue dans toute la contrée, et était parvenue aux oreilles de Jésus.

Jésus, ayant appris le témoignage et le raisonnement de vérité rendu par cet homme, face à la hargne de ceux, qu'il avait du affronter, fut certainement peiné d'apprendre, comment cet homme avait été éconduit, et chassé par ces représentants de la loi de Moïse.

L'évangéliste Jean, nous fait bien comprendre que c'est Jésus qui se mit à le rechercher, non pas pour en connaître d'avantage sur ce qui s'était passé, mais pour se faire connaître à lui.
L'ayant rencontré, il [lui] dit: "Crois-tu au Fils de Dieu?"

On devine l'interrogation de cet homme, comment pouvait-il le connaître, lui qui était aveugle avant que Jésus, l'eut pour la première fois rencontré et guéri, et qu'ensuite, il fut comme tenu en tenaille, par ces juifs qui se refusaient d'admettre sa guérison.
Il répondit: "Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui?"

Ces paroles expriment, on ne peut en douter, de son véritable désir de connaître celui, dont il a pris et soutenu la défense avec tant de force et de vérité.

Ce qui est remarquable dans les premières paroles que Jésus lui adresse, c'est qu'il ne lui dit pas expressément, que c'est lui qui l'a guéri, non il lui dit d'abord "Tu l'as vu".

Oui, mais quand? Ce ne pouvait être à l'époque de sa guérison.
En effet, l'aveugle n'avait pu voir Jésus, puisqu'après lui avoir appliqué de la boue sur les yeux, Jésus lui avait demandé d'aller se laver au réservoir d'eau de Siloé.
Et c'est seulement après s'être exécuté de ce qu'il lui avait été demandé, que l'homme fut guéri, qu'il vit clair (Jean 9:7).

C'était donc à cet instant précis où s'établissait ce dialogue, que l'homme voyait Jésus pour la première fois, et Jésus d'ajouter: "celui qui te parle, c'est lui".

L'homme, qui était déjà convaincu que celui qui lui avait rendu la vue, ne pouvait venir que de Dieu (Jean 9:32-33) se retrouve maintenant, face à face avec cet homme de Dieu.
L'attitude qu'il va adopter, autant que ses paroles dites, témoignent que l'homme reconnaît et révèle toute la puissance divine contenue en Jésus.
Alors il dit: "Je crois, Seigneur." Et il se prosterna devant lui.

Avons nous, nous aussi ces mêmes dispositions de cœur et d'esprit que cet homme?
Reconnaissons Jésus Christ, le fils de Dieu comme notre sauveur?
Sommes-nous prêt à faire les efforts nécessaires pour marcher dans ses traces: Une vie d'obéissance et d'Amour?
Rappelons nous toujours:
Citation :
Il n'y a de salut en aucun autre, car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.» (Actes 4:12)

Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11245
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Mer 11 Jan 2012 - 14:31

9: 38 Alors il dit: «Je crois, Seigneur.» Et il se prosterna devant lui.

Il est intéressant de comparer diverses traductions qui rendent le grec προσεκυνησεν par "prosterna, adora, rendit hommage"

Voir 14 traductions fr en cliquant sur
http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Livre=43&Chap=9&Vers=38

Quelle est la bonne traduction ?

Jésus, le Fils de Dieu, nous aide à trouver la bonne réponse lorsque Satan lui demanda un acte d'adoration pour lui donner tous les royaumes du monde et leur gloire :
Citation :
Jésus lui dit alors: «Retire-toi, Satan! En effet, il est écrit: C'est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c'est lui seul que tu serviras.» (Matthieu 4:10)(Matthieu 4:10)
Ce "Seigneur ton Dieu" est Yhwh dans l'AT. Selon Jésus, c'est donc Dieu seul qu'il faut adorer comme le confirme encore le texte suivant :
Citation :
En effet, il est vrai qu'il y a des êtres appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, et de fait il y a beaucoup de dieux et de seigneurs. Néanmoins, pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous vivons, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui tout existe et par qui nous vivons. (1 Corinthiens 8:5-6)

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Mer 11 Jan 2012 - 23:00

9: 39 Puis Jésus dit: «Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient pas voient et pour que ceux qui voient deviennent aveugles.»

Au cours d'un discours sur sa mission Divine, Jésus déclara: "Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie." (Jean 8:12)

L'expression, Celui qui me suit, laisse bien sous entendre et comprendre, que tous ne se laisseront pas éclairer, et continueront à marcher dans les ténèbres.
Il se peut aussi, que d'autres repousseront cette lumière, tant elle sera pour eux une source d'agacement ou "d'aveuglement".

Par exemple, lorsque Jésus dit: "Je suis venu dans ce monde pour un jugement" n'est ce pas justement à propos de ces diverses catégories de personnes que jésus prononça ces mots ?
Puisqu'il ajoute: "pour que ceux qui ne voient pas voient" Ces gens qui ne voient pas, ne sont ils pas ceux, qui étaient traités d'ignorants et de maudits par les chefs religieux?
Citation :
Les pharisiens leur répliquèrent: «Est-ce que vous aussi, vous vous êtes laissé tromper? Y a-t-il quelqu'un parmi les chefs ou les pharisiens qui aient cru en lui? Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits!» (Jean 7:47-49)
Oui, il est peut être exact que ces gens étaient des ignorants et qu'ils ne disposaient de ce fait, que de peu ou pas du tout, de connaissance spirituelle.
Toutefois compte tenu de leur ignorance, ces gens, qui ont été comparés par jésus à des enfants, montreraient de bonnes dispositions de cœur pour accueillir les paroles de Vérité, transmises par la lumière du monde et accepteraient de se laisser guider par elle.

Et jésus de poursuivre: "et pour que ceux qui voient deviennent aveugles."
Si l'on demeure sur la même analyse, il ne peut s'agir que de tous ceux qui se vantent de leur intelligence, de leur savoir, de leur connaissance, de leur acuité à voir!
Ils sont tellement convaincus de leur supériorité, qu'ils se refusent d'entendre ou d'admettre tout élément étranger à leur crédo.

Tout au long de ce récit, les conducteurs religieux se sont montrés hostiles aux paroles de Jésus.
En aucune façon ils n'ont cherché à comprendre l'exacte signification de ce qu'ils entendaient ou voyaient des actions de Jésus
D'ailleurs, leurs comportements montrent qu'ils ne souhaitaient pas, qu'ils ne voulaient pas se détourner, et moins encore de sacrifier leur savoir, pour accepter des enseignements nouveaux qu'ils jugeaient contraires à la loi.

Aussi, les ténèbres dans lesquels ils se maintenaient, les pressaient de faire taire au plus vite, cet homme qu'ils considéraient comme un imposteur, un intrus

Toutes ces conditions perçues par Jésus Christ, lui ont fait dire:
Citation :
(..) "Je te suis reconnaissant, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te suis reconnaissant car c'est ce que tu as voulu". (Luc 10:21)

Qu'en est il nous concernant?
Sommes nous assez humbles, et semblables à des enfants pour accepter les Paroles de Vérité et de Vie?
Veillons-nous à ce que notre vie soit suffisamment éclairée par cette Lumière, qui n'a pas d'égal pour nous affranchir des nombreux dangers et pièges
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11245
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Jeu 12 Jan 2012 - 19:47

9: 40 Quelques pharisiens qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent: «Nous aussi, sommes-nous aveugles?»

Jésus était très observé par les pharisiens. Il se sentaient visés par ses paroles du verset 39.
Leur réaction : «Nous aussi, sommes-nous aveugles?» est donc bien compréhensible.

Les paroles suivantes de Paul s'appliquaient très bien à la conviction des pharisiens :
Citation :
Tu es convaincu d'être le conducteur des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, l'éducateur des ignorants, le maître des enfants parce que tu possèdes dans la loi l'expression de la connaissance et de la vérité. (Romains 2:19-20).
Avec une telle conviction, on imagine difficilement les pharisiens venir à Jésus pour lui demander de l'aide afin de voir clair et la moindre allusion dans ce sens dans ses paroles les mettait sur la défensive !


_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   Jeu 12 Jan 2012 - 22:23

9: 40 Quelques pharisiens qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent: «Nous aussi, sommes-nous aveugles?»

9: 41 Jésus leur répondit: «Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais en réalité, vous dites: 'Nous voyons.' [Ainsi donc,] votre péché reste.


La connaissance de la loi devait conduire à la reconnaissance du Messie.
Hélas, il n'en n'a rien été pour ces religieux, qui se vantaient orgueilleusement, de posséder la connaissance de la loi et des prophètes.

L' Évangéliste Jean, nous fait remarquer que toute la conversation, échangée entre Jésus et l'aveugle guéri, fut également entendue, par quelques-uns des pharisiens qui se trouvaient là.
Ils étaient certainement, de la même "trempe" que ceux, qui avaient depuis le commencement, résisté à Jésus Christ, et de ceux qui avaient voulu Lui jeter des pierres (Jean 8:59).

Malgré le fait, qu'ils s'étaient toujours déclarés contre Lui, et toujours convaincus de leur supériorité cultuelle, ils lui posèrent cette question: "Nous aussi, sommes-nous aveugles?"

La réponse de Jésus est sans équivoque: "Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais en réalité, vous dites: 'Nous voyons.' [Ainsi donc,] votre péché reste".

Dans sa réponse, Jésus est on ne peut plus clair.
S'ils étaient des aveugles, c'est-à-dire, ignorants des connaissances religieuses fournies par l'étude approfondie de la loi, ils auraient pour excuse leur ignorance et seraient pardonnés.

Mais ce n'est pas le cas, car disant: "Nous voyons", ("nous savons"), quelque soit le propos, ils attestaient et reconnaissaient qu'ils n'étaient pas semblables à ceux qui ignoraient ce que Dieu a fait écrire dans la loi et les prophètes.

Leur présomptueuse vantardise, par laquelle ils se définissaient eux-mêmes, comme étant des sages, et des hommes versés dans la loi, excluait donc toute excuse d'avoir rejeté le Messie, la Lumière du monde.

Ils étaient donc impardonnables, et marqués à jamais par ce péché.
Citation :
Malheur à vous, enseignants de la Loi, vous vous êtes emparés de la clé de la connaissance. Non seulement vous n’entrez pas vous-mêmes, mais vous empêchez d’entrer ceux qui voudraient le faire! (Luc 11:52)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean chapitre 9   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean chapitre 9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jean :: Chapitre 3
» Jean Chapitre 14
» Jean Chapitre 13
» Jean:: Chapitre 6
» Jean chapitre 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Réunions chrétiennes :: Étude de la Bible verset par verset. :: Evangile de Jean :: examen verset par verset-
Sauter vers: