La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean chapitre 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Jean chapitre 12   Jeu 22 Mar 2012 - 8:22

GLOIRE DIVINE DE JÉSUS MANIFESTÉE DANS L’ENTRÉE TRIOMPHALE A JÉRUSALEM

A BETHANIE, SIX JOURS AVANT LA DERNIÈRE PÂQUE, PENDANT LE SOUPER, MARIE PARFUME LES PIEDS DE JÉSUS
(versets 1à huit)

12: 1 Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où était Lazare, qu'il avait ressuscité des morts.

12: 2 Là, on lui fit un souper; Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui se trouvaient à table avec lui.

12: 3 Marie, ayant pris une livre d'un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum.

12: 4 Un de ses disciples, Judas Iscariot, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit:

12: 5 Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cent deniers, pour les donner aux pauvres?

12: 6 Il disait cela, non qu'il se mît en peine des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait.

12: 7 Mais Jésus dit: Laisse-la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture.

12: 8 Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m'avez pas toujours.

Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11453
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Jeu 22 Mar 2012 - 10:17

12: 1 Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où était Lazare, qu'il avait ressuscité des morts.
12: 2 Là, on lui fit un souper; Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui se trouvaient à table avec lui.


Il ne reste que moins d'une semaine à Jésus pour achever sa mission.
IL sait que dans quelques jours, il mourra d'une mort sacrificielle en tant qu' "agneau qui ôte le péché du monde" et par la suite, il sera appelé "Christ notre Pâque" parmi les chrétiens (1Corinthiens 5:7).

Jésus se déplace pourtant sans crainte à travers le pays bien qu'il soit recherché pour être arrêté.
Il arrive à Béthanie où lors d'un souper, il retrouve Lazare le ressuscité ainsi que Marthe et Marie ses soeurs.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11453
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Ven 23 Mar 2012 - 15:18

12: 3 Marie, ayant pris une livre d'un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum.

Jean avait déjà préparé les lecteurs à cet évènement en écrivant plus tôt dans son Évangile :
Citation :
Il y avait un homme malade; c'était Lazare de Béthanie, le village de Marie et de sa sœur Marthe. Marie était celle qui versa du parfum sur les pieds du Seigneur et qui les essuya avec ses cheveux; c'était son frère Lazare qui était malade. (Jean 11:1-2)
Cet évènement est également rapporté par Matthieu 26:6-13 et Marc 14:3-9.

Luc rapporte dans son Évangile un autre évènement semblable où une femme de mauvaise réputation oint également Jésus mais cela s'est passé bien plus tôt lors de son ministère en Galilée lorsqu'il se trouvait dans la maison d'un pharisien alors que ce que Jean, Matthieu et Mark rapportent s'est passé dans la maison de Simon le lépreux à Béthanie, à quelques km de Jérusalem - voir Luc 7:36-50.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Sam 24 Mar 2012 - 9:03

12: 3 Marie, ayant pris une livre d'un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum.
12: 4 Un de ses disciples, Judas Iscariot, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit:
12: 5 Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cent deniers, pour les donner aux pauvres?
12: 6 Il disait cela, non qu'il se mît en peine des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait.


Et la maison fut remplie de l’odeur du parfum. On peut imager cela en se rappelant les paroles de Paul contenues dans sa deuxième lettre aux Corinthiens: pour les uns, un parfum de mort qui donne la mort, pour les autres, un parfum de vie qui donne la vie.(…) (2 Corinthiens 2:16). Ce parfum était pour les uns, un nard de grand prix qui diffusait une bonne odeur de vie, et pour d'autres une odeur de mort.

En effet, Un de ses disciples, Judas Iscariote, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit: " Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, pour les donner aux pauvres?"
Cette question vint très certainement à la pensée des autres disciples qui apparemment s'exprimèrent eux aussi sur ce sujet. (Matthieu 26:8 et Marc 14:4)

On peut aisément comprendre, que les remarques faites par les disciples étaient pleines de bon sens, et dites par intérêt pour les pauvres.
Mais si Jean ne parle que de Judas, c'est parce qu'il souhaite nous faire connaître la différence d'intentions de Judas vis-à-vis des autres.

Judas était un voleur, et l'intérêt qu'il semblait porter aux pauvres n'était qu'illusion, aussi Jean ne mentionne que cet homme, qui avec le temps, avait pris l'habitude de voler. Il disait cela, non qu'il se mît en peine des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait.
Ces remarques que nous rapporte Jean, nous révèlent que la perversion de Judas ne date pas seulement du jour où il reçut des Juifs, la somme des trente deniers pour leur livrer Jésus, mais qu'il avait bien avant cette passion du vol.
En fait, Judas suivait Jésus, non de cœur, mais de corps seulement.
Citation :
Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur. (Luc 12:34)
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8652
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Dim 25 Mar 2012 - 11:29

12: 3 Marie, ayant pris une livre d'un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum.

Dans un autre registre , celà devrait nous rappeler que Jesus etait venu accomplir la loi , et qu'en sa qualité de grand pêtre approuvé de Dieu , il allait offrir un sacrifice parfait . Souvenons nous que le grand prêtre d'Israel etait lui aussi enduit sur tout le corps d'un parfum qu'on appelait l "" huile d'onction
Citation :
" Tu en feras une huile d’onction sainte, un baume odorant fabriqué par un parfumeur; ce sera une huile sainte pour l’onction. (Exode 30:25)
Ce parfum particulier était ulisé seulement pour le culte , pour oindre le tabernacle , ainsi que les prêtres et le grand - prêtre
Citation :
"Tu verseras de l'huile sur Aaron et ses fils, et tu les consacreras ainsi pour qu'ils soient à mon service en tant que prêtres. (Exode 30:30) " Tu diras aux Israélites: 'Ce sera pour moi l'huile de l'onction sainte au fil des générations. (Exode 30:31)
Ceux qui falsifiaient cette huile devaient être bannis
Citation :
Toute personne qui fera un mélange semblable ou mettra de cette huile sur une personne étrangère à la fonction de prêtre sera exclue de son peuple.'» (Exode 30:33)
celà n'est pas sans rappeler ce que fait ressortir Christian en citant la lettre de Paul aux Corinthiens . Autre precision Christ signifie celui qui a reçut l'huile d'onction , Jesus n'avait pas besoint de cette huile qui representait l'apprtobation de Dieu , puisque lors de son baptême il reçu l' onction en direct de Dieu qui l'oignit de son esprit saint .


Malgré tout Jesus fit tout ce que la loi exigeait , ce parfum repandt sur lui , Jesus fit remarquer que celà avait une valeur symbolique [quote]«Laisse-la! Elle a gardé ce parfum pour le jour de mon ensevelissement. (Jean 12:7)[/quote] Nous ferons remarquer aussi que chaque jour , a chaque sacrifice etait brûle du parfum . Les dispositions de la loi mosaïque prefiguraient le sacrifice parfait de Jesus , c'etait l'ombre de choses plus grandes d'où decouleraient des benedictions pour tous les hommes qui en apprecieraient la valeur . Le Psaume 133 nous donne des indications sur les benedictions que represente l'onction d'Aaron , quand on sait que ce n'etait que l'ombre , on peut s'imaginer ce que sera la réalité

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Dim 25 Mar 2012 - 16:22

12: 7 Mais Jésus dit: Laisse-la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture.

12: 8 Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m'avez pas toujours.


Bien qu’il fût un voleur, Jésus confia à Judas la responsabilité de détenir les quelque argent destiné aux pauvres d'une part et à leurs besoins personnels d'autre part.
Ce n'est donc pas le désir d’avoir de l’argent qui avait porté Judas à cet excès, puisqu’il trouvait dans la bourse qu’il portait de quoi satisfaire ce désir.

Jésus connaissait et savait le comportement de Judas, et pourtant, il ne lui fit aucun reproche pour les vols qu'il commettait.
Son unique réponse aux doléances exprimées par Judas, est : Laisse-la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture.

Par ses paroles, Jésus prédit à toute l'assistance qu’il devait mourir et que son corps serait embaumé avec des parfums, (Marc 16:1) (Luc 23:56 et 24:1) (Jean 19:39-40).
Toutefois, ses paroles semblaient également vouloir dire, qu'il ne serait pas possible à Marie, d'embaumer son corps après sa mort et qu'en conséquence il lui permettait de lui rendre cet hommage pendant le peu de temps qu'il lui restait à vivre.

Jésus comprenait très bien la remarque qui avait été faite.
Celle-ci était pleine de bon sens, et dite par intérêt pour les pauvres.
Toutefois, il ne se retint de dire: Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m'avez pas toujours.

Ses disciples présents ont-ils compris à l'instant même la signification de "vous ne m'avez pas toujours."?
Jésus souhaitait qu'ils comprennent que d'ici peu de temps, ils ne profiteraient plus de sa présence corporelle.
Toutefois sous le rapport de sa puissance Divine, il leur apportera la promesse que bien qu'absent corporellement il serait toujours avec ses disciples, et qu'ils ne seraient jamais orphelins. (Jean 14:18)

Citation :
(…) "Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde." (Matthieu 28:20)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Mar 27 Mar 2012 - 10:24

BEAUCOUP DE JUIFS ABANDONNENT LE PARTI DES PHARISIENS (versets 9 à11)

12: 9 Une grande multitude de Juifs apprirent que Jésus était à Béthanie; et ils y vinrent, non pas seulement à cause de lui, mais aussi pour voir Lazare, qu'il avait ressuscité des morts.

12: 10 Les principaux sacrificateurs délibérèrent de faire mourir aussi Lazare,

12:11 parce que beaucoup de Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus.

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Mer 28 Mar 2012 - 7:15

12: 9 Une grande multitude de Juifs apprirent que Jésus était à Béthanie; et ils y vinrent, non pas seulement à cause de lui, mais aussi pour voir Lazare, qu'il avait ressuscité des morts.
12: 10 Les principaux sacrificateurs délibérèrent de faire mourir aussi Lazare,
12:11 parce que beaucoup de Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus.


Selon toute vraisemblance, beaucoup de juifs qui étaient montés à Jérusalem en vue de fêter la Pâque, et qui s'interrogeaient sur la venue ou non de Jésus, (Jean 11:55-56) apprirent que Celui-ci, séjournait non loin d'eux, à Béthanie.
Ils s'y rendirent donc, animés d'un esprit de curiosité, certes pour voir Jésus, mais très certainement pour voir, celui qu'il avait ressuscité, et peut être aussi, dans l'espoir d'apprendre de Lazare, quelques souvenirs de son séjour dans la mort.

Toutefois, le miracle que Jésus avait opéré, avait eu une si grande portée, qu'il ne pouvait être dissimulé, ni être nié.
Lazare était, et demeurait la preuve éclatante de la toute puissance, que Jésus avait faite, pour et à la gloire de Dieu, son Père.

Pour la classe religieuse, de toute évidence, aucun miracle de Jésus ne leur causa une si grande fureur, que ce dernier.
Il était un des plus éclatants, il avait été fait devant un grand nombre de témoins, et c’était plus qu'extraordinaire, que de voir marcher et parler un mort de quatre jours.

Pour ces religieux, Il devenait donc nécessaire que disparaisse aussi, et au plus vite celui qui avait été l'objet de ce miracle et dont les juifs, en grand nombre, quittaient la fête qui commençait, et qui se rendaient à Béthanie, pour au demeurant rencontrer Jésus, mais aussi Lazare.

A noter que lors des précédentes guérisons opérées par Jésus : l'homme malade depuis trente huit ans (Jean 5:5-16) ou l'aveugle-né (Jean9:1-14), les religieux avaient cru pouvoir détacher la foule de Jésus, en l’accusant de violer la loi du sabbat, mais comme ici, ils ne pouvaient trouver rien de semblable, ni même formuler contre lui aucune accusation, Ils formèrent donc le projet de faire mourir Lazare.
Les principaux sacrificateurs délibérèrent de faire mourir aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus.

Il leur devenait insupportable de voir la population, sur laquelle ils exerçaient leur domination leur échapper, car beaucoup, prêtaient intérêt à l'évènement, et trouvaient Jésus digne d'intérêt, donc d'être entendu et écouté.
Cette réalité les rendait plus déterminés que jamais dans leur funeste volonté d'en finir une bonne fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11453
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Jeu 29 Mar 2012 - 17:11

12: 9 Une grande multitude de Juifs apprirent que Jésus était à Béthanie; et ils y vinrent, non pas seulement à cause de lui, mais aussi pour voir Lazare, qu'il avait ressuscité des morts.

Jean parle ici d'abord des Juifs du pays qui montent à Jérusalem pour la fête et qui sont déjà au courant de ce que Jésus a fait en général dans le pays et avec Lazare en particulier (Les nouvelles se répandaient vite dans les caravanes de pélerins en route vers la capitale et son temple). Jean parlera plus tard au verset 20 de ceux qui venaient de Grèce et d'ailleurs et qui apprirent aussi ce que Jésus avait enseigné et fait et ils voulurent à leur tour le voir.

La nouvelle sur la résurrection de Lazare ne pouvait plus être étouffée car "une grande multitude" était déjà au courant et cette grande multitude était curieuse mais sans hostilité.

L'expression "grande multitude" (grec ochlos polus) est la même dans Apocalypse 7:9 pour désigner "une grande multitude" que personne ne pouvait dénombrer (texte dans lequel il s'agit cette fois-ci des chrétiens nés de nouveau d'eau et d'Esprit et purifiés par le sang de l'Agneau).

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1255
Localisation : france
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Ven 30 Mar 2012 - 17:32

12: 10 Les principaux sacrificateurs délibérèrent de faire mourir aussi Lazare,

D'autres traductions:
Citation :
Et les chefs des prêtres se consultèrent afin de faire aussi mourir Lazare,(TKJ)
C’est alors que les grands prêtres pensèrent à tuer aussi Lazare (BDP)

Le texte biblique ne dit rien sur le sort final de Lazare , bien qu'il n'est plus fait mention de lui par la suite je me suis penché sur le verbe Grec "Bouleuo" (délibérer) généralement traduit par :
Examiner, délibérer, vouloir, résoudre, résolutions.
Il aurait été diffiçile de trouver un motif légal , Lazare n'ayant , aux yeux de la loi , commit aucun délit méritant la mort.
D'autant plus qu'il aurait fallut l'accord de Ponce Pilate comme pour Jésus :
Sur quoi Pilate leur dit: «Prenez-le vous-mêmes et jugez-le d'après votre loi.» Les Juifs lui dirent: «Nous n'avons pas le droit de mettre quelqu'un à mort.» (Jean 18:31)

_________________
Le Christ nous a rendus libres pour que nous connaissions la vraie liberté. C’est pourquoi tenez bon et ne vous laissez pas réduire à nouveau en esclavage. (Galates 5:1)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Dim 1 Avr 2012 - 13:10

ENTRÉE TRIOMPHALE DE JÉSUS A JÉRUSALEM (versets 12 à19)

12: 12 Le lendemain, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire que Jésus se rendait à Jérusalem,

12: 13 prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël!

12: 14 Jésus trouva un ânon, et s'assit dessus, selon ce qui est écrit:

12: 15 Ne crains point, fille de Sion; Voici, ton roi vient, Assis sur le petit d'une ânesse.

12: 16 Sur le moment, ses disciples ne comprirent pas ce qui se passait, mais, lorsque Jésus fut dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses étaient écrites à son sujet et qu'on les avait faites pour lui.

12: 17 Tous ceux qui étaient avec Jésus, quand il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts, lui rendaient témoignage;

12: 18 et la foule vint au-devant de lui, parce qu'elle avait appris qu'il avait fait ce miracle.

12: 19 Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres: Vous voyez que vous ne gagnez rien; voici, le monde est allé après lui.

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Lun 2 Avr 2012 - 8:49

12: 12 Le lendemain, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire que Jésus se rendait à Jérusalem,

12: 13 prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël!


Comme nous l'avons vu dernièrement, une grande multitude de juifs s'était rendue à Béthanie pour voir Jésus et Lazare (Jean 12:9).
Certaines de ces personnes, de retour à Jérusalem, firent connaître à celles qui étaient venues elles aussi pour la fête, que Jésus se trouvait bien à Béthanie, et qu'il se préparait à venir lui-même à Jérusalem.
C'est ce qui explique cette foule nombreuse qui prit la décision d'aller à sa rencontre.
Les premiers partis, allèrent jusqu'à Béthanie, les autres durent rencontrer Jésus en chemin.

Ainsi tout au long de sa route, qui séparait Béthanie de Jérusalem, Jésus était accompagne et acclamé par une foule nombreuse.

Selon la tradition, ils prirent de branches de Palmier qui représentaient toute une symbolique dans les honneurs rendus lors de manifestations (Lévitique 23:40).
Et cette multitude témoignait à haute voix en criant: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël!
Ces acclamations, ces paroles, le peuple présent les décernait à Jésus qu'il saluait comme étant le messie, le Roi d'Israël.

Les Juifs le proclamaient roi d’Israël, dans un sens conforme à leurs rêves sur la royauté temporelle de leur Messie.
Ils espéraient, en effet, voir s’élever du milieu d’eux un roi dont la puissance surpasserait celle des rois de la terre, et qui les affranchirait de la domination des Romains.

Il ne faut toutefois pas oublier que de tous les miracles opérés par Jésus, celui qui avait le plus marqué les esprits au point de faire naître et de partager cet enthousiasme général, tant sur ceux qui accompagnaient Jésus que sur ceux qui venaient à sa rencontre était sans conteste la résurrection de Lazare.

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Mar 3 Avr 2012 - 10:09

12: 14 Jésus trouva un ânon, et s'assit dessus, selon ce qui est écrit:

12: 15 Ne crains point, fille de Sion; Voici, ton roi vient, Assis sur le petit d'une ânesse.


Ce qui est développé complètement dans les Évangiles de Matthieu 21:1-4 et Luc 19:29-35 nous est rapporté par Jean d'une manière abrégée.
L'essentiel y est toutefois mentionné.

L'ânon sur lequel prit place Jésus pour entrer dans Jérusalem est le symbole de l'humilité du Messie, de sa nature pacifique et juste.
C'est ce qui ressort des paroles prophétiques du prophète Zacharie qui s'accomplissaient en la personne de Jésus.
Citation :
Réjouis-toi, fille de Sion! Lance des acclamations, fille de Jérusalem! Voici ton roi qui vient à toi; il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit d'une ânesse. (Zacharie 9:9)
La plupart des rois des juifs avaient été injustes et avaient fait connaître à leurs sujets de très nombreuses guerres.
A l'opposé, ce Roi que le peuple acclamait était plein de douceur et de mansuétude, comme le démontre cet âne que Jésus choisit pour monture.
Son entrée triomphale dans Jérusalem, Jésus ne la fit pas à la tête d'une armée, mais de la façon la plus pacifique qui soit : assis sur un ânon.

Toute la classe religieuse aurait du s'interroger et même être embarrassée par cet évènement, mais aveuglée par sa méchanceté, elle ne comprenait pas que les prophéties qu'elle lisait, qu'elle connaissait, s'accomplissaient en la personne de cet homme: Jésus de Nazareth, celui qu'elle haïssait tant. Ne crains point, fille de Sion; Voici, ton roi vient, Assis sur le petit d'une ânesse

C’est dans le peuple juif que se trouvait la fille de Sion, la ville de Jérusalem est elle-même cette Sion, à qui il est dit :" Ne crains point, fille de Sion".
Un roi qui se présente de cette manière ne peut être perçu comme quelqu'un de mauvais. Aussi Jésus a-t-il souhaité réaliser et accomplir cette image employée par le prophète Zacharie.
Citation :
Prenez mon joug sur vous et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vous-mêmes. (Matthieu 11:29)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11453
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Mer 4 Avr 2012 - 1:04

12: 16 Sur le moment, ses disciples ne comprirent pas ce qui se passait, mais, lorsque Jésus fut dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses étaient écrites à son sujet et qu'on les avait faites pour lui.

Comme tous les autres Juifs, les disciples de Jésus avaient été élevés avec la même attente d'un Messie puissant et libérateur auquel les peuples obéiraient. Dans les synagogues, ils avaient régulièrement entendu la lecture de prophéties les renforçant dans cette espérance.
Quelle allait être leur déception lorsque Jésus sera arrêté, jugé, condamné et exécuté ! Après ces évènements
Citation :
... deux disciples vont à un village appelé Emmaüs. C'est à deux heures de marche de Jérusalem. 14Ils parlent ensemble de tout ce qui vient de se passer. 15Pendant qu'ils parlent et qu'ils discutent, Jésus lui-même s'approche et il marche avec eux. 16Les disciples le voient, mais quelque chose les empêche de le reconnaître. 17Jésus leur demande : « Vous discutiez de quoi en marchant ? » Alors les disciples s'arrêtent, ils ont l'air triste. 18L'un d'eux, appelé Cléopas, lui répond : « Tous les habitants de Jérusalem savent ce qui est arrivé ces jours-ci ! Et toi seul, tu ne le sais pas ? » 19Il leur dit : « Quoi donc ? » Ils lui répondent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth. C'était un grand prophète. Sa parole était puissante et il faisait des choses extraordinaires devant Dieu et devant tout le peuple. 20Nos chefs des prêtres et nos dirigeants l'ont livré pour le faire condamner à mort. On l'a cloué sur une croix. 21 Et nous, nous espérions que c'était lui qui allait libérer Israël. Mais, voici déjà le troisième jour depuis que c'est arrivé. ... (Luc 24:13-21)
25 Alors Jésus leur dit : « Vous ne comprenez rien ! Votre cœur met beaucoup de temps à croire ce que les prophètes ont annoncé ! 26 Il fallait
[1] - que le Messie souffre de cette façon
[2] - et que Dieu lui donne sa gloire !
»
27 Et Jésus leur explique ce que les Livres Saints disent à son sujet. Il commence par les livres de Moïse, ensuite, il continue par tous les livres des prophètes. (Luc 24:25-27).
Selon les Écritures, il était donc bien prédit que le Messie devait d'abord souffrir et ensuite seulement entrer dans sa gloire !

Mais comme l'Écrit Jean dans son Évangile, seulement "lorsque Jésus fut dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses étaient écrites à son sujet et qu'on les avait faites pour lui"

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8652
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Mer 4 Avr 2012 - 10:50

12: 16 Sur le moment, ses disciples ne comprirent pas ce qui se passait, mais, lorsque Jésus fut dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses étaient écrites à son sujet et qu'on les avait faites pour lui.

Voilà un verset qui nous pouvons qualifié de clé , qui ouvre les portes de la compréhension , il illumine des points qui paraissaient sombres. L'acces à cette clé devrait nous faire bondir de joie car elle nous donne un renseignement capital sur le moment où Jésus entre dans sa gloire , en effet cette clé nous ouvre une porte sur des versets sur lesquels ont buté beaucoup de chercheurs qui essayaient de déterminer le moment où Jésus viendrait dans sa gloire , ils se sont perdus dans bien des méandres de leur propre esprit pour déterminer à partir d'interprêtations de signes à venir , ou par rapport a des recherches compliquées comme par ex " les sept temps" , ou la marche des nations puisque le royaume devait être instauré dans le temps de ce rois là ( voir Daniel 2 : 44 ) ce qui en clair ne définit rien puisque le temps des rois là n'est pas vraiment defini , si bien que les calculs , les interpêtations diverses ne menaient forcement qu'à des impasses , puisque ce n'est pas de cette maniére que le Pére révèle les choses , au contraire il donne la lumière aux humbles , a ceux qui se conforment à sa volonté, à ceux-là Jésus dit :
Citation :
Vous avez reçu le privilège de connaître les secrets du royaume des cieux, eux ne l’ont pas reçu. (Matthieu 13:11)
La lumière ne vient que du Père et du fils , ce n'es pas notre intelligence qui nous donne accès aux projets de Dieu , nous avons besoin qu'il nous les révèle par son esprit , c'est ce qu'il fait par sa parole , qui est importante dans ses moindres détails comme ce verset que nous examinons aujourd'hui. Souvent les commentateurs s'arrêtent sur les grandes prophèties qu'ils s'efforcent d'expliquer en long , en large et en travers , sans jamais se mettre d'accord avec les autres , alors que c'est notre Pére qui donne la clé à ses serviteurs par des moyens simples et compréhensifs pour tous ceux qui manifestent de l'humilité et qui demandent sans cesse au Pére de leur donner sa lumiére , c'est lui qui nous enseigne par son esprit ' voir Jean 16 : 13 et 1 Jean 2 : 27) , si bien que nous pouvons dire "
Citation :
Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier. (Psaumes 119:105)
Paul le fait remarquer avec force, tous ceux qui suivent Christ sont
Citation :
des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes pas de la nuit ni des ténèbres. (1 Thessaloniciens 5:5)
Pourvu qu'ils se laissent diriger par l'esprit saint de Dieu,qu'ils se montrent patients et humbles

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Jeu 5 Avr 2012 - 20:22

12: 16 Sur le moment, ses disciples ne comprirent pas ce qui se passait, mais, lorsque Jésus fut dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses étaient écrites à son sujet et qu'on les avait faites pour lui.

Ce que l'on remarque c'est avec quelle humilité Jean nous fait connaître l'état d'ignorance dans lequel les disciples et lui se trouvaient : ses disciples ne comprirent pas ce qui se passait, mais, lorsque Jésus fut dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses étaient écrites à son sujet

C'est seulement après l'ascension de Jésus et lorsqu'ils reçurent de Dieu, ce que Jésus leur avait promis,
Citation :
Mais le défenseur, l'Esprit saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. (Jean 14:26)
qu'ils comprirent et discernèrent la portée de cet évènement et y reconnurent l'accomplissement de la prophétie de Zacharie.

Par ces mots : et qu'on les avait faites pour lui. Jean fait également ressortir que c'est après avoir reçu l'effusion de l'Esprit Saint, qu'ils comprirent également qu'ils avaient travaillé eux-mêmes à l'accomplissement de cette prophétie:
Revenir en haut Aller en bas
michel
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1255
Localisation : france
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Jeu 5 Avr 2012 - 21:10

12: 16 Sur le moment, ses disciples ne comprirent pas ce qui se passait, mais, lorsque Jésus fut dans sa gloire, ils se souvinrent que ces choses étaient écrites à son sujet et qu'on les avait faites pour lui.

Les excellents commentaires ci-dessus à propos de ce verset poussent à la réfléxion ! notamment sur la foi des disciples qui , bien qu'ils ne comprirent pas ces choses , restèrent fidèles au Maitre ; cela me fait penser aux paroles de Pierre en une certaine occasion : " A qui irions-nous ? tu as des paroles de vie éternelle".
Le Chrétien ne devrait pas se décourager s'il ne comprend pas certaines vérités biblique car il sait que d'une manière ou d'une autre le Père lui révèlera les choses qu'il serait à meme de porter , de comprendre , en son temps ! bien entendu , s'il le demande avec le désir sinçère de connaitre la volonté de Dieu avec foi et amour :
Citation :
Et moi, je vous dis: Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira.
Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.
Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain? Ou, s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson?
Ou, s'il demande un oeuf, lui donnera-t-il un scorpion?
Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent. (Luc 9:11-13)

_________________
Le Christ nous a rendus libres pour que nous connaissions la vraie liberté. C’est pourquoi tenez bon et ne vous laissez pas réduire à nouveau en esclavage. (Galates 5:1)
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8652
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Ven 6 Avr 2012 - 11:00

12: 17 Tous ceux qui étaient avec Jésus, quand il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts, lui rendaient témoignage;

12: 18 et la foule vint au-devant de lui, parce qu'elle avait appris qu'il avait fait ce miracle.


Le miracle effectué par Jesus a Bethanie etait tres impressionnant , il demontrait avec force qu 'il etait vraiment celui qui avait la faveur de Dieu , de plus celà etait amplifié par le temoignage de ceux qui avaient vu cette resurrection ; ils allaient en avant de lui ce qui attira les foules qui vinrent vers lui , dans l'espoir de voir d'autres oeuvres de puissance , mais aussi avec l'espoir a nouveau ravivée de le faire roi ,comme ils l'avaient dejà fait auparavant ( voir Jean 5 : 14 )

Voir les commentaires de Lionel et Chritian sur le chapitre 6 : 2
http://jesus.discutfree.com/t1544-jean-chapitre-6,Les motivations de la foule etait la même, il ne venaient pas pour recevoir l'enseignement mais plus pour assister à des miracles , avec le desir d'en faire le roi d'Israel qui les libererait du joug romain ,

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11453
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Sam 7 Avr 2012 - 1:25

12: 19 Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres: Vous voyez que vous ne gagnez rien; voici, le monde est allé après lui.

Ce n'est pas la première fois ni la dernière fois que les adversaires de Jésus (l'envoyé de Dieu) constateront qu'ils ne peuvent pas empêcher que l'enseignement du Christ fasse son effet dans le peuple :

Citation :
... si nous le laissons faire de la sorte, tout le monde va croire en lui ... (Jean 11:48)

Quelqu'un vint leur dire: "Les hommes que vous avez mis en prison sont dans le temple et enseignent le peuple." Aussitôt, le chef de la police du Temple s’y rendit avec un détachement de gardes et ils ramenèrent les apôtres, mais avec ménagements, car ils avaient peur de se faire lapider par le peuple. Après les avoir ramenés, ils les présentèrent au sanhédrin. Le grand-prêtre les interrogea. Ne vous avons-nous pas défendu expressément d'enseigner en ce nom-là? Et vous avez rempli Jérusalem de votre doctrine, et vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme. (Actes 5:25-28)

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Sam 7 Avr 2012 - 15:59

12: 17 Tous ceux qui étaient avec Jésus, quand il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts, lui rendaient témoignage;

12: 18 et la foule vint au-devant de lui, parce qu'elle avait appris qu'il avait fait ce miracle.

12: 19 Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres: Vous voyez que vous ne gagnez rien; voici, le monde est allé après lui.


Parce qu'ils avaient été là, avec Jésus, Marthe et Marie près du tombeau, où avait été déposé depuis quatre jours, le corps de Lazare, toutes ces personnes présentes pouvaient témoigner de ce qu'elles avaient entendu et vu lorsque s'était produit le retour à la vie du frère de Marthe et de Marie.

Comment pouvaient-elles taire cet extraordinaire miracle qu'avait été la résurrection de Lazare?
Leur empressement à faire connaître ce dont elles avaient été témoins auprès des autres personnes qui étaient venues à Jérusalem en vue de fêter la pâque poussaient ces dernières à venir elles aussi, à la rencontre de Jésus.

En fait c'est la conjonction se ces deux groupes de personnes qui suscita cette remarquable entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem.

C'était plus qu'il n'en fallait pour réactiver la haine, et la méchanceté des pharisiens : Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres: Vous voyez que vous ne gagnez rien; voici, le monde est allé après lui. C'est l'enchainement de tous ces faits, qui va amener quelques temps par après, à l'arrestation de Jésus, suivie de sa passion et de sa mort.

La pression et la virulence des pharisiens étaient devenues telles, qu'elles remplissaient de crainte et de peur certains chefs religieux, qui, bien que reconnaissant Jésus, comme étant bien l'envoyé de Dieu, n'osaient en faire l'aveu par crainte d'être exclus de la synagogue.
Citation :
Cependant, même parmi les chefs, beaucoup crurent en lui; mais, à cause des pharisiens, ils ne le déclaraient pas, de crainte d'être exclus de la synagogue. En effet, ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu. (Jean 12:42-43)
Toutefois malgré tout ce qui pourra être mis en œuvre, rien ne pourra comme le souligne Nomade, empêcher que l'œuvre d'enseignement de Jésus Christ soit interrompue
Revenir en haut Aller en bas
michel
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1255
Localisation : france
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Sam 7 Avr 2012 - 22:26

Remarquons que Jésus ne dit pas un mot pendant cet épisode de l'entrée "triomphale" à Jérusalem, il était insensible à tant d'ovation car d'une part , cette foule attendait des miracles et non son enseignement , mais aussi un sauveur du joug Romain , un roi , comme il a été préçisé plus haut . Il connaissait la foule ! cette meme foule qui l'acclamait en ce jour n'allait pas tarder à réclamer sa mort devant Pilate sous l'influence des chefs juifs:
Mais ils s'écrièrent : Ote, ôte, crucifie-le ! Pilate leur dit : Crucifierai-je votre roi ? Les principaux sacrificateurs répondirent : Nous n'avons de roi que César. (Jean 19:15)

Sad

_________________
Le Christ nous a rendus libres pour que nous connaissions la vraie liberté. C’est pourquoi tenez bon et ne vous laissez pas réduire à nouveau en esclavage. (Galates 5:1)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Dim 8 Avr 2012 - 4:56

DES GENTILS EUX-MÊMES VIENNENT POUR RENCONTRER JÉSUS.
JÉSUS PARLE DE SA MORT PROCHAINE
(versets 20 à 36)

12: 20 Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête,

12: 21 s'adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance: Seigneur, nous voudrions voir Jésus.

12: 22 Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus.

12: 23 Jésus leur répondit: L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié.

12: 24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.

12: 25 Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.

12: 26 Si quelqu'un me sert, qu'il me suive; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, le Père l'honorera.

12: 27 Maintenant mon âme est troublée. Et que dirais-je?... Père, délivre-moi de cette heure?... Mais c'est pour cela que je suis venu jusqu'à cette heure.

12: 28 Père, glorifie ton nom! Et une voix vint du ciel: Je l'ai glorifié, et je le glorifierai encore.

12: 29 La foule qui était là, et qui avait entendu, disait que c'était un tonnerre. D'autres disaient: Un ange lui a parlé.

12: 30 Jésus dit: Ce n'est pas à cause de moi que cette voix s'est fait entendre; c'est à cause de vous.

12: 31 Maintenant a lieu le jugement de ce monde; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors.

12: 32 Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi.

12: 33 En parlant ainsi, il indiquait de quelle mort il devait mourir.
-
12: 34 La foule lui répondit: Nous avons appris par la loi que le Christ demeure éternellement; comment donc dis-tu: Il faut que le Fils de l'homme soit élevé? Qui est ce Fils de l'homme?

12.35 Jésus leur dit: La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point: celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va.

12.36 Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis il s'en alla, et se cacha loin d'eux.


Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11453
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Dim 8 Avr 2012 - 13:27

12: 20 Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête,

Les pharisiens venaient de constater : "voici, le monde est allé après lui." La suite du récit de Jean confirme que la renommée de Jésus s'était répandue même parmi les étrangers, notamment parmi des Grecs. Ces Grecs n'étaient pas des Juifs de la diaspora habitant en Grèce mais bien des Grecs ayant accepté jusqu'à un certain point les coutumes juives puisqu'ils venaient à Jérusalem "pour adorer pendant la fête." Il n'y avait pas seulement des Grecs qui faisaient cela puisque le livre des Actes nous informera plus tard qu'un Éthiopien était également venu à Jérusalem pour adorer et il était même en possession du rouleau d'Ésaie. Un autre sympathisant du peuple juif et de ses coutumes était le centurion Corneille.

La Bible nous rapporte que la venue de tels étrangers pour adorer dans le temple avait été prévue longtemps à l'avance puisque Salomon avait dit dans sa prière publique en relation avec le temple :
Citation :
Même l'étranger, celui qui n'est pas issu de ton peuple, d'Israël, viendra d'un pays lointain à cause de ta réputation. En effet, on apprendra que ton nom est grand, ta main forte, et ton bras puissant. Quand l'étranger viendra prier dans cette maison, écoute-le du haut du ciel, de l'endroit où tu résides, et accorde-lui tout ce qu'il te demandera! Ainsi, tous les peuples de la terre connaîtront ton nom et te craindront comme le fait Israël, ton peuple, et ils sauront que ton nom est associé à cette maison que j'ai construite. (1 Rois 8:41-43)
Ces Grecs
12: 21 s'adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance: Seigneur, nous voudrions voir Jésus.
12: 22 Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus.


Étant des étrangers, ces Grecs ne pouvaient pas se rendre à l'endroit du temple où se trouvait Jésus. Ils s'adressèrent donc poliment à un Juif du nom de Philippe en lui disant qu'ils souhaitaient voir Jésus, ce qui incluait certainement aussi le désir de lui parler car ils auraient pu le voir de loin. Cette demande mettait Jésus dans une situation très difficile car il était surveillé de très près par les hommes envoyés par le chefs du peuple dans le but de se saisir de lui au moindre prétexte.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Lun 9 Avr 2012 - 11:06

12: 20 Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête,

12: 21 s'adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance: Seigneur, nous voudrions voir Jésus.

12: 22 Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus
.

Le temple élevé à Dieu dans la ville de Jérusalem, recevait la visite lors des jours de fêtes, de très nombreux juifs, mais aussi la visite d'une multitude de personnes non juives, qui, partageant leur religion, venaient elles aussi adorer, et célébrer les grandes fêtes en y en prenant part.

Le livre des Actes mentionne le cas de cet Éthiopien, ministre de la reine Candace Éthiopie, venu à Jérusalem pour adorer. (Actes 8:27)
Les grecs dont il est question au verset 20, faisaient partie du nombre de ces nationalités diverses, que les juifs appelaient des Païens, des Gentils ou bien encore des Incirconcis.

Au temple de Jérusalem, toutes ces personnes non juives, avaient accès à la seule partie du temple qui leur était réservée, et qui était connue sous le nom de cour des Gentils.
Pour ces Grecs, comme ils ne pouvaient aller au-delà de cette limite, ils leur étaient donc difficile de pouvoir rencontrer Jésus aux fin de pouvoir s'entretenir avec lui.

C'est vraisemblablement la raison pour laquelle les grecs s'adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance: Seigneur, nous voudrions voir Jésus.
Peut être, est ce la raison de l'origine du prénom de Philippe qui vient du grec, qui incita ces hommes à s'adresser à lui.

Toutefois cette demande apparemment embarrassa Philippe, car il avait en mémoire ce que Jésus avait dit à ses douze disciples.
Citation :
Ce sont ces douze hommes que Jésus envoya, après leur avoir fait les recommandations suivantes: — N’allez pas dans les contrées païennes et n’entrez pas dans les villes de la Samarie. Rendez-vous plutôt auprès des brebis perdues du peuple d’Israël. (Matthieu 10:5-6)
Philippe n'osa donc à lui seul, prendre l'initiative de répondre favorablement à cette demande, et préféra aller le dire à André. [Au passage André est lui aussi un prénom d'origine grecque et était tout comme Philippe originaire de la ville de Bethsaïda. (Jean 1:44)]

Ainsi, après en avoir parlé ensemble, et d'un commun accord, ils décidèrent de porter l'information à Jésus. André et Philippe le dirent à Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   Mar 10 Avr 2012 - 7:58

12: 23 Jésus leur répondit: L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié.

Comme on peut "voir", Jésus ne répondra ni par l'affirmative ni par la négative.
Toutefois, il n'ignore pas combien le monde des Gentils à besoin lui aussi de son enseignement, pour apprendre à connaître et aimer Dieu, son Père.

Il sait que d'ici peu, son action s'étendra au-delà de la nation Juive, mais pour cela il lui faudra abandonner son existence humaine en tant que Juif, et qu'il acquière par la mort, une nouvelle forme d'existence.
Ce temps étant devenu proche Jésus leur répondit: L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié.

Le récit de Jean ne nous dit pas, si Jésus s'est entretenu avec ces Grecs; toutefois il est possible qu'en traversant la cour des Gentils au sortir du temple, Jésus qui n'a jamais refusé sa sympathie envers ceux qui l'approchaient ou qui le cherchaient, ait agit différemment envers ces hommes. (Ce n'est qu'une supposition)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean chapitre 12   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean chapitre 12
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean :: Chapitre 3
» Jean Chapitre 14
» Jean Chapitre 13
» Jean:: Chapitre 6
» Jean chapitre 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Réunions chrétiennes :: Étude de la Bible verset par verset. :: Evangile de Jean :: examen verset par verset-
Sauter vers: