La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean chapitre 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Jean chapitre 10   Sam 14 Jan 2012 - 7:34

LE BON PASTEUR
PORTRAIT DU BON ET DU MAUVAIS PASTEUR
(versets 1 à 6)
10: 1 »En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas dans l'enclos des brebis par la porte mais s'y introduit par un autre endroit est un voleur et un brigand.

10: 2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.

10: 3 Le gardien lui ouvre et les brebis écoutent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent et il les conduit dehors.

10: 4 Lorsqu'il les a [toutes] fait sortir, il marche devant elles et les brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix.

10: 5 Elles ne suivront pas un étranger, mais elles fuiront au contraire loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers.»

10: 6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.

Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8612
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Sam 14 Jan 2012 - 11:40

10: 1 »En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas dans l'enclos des brebis par la porte mais s'y introduit par un autre endroit est un voleur et un brigand.
Voilà une illustration trés approproproée , pour ceuc à qui Jesus s'adressaient , qui etaient souvent des pasteurs , et dans beaucoup de cas des gens du monde agricole ,

Generalement les bergers dormaient avec leur brebis ils se trouvaient à la porte ou a proximité , ou il y mettait un garfien auxilliaire afin d'empecher les voleurs de derober les brebis ,

L'illustration fait remarquer que les voleurs s'introduisaient d'en l'enclos ou la bergerie frareffraction en cassant la cloture , ou en creusant un trou dans le mur de la bergerie , il est evident que leur but n'etait pas de soigber les brebis mais de les emporter pour profiter d'elles .

Il est evident que c'est ube parabole , ou Jesus donne des indications sur la condition des brebis pendant la nuit , celle ci sont misent à l'abris des predateurs , elles parquées dans un enclos , ou enfermées dans une bergerie

10: 2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.
Generalement et logiquement le berger leur apporte du fourrage , les nourris , les soigne et quand le nuit est terminée , il les emmene paître en liberté , celui -ci passe toujour par la porte et géneralement les brebis le connaisse et le suivent .

La berderie ou l'enclos est un conditionnement , dans lequel les brebis sont confinées pendant generalement la nuit , mais aussi les jours de pluies , ou encore pendant la mauvaise saison .

elle sont donc enfermée et obeissent par obligation a des reglles srictes , le bergerie est donc symboliquement parlant in sytéme qui maintient dans une condition d'enfermement salutaire , le temps que les ten^bres ou les mauvaises conditions passent , generalement c'est le berger qui passe par la porte , ou des personnes à gages chargées de de nourrir de soigner les brebis .

Le propriétaire des brebis , est generalement soucieux de celle -ci , les visite reguliérement leurs parle elle connaisse donc sa voix et se maniére d'agir , en sa presence elle n'ont pas de crainte

Ce sont là quelques idées pour situé l'enseignemt que nous pourrons tire de l'enseignement de Jesus au travers de cette illustration magistrale

Nous verrons que la bergerie ou les bergeries representes des systemes legalistes dans lesquelles sont maintenus en ce qui concerne l'illustration

- L'enclos ou bergerie qui represente les juits ou isralites qui sont sous la loi

- L'enclos ou bergerie qui represente les samaritains et proselytes juifs qui n'etaient pas integres par le systemes juifs tout en etant sousmis aux mêmes contraintes

- Les enclos ou bergeries que formes les nations avec leurs regles , leurs religions

Ce sont des points à retenir pour avoir une claire vision de l'enseignement de notre grand berger Jesus Christ , celui qui est charge de mener les brebis au propriétaire des brebis "notre Pére celeste "

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Sam 14 Jan 2012 - 21:46

10: 1 »En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas dans l'enclos des brebis par la porte mais s'y introduit par un autre endroit est un voleur et un brigand.

10: 2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.


Il se peut que Jésus, lorsqu'il prononça ces paroles, se trouvait à proximité d'une bergerie.
Une bergerie, était un enclos, entouré de murs et fermé d'une porte dans lequel on faisait rentrer le soir plusieurs troupeaux de brebis.

Les bergers confiaient ainsi leurs brebis, au soin d'un portier qui durant la nuit, veillait sur la sécurité des animaux, après avoir fermé la porte de l'enclos.

Le matin les bergers revenaient, frappaient à la porte de l'enclos, et le portier leur ouvrait la porte.

Ces juifs qui venaient d'être jugés sévèrement par Jésus, avaient la conviction que cet homme, à qui on attribuait de grandes choses, mais qui se disait être l'envoyé de Dieu (Jean 5:37) n'était autre qu'un imposteur et un intrus.

Jésus veut donc leur prouver, que loin d'être un imposteur, il est le véritable pasteur.

Pour se faire, il leur donne à connaître les signes distinctifs de l'un et de l'autre, en commençant par leur décrire le signalement de l'imposteur et du voleur.
"En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas dans l'enclos des brebis par la porte mais s'y introduit par un autre endroit est un voleur et un brigandd".

Par ces paroles, Jésus leur laisse entendre, qu'eux les scribes, les pharisiens sont parvenus par la tromperie, à pénétrer, non pas par la porte, dans l'enceinte du peuple choisi par Dieu (1Samuel 12:22) (Actes 15:14) mais d'une manière détournée à la manière de voleurs et de brigands, pour y établir leur autorité, leurs lois, au détriment de celles de Dieu.
Rien dans la loi ne pouvait justifier de tels actes. C'étaient eux les véritables imposteurs, les voleurs.

Après avoir fait la description des imposteurs et des voleurs, Jésus décrit qui est le vrai berger.
"Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis".

La porte est l'endroit légitime qui assure la protection et qui s'ouvre pour pouvoir accéder aux brebis.
Seul, celui qui vient comme berger emprunte la porte et se refuse à tout autre moyen pour accéder à ses brebis.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Dim 15 Jan 2012 - 13:00

10: 3 Le gardien lui ouvre et les brebis écoutent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent et il les conduit dehors.

Le "gardien" est chargé d'assurer la sécurité pendant la nuit. Il ouvre bien sûr la porte quand le berger arrive mais sa présence explique aussi pourquoi les voleurs prennent une autre voie que la porte pour s'introduire.

Diverses interprétations ont été données sur le "gardien" : il s'agirait de
- Dieu lui-même
- de l'Esprit saint
- de la Loi de Moise
- de Jean-Baptiste

L'enclos juif a effectivement été érigé par Yhwh, le propriétaire des "brebis", lorsque la Loi fut donnée au Sinaï aux Israélites pour les constituer en nation et Dieu à veillé au cours de siècles à ce que l'enclos substiste - notamment par l'envoi de prophètes ramenant sans cesse le peuple dans les limites de l'enclos (le dernier en date étant Jean-Baptiste) - jusqu'à la venue du Messie Jésus qui s'est finalement avéré être le Berger envoyé par Dieu.

Rappelons que tous les prophètes ont annoncé la venue du Messie et c'est Jean-Baptiste qui l'a introduit dans le peuple.
Il est connu que les brebis reconnaissent la voix de leur berger et le suivent, car il marche devant elles.
Jésus connaît les brebis puisqu'il les appelle par leur nom : c'est rassurant qu'il ne les considère pas en masse et qu'il ne les traite pas comme des simples numéros.

(Voir aussi le commentaire de Christian sur le verset 3 après les versets 4-6) La moderation

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.


Dernière édition par Nomade le Dim 15 Jan 2012 - 21:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8612
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Dim 15 Jan 2012 - 16:13

10: 4 Lorsqu'il les a [toutes] fait sortir, il marche devant elles et les brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix.

10: 5 Elles ne suivront pas un étranger, mais elles fuiront au contraire loin de lui, parce qu'elles ne connaissent pas la voix des étrangers.»

10: 6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.


Voilà , un point intéressant par lequel chaque chrétien ( Brebis ) est à même de s'identifier. Le berger part en avant , et les brebis le suivent " car elles connaissent sa voix ." C'est donc la voix du berger que les brebis suivent , elles font d'elles-mêmes la différence entre la voix d'un étranger et celle du berger , et même elles fuient quand un étranger s'approche.

Mais que dire des nouvelles brebis , des jeunes , des nouveaux-nés ?

IL est nécessaire qu'elles se familiarisent avec la voix du berger , aussi ont-elles besoin d'être encadrées par les brebis anciennes , les mères qui elles ne peuvent se tromper ,

Généralement les brebis les plus anciennes marchent en tête de troupeau, et les plus jeunes suivent parce qu'elles ont été alimentées par les plus anciennes , aussi sont-elles dépendantes de leurs soeurs

Le danger vient lorsque les brebis paissent et qu'elles s'éloignent les unes des autres , allant d'une touffe d'herbe à une autre , c'est alors qu'elles s'éloignent du berger et qu'elles peuvent être trompées par des voix auxilliaires surtout si elles n'ont pas scouté avec attention la voix du berger .

Alors elles s'affolent et s'en vont dans tout les sens , et c'est alors que les prédateurs , ou les faux-bergers ont une influence sur elles .

D'où l'importance de bien connaître le berger

Citation :
la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. (Jean 17:3)

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Dim 15 Jan 2012 - 20:41

10: 6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.

10:6 Jésus leur tint ce discours mystérieux mais eux ne comprirent pas ce dont il leur parlait. (Bible de Jérusalem)


La traduction "parabole" n'est pas conforme au texte grec où on ne trouve pas parabole mais paroimía. C'est la raison pour laquelle
d'autres traductions rendent par
- comparaison, (Bible des Peuples, TMN)
- similitude (Bible de l'Épée, Darby, Ostervald)
- exemple (Chouraqui)
- discours mystérieux (Bible de Jérusalem).

C'est la Bible de Jérusalem qui approche le plus près du sens du mot grec paroimia en traduisant par "discours mystérieux" car paroimía signifie comparaison voilée ou cachée, aphorisme énigmatique.

Que l'exposé de Jésus à propos du berger, du portier, du voleur, de l'enclos, des brebis était bien un "discours mystérieux" ou "un aphorisme énigmatique, une comparaison voilée ou cachée" est confirmé par le fait que les pharisiens présents ne comprirent pas de quoi il parlait.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1167
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Dim 15 Jan 2012 - 20:48

Citation :
10: 6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait
Les pharisiens venaient d'exclure du troupeau quelqu'un qui avait osé rendre témoignage à la puissance du Christ
Par là ils s'étaient montrés ignorants en ce qui concerne l'œuvre qui leur à étè confiée, et indignes de leur mandat en tant que bergers du troupeau.
Jésus, établissant le contraste qui existait entre eux et le bon berger, se désigna lui-même comme le vrai gardien du troupeau de son ère Déjà il leur avait parlé de lui-même sous une image différente, leur disant
: "Celui qui n'entre pas par la porte dans l'enclos des brebis, mais qui y monte par un autre côté, celui-là est un voleur et un brigand. Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.
" Les pharisiens ne comprirent pas que ces paroles étaient dirigées contre eux. Que Christ est la porte qui donne accès à la bergerie divine
Un berger doit prendre soin des brebis, veillez sur elles sur elle, les rassembles les conduirent dans ce qui est le meilleur, dans un lieu de repos, Là où elles sont abreuvées, nourries et en paix. Un berger, qui cherche les brebis perdues, qui ramène celles qui sont égarées, qui panse celles qui sont blessées, qui fortifie celles qui sont malades. prendre soin des brebis, s'en soucier, les paître avec justice, sagesse, compassion, bonté, fermeté
voir Psaumes 23




_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Dim 15 Jan 2012 - 21:09

10: 3 Le gardien lui ouvre et les brebis écoutent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent et il les conduit dehors.

Pour que ses auditeurs soient à même de saisir l'image faite par Jésus concernant ce gardien ou portier, il fallait que se remémore, un évènement assez récent, évènement que ces auditeurs avaient connu ou débattu entre-eux.
La venue dans leur sphère de Jean le baptiste.

Jean le baptiste était donc quelqu'un de bien connu de ces religieux, puisqu'ils l'avaient interrogé (Jean 1: 19) et l'avaient entendu témoigner sur sa mission: celle d'ouvrir, par son témoignage l'accès à Jésus Christ? (Jean 1:7, 23)

Ainsi ce gardien ou portier devait être celui qui avait été envoyé par Dieu (Jean 1:6) et qui avait été annoncé par Esaïe le prophète (Esaïe 40:3) et dont les Ecritures attestent que tous les habitants de Jérusalem, ceux de toute la Judée, et de tout le pays des environs du Jourdain se rendaient auprès de lui (Matthieu 3:5)

A l'opposé des voleurs et des brigands, les brebis ne sont ni affolées ni terrorisées lorsqu'elles entendent la voix de leur berger.
Sans crainte, et au son de sa voix, elles se démarquent des brebis des autres troupeaux pour venir se regrouper autour de leur berger protecteur.

Désolé de m'intercaler en retard dans cette étude verset par verset.
Serait-il possible de "loger" mon commentaire, avant ceux des trois derniers qui ont été postés?


Une note dans le dernier commentaire sur le verset 3 plus haut renvoie au tien situé après les versets 4-6. La modération
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Lun 16 Jan 2012 - 7:55

JESUS EST LE BON PASTEUR (versets 7 à 18)
LES AUTRES BREBIS DE L'ENCLOS (versets 16 à 18)

10: 7 Jésus leur dit encore: «En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.

10: 8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands, mais les brebis ne les ont pas écoutés.

10: 9 C'est moi qui suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir.

10: 10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu'elles l'aient en abondance.

10: 11 »Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

10: 12 Le simple salarié, quant à lui, n'est pas le berger et les brebis ne lui appartiennent pas. Lorsqu'il voit venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite; alors le loup s'en empare et les disperse.

10: 13 [Le simple salarié s'enfuit] car il travaille pour de l'argent et ne se soucie pas des brebis.

10: 14 Moi, je suis le bon berger. Je connais mes brebis et elles me connaissent,

10: 15 tout comme le Père me connaît et comme je connais le Père. Je donne ma vie pour mes brebis.

10: 16 J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos; celles-là aussi, il faut que je les amène; elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau, un seul berger.

10: 17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie pour la reprendre ensuite.

10: 18 Personne ne me l'enlève, mais je la donne de moi-même. J'ai le pouvoir de la donner et j'ai le pouvoir de la reprendre. Tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père.»

Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Lun 16 Jan 2012 - 20:33

10: 7 Jésus leur dit encore: «En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.

À partir du verset 7, Jésus se met à interpréter sa paroimía ou "discours mystérieux" car rappelons-le, paroimía signifie comparaison voilée ou cachée, aphorisme énigmatique. Il va y introduire encore des informations supplémentaires tout en révélant la signification des informations de base.

Le premier aspect révélé est : "Je suis la porte des brebis" !
Avec cette déclaration, Jésus donne la clé de la compréhension pour la paroimía toute entière. La comparaison voilée ou cachée prend forme dans la réalité !

On remarquera que Jésus limite le passage aux "brebis"!
Dehors sont les boucs, les loups, les chiens, les pourceaux, etc.

Plus tard, Jésus dira encore à ses disciples qu'il est le chemin, la vérité et la vie et que pour arriver chez le Père, on doit obligatoirement passer par lui. (Jean 14:6). Quelle harmonie dans "l'enseignement du Christ" !

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Mar 17 Jan 2012 - 16:18

10: 8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands, mais les brebis ne les ont pas écoutés.

Ce que représentent "les voleurs et les brigands" de la paroimía devient maintenant évident : il s'agit de ceux qui exploitèrent les brebis - "les faux bergers" (Ézechiel chap 34) jusqu'à la venue du Messie et certains étaient présents et écoutaient Jésus. Il y a toutefois eu des conducteurs comme Moïse et les vrais prophètes de Yhwh qui recherchaient le bien du peuple et qui dirigeaient les regards des Israélites vers "la porte", le Messie à venir.

"... mais les brebis ne les ont pas écoutés" Certaines de ces brebis sont mentionnées dans la lettre aux Hébreux où on peut lire quels sévices elles subirent de la part "des voleurs et des brigands" :
Citation :
D'autres encore ont subi les moqueries et le fouet, les chaînes et la prison. Ils ont été lapidés, sciés, [mis à l'épreuve]. Ils sont morts tués par l'épée. Ils sont allés d'un endroit à l'autre, habillés de peaux de brebis ou de chèvre, privés de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n'était pas digne. Ils erraient dans les déserts et les montagnes, dans les grottes et les abris de la terre. (Hébreux 11:36-38)
Les "brebis" n'écoutent pas la voix des faux-bergers, ni dans le passé ni de nos jours, car elles s'orientent selon la voix du Berger qu'elles reconnaissent !

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Mar 17 Jan 2012 - 22:06

10: 8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands, mais les brebis ne les ont pas écoutés.

Avec ces mots: "Tous ceux qui sont venus avant moi" Jésus devait certainement faire allusion à des personnes qui étaient déjà à l'œuvre lorsqu'il a commencé son Ministère.
Les voleurs et les brigands ne peuvent donc être que les pharisiens.

Ces pharisiens qui s'étaient emparés de la manière la plus illégitime qui soit de l'autorité et qui s'en servaient pour satisfaire à leurs ambitions et de leurs désirs charnels.
D’où ces paroles de Jésus:" Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands"

Par ailleurs, l'enseignement des pharisiens était loin de favoriser le contentement d'un bon nombre d'hommes et de femmes qui étaient sous leur autorité.
La manière tyrannique dont ils se comportaient, était à l'opposé de ce que la loi leur demandait d'assumer au sein du peuple.
C'est pourquoi Jésus poursuit en disant: "mais les brebis ne les ont pas écoutés".

Ces brebis, étaient celles qui le suivaient, et qui avaient foi en lui, et qui comme Nathanaël, le reconnaissaient comme étant bien, le fils de Dieu, le Messie promis. (Jean 1:49)

Jésus savait combien la vie de ces gens assujettis à ces despotes devait être difficile et contraignante, ce qui lui fit dire:
Citation :
"Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos. Acceptez mes exigences et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. En effet, mes exigences sont bonnes et mon fardeau léger." (Matthieu 11:28-30)
Revenir en haut Aller en bas
lionel

avatar

Nombre de messages : 642
Localisation : sud
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Mer 18 Jan 2012 - 11:37

10: 9 C'est moi qui suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et il trouvera de quoi se nourrir.


Jésus est on ne peut plus clair sur notre façon de nous nourrir spirituellement : Si jésus est la porte ou la clé d'entrée pour entrer dans l'enclos authentique on ne devrait pas logiquement se diriger vers un autre ''pasteur'' symbolique ou religion ou organisation pour trouver de quoi se nourrir. Or après le départ du Christ jusqu'à nos jours force est de constater que ceux qui ont pris sa place et qui prétendent être des conducteurs religieux originels sont nombreux. Mais Jésus dit que c'est lui la porte personne d'autre , donc toute nourriture ''spirituelle'' qui ne s'appuie pas sur l'enseignement du Christ n'est pas comestible et n'apporte pas la vie éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Jeu 19 Jan 2012 - 10:27

10: 10 Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu'elles l'aient en abondance.

De nombreux passages des Écritures font ressortir avec quel implacable despotisme étaient accablés, traités les juifs qui étaient sous la conduite des pharisiens.

Cette secte des pharisiens était en Israël on ne peu plus puissante.
Elle disposait en maitres, du peuple choisi de Dieu, et s'identifiait comme étant les intercesseurs auprès de Dieu.
Leur puissance était si redoutée qu'elle faisait même trembler les chefs légitimes. (Jean 12:42)

Quel contraste avec ce que Jésus, offre à ses brebis.
A l'opposé de tous ceux qui sont venus pour voler, égorger et détruire, Jésus nous offre un pâturage spirituel auquel nous sommes tous invités à venir nous nourrir, nous rassasier.
La nourriture y est d'une telle abondance, que les brebis sont vraiment rassasiées et qu'elles sont incapables de venir à bout de cette abondante et riche nourriture.

Oui! Il est incontestable que Jésus Christ est vraiment l'excellent Berger qu'il nous faut suivre, car il veille comme nul autre sur ses brebis.
Il en prend soin en les nourrissant d'une riche et abondante nourriture, d'une nourriture qui donne la vie.
Citation :
Je leur donne la vie éternelle. Elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher à ma main. (Jean 10:28)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Ven 20 Jan 2012 - 15:07

Avec le verset 10 se termine la paroimía - comparaison voilée ou cachée - de "la porte de l'enclos des brebis" donnée par Jésus dans les versets 1 à 6 et expliquée dans les versets 7 à 10 où Jésus révèle qu'il est lui-même "la porte" et ce que cela implique.

À présent, Jésus développe une nouvelle comparaison, celle du "bon berger" :

10: 11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

En disant je suis le "bon" berger, Jésus ne mettait pas particulièrement l'accent sur bon avec la différence par rapport à mauvais car d'autres bergers étaient également des bons bergers. Non, le sens du texte grec fait ressortir ici la pensée : voilà cette fois-ci le bon dans un sens sélectif et unique (comme par exemple une jeune fille dira qu'elle a trouvée "le bon" à marier). Jésus est donc le bon dans le sens d'exceptionnel : c'est Lui et aucun autre !

En effet, Jésus donne sa vie pour ses brebis dans un sens plus profond que par exemple un berger perdrait sa vie en défendant son troupeau contre une bête sauvage. Sa vie que Jésus donne pour les "brebis" leur donne la possibilité d'acquérir la vie véritable. Jésus sera leur rédempteur :
Citation :
En effet, le Fils de l'homme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.» (Marc 10:45)
Seul "le bon berger" Jésus pouvait faire cela !

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Sam 21 Jan 2012 - 16:14

10: 12 Le simple salarié, quant à lui, n'est pas le berger et les brebis ne lui appartiennent pas. Lorsqu'il voit venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite; alors le loup s'en empare et les disperse.
10: 13 [Le simple salarié s'enfuit] car il travaille pour de l'argent et ne se soucie pas des brebis.


Le salarié ou mercenaire (selon certaines traductions) ne pense qu'à ses propres intérêts et non à ceux des brebis et ceux du propriétaire du troupeau (Yhwh) et de son bon berger (Jésus-Christ). Contrairement au bon berger qui donne sa vie pour le troupeau, le salarié s'enfuit lorsqu'il y a du danger et il laisse les brebis sans défense ni protection.

Le salarié ou mercenaire est une image de tous les faux-bergers, faux-prophètes et guides qui se sont élevés eux-mêmes sur le troupeau ou qui ont été "nommés" par les dirigeants de diverses sectes du Judaïsme et plus tard des églises et communautés de la chrétienté.

Ces paroles de Jésus ne signifient toutefois pas qu'il n'y aurait pas de vrais sous-bergers sous la direction du bon berger. Dans les chapitres 1 à 3 de l'Apocalypse, Jésus glorifié est décrit comme le surveillant céleste des brebis et le texte montre qu'il dirige des sous-bergers terrestres (les 7 "étoiles" dans sa main). Il y a des sous-bergers authentiques qui s'occupent tendrement du troupeau et qui sont prêts à donner également leur vie pour leurs frères et soeurs.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Sam 21 Jan 2012 - 21:16

10: 12 Le simple salarié, quant à lui, n'est pas le berger et les brebis ne lui appartiennent pas. Lorsqu'il voit venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite; alors le loup s'en empare et les disperse.

10: 13 [Le simple salarié s'enfuit] car il travaille pour de l'argent et ne se soucie pas des brebis.



Il y avait certainement des chefs religieux qui auraient souhaité continuer à proclamer la vérité de Dieu, mais par crainte des pharisiens ils n'en faisaient pas l'aveu (Jean 12:42) Idem pour les sacrificateurs, pour qui la foi en Christ ne leur advint, que bien après sa mort (Actes 6:7)

De ce qui précède, d'aucun pense que ce sont ces hommes qui sont assimilés par Jésus à l'image du "simple salarié ou mercenaire" qui s'enfuit quand il voit venir le loup, abandonnant ainsi les brebis dont il avait la garde moyennant rétribution.

En lisant les Évangiles et en particulier celui de Jean, on remarque que ces sacrificateurs, ces lévites et chefs religieux docteurs de la loi sont pour certains d'entre eux bien disposés envers Jésus, mais ils n'osent pas s'opposer aux actions méchantes et virulentes des pharisiens, (assimilés au loup) et préfèrent plutôt la fuite que l'affrontement.

Leur silence, leur comportement empreints d'une certaine lâcheté, n'interdisaient donc en rien aux pharisiens de poursuivre leurs infamies, ni de stopper leur acharnement sur les brebis, celles qui avaient reconnu ou qui étaient sur le point de reconnaître Jésus, comme étant le messie promis, leur véritable berger, celui qui était prêt à donner sa vie pour elles
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Dim 22 Jan 2012 - 14:06

10: 14 Moi, je suis le bon berger. Je connais mes brebis et elles me connaissent,
10: 15 tout comme le Père me connaît et comme je connais le Père. Je donne ma vie pour mes brebis.


Jésus aborde un aspect important des relations entre le bon berger et les brebis : ils se connaissent ... et Jésus précise : "tout comme le Père me connaît et comme je connais le Père" ! Comment est-il possible aux brebis de connaître Jésus à ce point-là et pourquoi est-ce si important ?

Jésus précisera plus tard :
Citation :
Et la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le Dieu Unique et Vrai, et celui que tu as envoyé, Jésus, le Christ. (Jean 17:3)
La connaissance du Père et du Fils est donc mise directement en relation avec la vie éternelle.

Du point de vue des brebis, connaître leur berger est d'importance vitale pour ne pas suivre n'importe qui se prétendant être le berger. L'histoire du christianisme des près de 2000 ans écoulés montre à quel point des croyants sincères ont été et sont encore toujours égarés et exploités par des faux bergers. Pour pouvoir connaître exactement le bon berger sans l'avoir jamais vu, nous avons d'amples informations contenues dans les Écritures sacrées. C'est à nous d'en prendre connaissance en nous laissant aider par l'Esprit saint pour comprendre ce que nous lisons (Jean 16:13). Cette connaissance acquise sera notre protection face aux "voleurs et mercenaires" de toutes sortes !

Enfin, être connu du bon berger est également d'importance vitale pour une brebis afin de ne pas avoir la surprise de l'entendre nous dire un jour :
Citation :
... "Je ne vous ai jamais connus! Allez-vous-en, vous qui pratiquez le mal!" (Matthieu 7:23)

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1167
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Dim 22 Jan 2012 - 21:14

10: 16 J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos; celles-là aussi, il faut que je les amène; elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau, un seul berger.
Jésus sait avec certitude que ces brebis, alors encore dispersées dans toutes les nations du monde, entendront sa voix. Il faut, dit il, que je les amène dans le bercail de mon royaume
Il y aura un seul troupeau, un seul berger.
Tout ce qui séparaît Israël des autres nations, tout ce qui divise les peuples, nationalités, religions, préjugés, aura disparu dans la grande unité des rachetés de Jésus-Christ, formant la famille de Dieu.

Citation :
Jean 11.52 Et ce n'était pas pour la nation seulement; c'était aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu dispersés.

Ephesiens2:11 a 16C'est pourquoi, vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu'on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l'homme,
2.12 souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde.
2.13 Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.
2.14 Car il est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié,
2.15 ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix,

Parole de Paul aux Ephesiens 3.4
En les lisant, vous pouvez vous représenter l'intelligence que j'ai du mystère de Christ.
3.5 Il n'a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l'Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ.
3.6 Ce mystère, c'est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus Christ par l'Évangile,
Un seul troupeau sera sous la conduite d'un seul berger elevé dans sa gloire

Citation :
Hebreux 13.20
Que le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus,

1 Pierre 2:25Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.




_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Lun 23 Jan 2012 - 11:09

10: 16 J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos; celles-là aussi, il faut que je les amène; elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau, un seul berger.

Comme Elisa l'a bien prouvé avec les Écritures dans le message précédent, les "autres brebis" sont les disciples de Jésus nés de nouveau qui allaient affluer des nations et qui sont donc des non-Juifs. Ensemble avec les disciples Juifs, ces brebis formeraient un seul troupeau conduit par un seul berger, le "bon berger" !

Comme les faits historiques depuis près de 2000 ans l'attestent, ces "autres brebis" d'origine païenne se comptent par millions ensemble avec les brebis d'origine juive dont certaines viennent encore toujours grossir les rangs du troupeau jusqu'à ce jour.

L'apôtre Paul résume bien la position dans laquelle se trouvent ces brebis les unes par rapport aux autres et par rapport au "bon berger" Jésus-Christ :
Citation :
Vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ; en effet, vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous vous êtes revêtus de Christ. Il n'y a plus ni Juif ni non-Juif, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme, car vous êtes tous un en Jésus-Christ. Si vous appartenez à Christ, vous êtes donc la descendance d'Abraham [et] vous êtes héritiers conformément à la promesse.(Galates 3:26-29)
Pour arriver au but - parvenir dans la maison du Père où Jésus est allé leur préparer une place pour l'éternité (Jean 14:2-3) - ces brebis doivent fidèlement suivre leur "bon berger" jusqu'au bout car il a dit :
Citation :
... Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie; nul ne vient au Père que par moi. (Jean 14:6)

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel

avatar

Nombre de messages : 1188
Localisation : Sur l'aile d'un papillon posé sur la mer
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Mar 24 Jan 2012 - 14:47

10: 17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie pour la reprendre ensuite.

La Bible de Jérusalem est ici plus précise : C’est pour cela (dia touto) que le Père même, parce que je dépose ma vie, pour la reprendre.

Peut-être certaines traductions omettent-elles ces mots parce que cela semble alourdir la phrase. Pourtant, "C’est pour cela" fait le lien avec ce qui vient d’être formulé. Le Père aime Jésus pour son abnégation empreinte d’amour envers les brebis, abnégation qui le pousse à donner sa vie pour elles et parce qu’il va aussi amener les brebis des autres nations (v. 15-16).

Mais comment va-t-il amener ces autres brebis alors qu’il va donner sa vie ? "Parce que" introduit l'explication. Après avoir donné sa vie il va la reprendre, ce qui lui permettra de mener à bien son travail de berger en amenant ces autres brebis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.recherches-bibliques.info
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Mar 24 Jan 2012 - 16:20

10: 17 Le Père m'aime, parce que je donne ma vie pour la reprendre ensuite.

Jésus n'a jamais montré une quelconque réticence à accomplir la mission que lui avait confiée son Père.
C'est avec une totale liberté et une détermination pleinement consentie, que Jésus a accompli son œuvre, et ce, jusqu'à la mort.
Son abnégation, son Amour et son obéissance envers son Père, lui valent l'Amour du Père : "Le Père m'aime".

La suite de ses paroles exprime tout l'Amour que Jésus témoigne vis-à-vis du genre humain. "Je donne ma vie pour la reprendre ensuite.
Il donne sa vie pour sauver en première instance le peuple juif pour qui il avait été envoyé, puis la reprendre avec sa résurrection, pour que puisse se poursuivre son œuvre auprès du reste de l'humanité: les gens des nations. (Ephésiens 2:11-18)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Mer 25 Jan 2012 - 10:44

10: 18 Personne ne me l'enlève, mais je la donne de moi-même. J'ai le pouvoir de la donner et j'ai le pouvoir de la reprendre. Tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père.»

Pour ces juifs, qui avaient maintes fois formé le projet de le mettre à mort, Jésus leur déclara que tous leurs efforts seraient inutiles, s’il ne consentait lui-même à donner sa vie: " Personne ne me l'enlève, mais je la donne de moi-même".

Ces paroles sont la preuve que sa mort, n’a pas été l’effet et la suite d’avoir commis un péché à l'exemple de nos premiers parents, mais qu’il est mort parce qu’il l’a voulu, quand il l’a voulu, et de la manière qu’il l’a voulue.

Jésus n'avait donc aucune obligation de mourir, et contrairement à l'homme, qui n'a le pouvoir de donner sa vie, qu'en se donnant la mort à lui-même, Jésus avait ce véritable pouvoir de la donner, mais aussi de la reprendre : "et j'ai le pouvoir de la reprendre" donnant ainsi à ses auditeurs une preuve certaine de sa résurrection (Jean 2:19)

Puis Jésus ajoute : "Tel est l'ordre que j'ai reçu de mon Père".
Certaines traductions traduisent ordre par commandement, instruction.
Mais quelque soit le terme à retenir, il faut nous rappeler que Jésus est l'image du Dieu invisible (Colossiens 1:15) et qu'en lui habite toute la plénitude de la divinité (Colossiens 2:9) Jésus avait donc toutes les qualités Divines pour accomplir en toute liberté cet ordre, ce commandement, cette instruction que Dieu son Père, lui avait confiée lors de sa venue sur terre.

De ce qui précède, avec ces dernières paroles, Jésus veut faire comprendre qu'il y a depuis toujours, une parfaite harmonie entre lui et son Père, et que c'est librement et sans contrainte qu'il use du droit de sa personne, et en l’occurrence celui de mourir et de revivre.

Citation :
En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes: un homme, Jésus-Christ, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. Tel est le témoignage rendu au moment voulu (1 Timothée 2:5-6)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Jeu 26 Jan 2012 - 8:01

NOUVELLE DISCORDE ENTRE LES JUIFS (versets 19 à 21)
10: 19 Ces paroles provoquèrent de nouveau une division parmi les Juifs.

10: 20 Beaucoup d'entre eux disaient: «Il a un démon, il est fou. Pourquoi l'écoutez-vous?»

10: 21 D'autres disaient: «Ce ne sont pas les paroles d'un démoniaque. Un démon peut-il ouvrir les yeux des aveugles?»

Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11350
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   Jeu 26 Jan 2012 - 13:57

10: 19 Ces paroles provoquèrent de nouveau une division parmi les Juifs.

Et depuis qu'elles ont été écrites, ces paroles provoquèrent non seulement la division parmi les Juifs mais également parmi les chrétiens puisque certains commentateurs du forum ont affirmé que Jésus a été ressuscité dans la chair tandis que d'autres disent qu'il a été ressuscité dans un corps spirituel (1Corinthiens 15:50-54).

Si Jésus avait repris son corps de chair en tant qu'homme, il aurait tout simplement annulé son sacrifice rédempteur Shocked
Il est vrai qu'à une occasion, Jésus s'est montré avec le corps percé à Thomas mais Jésus s'est montré sous différentes formes au point que même ses disciples intimes ne le reconnaissaient pas, notamment Marie de Magdala qui le prenait pour le jardinier :
Citation :
Après cela, il apparut sous une autre forme à deux d'entre eux qui se rendaient à la campagne. (Marc 16:12)
Par contre, en ressuscitant avec un corps spirituel, il était récompensé et pouvait désormais retourner au ciel d'où il était venu. Souvenons-nous que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu. Pour entrer dans le royaume de Dieu, nous devons naître de nouveau d'eau et d'Esprit et être soit changés lors du retour de Jésus s'il revient de notre vivant, ou ressusciter avec un corps spirituel si nous mourrons avant son retour (1Thessaloniciens 4:14-17).

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean chapitre 10   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean chapitre 10
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean :: Chapitre 3
» Jean Chapitre 14
» Jean Chapitre 13
» Jean:: Chapitre 6
» Jean chapitre 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Réunions chrétiennes :: Étude de la Bible verset par verset. :: Evangile de Jean :: examen verset par verset-
Sauter vers: