La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une simple question sur les animaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
JF0911

avatar

Nombre de messages : 1162
Localisation : IDF
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   Jeu 12 Mar 2015 - 11:58

Salut David,

Sur les petits cochons, celle-ci est pas mal non plus :

https://www.youtube.com/watch?v=KGSPUOaHYn4

 pig  pig  pig  pig

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
David 2

avatar

Nombre de messages : 604
Localisation : Banlieue sud-ouest de la voie lactée
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   Jeu 12 Mar 2015 - 13:09

Salut Jeff,

C'est vrai et d'ailleurs Animals est 'un des meilleurs albums de Pink Floyd.

Si tu en as la possibilité écoute "Sheep" tu y trouvera d'étranges correspondances avec ce que la religion fait de ses "Brebis"...

A+

_________________

Mais comment le pourrais-je jamais, si quelqu'un ne me guide ?

Revenir en haut Aller en bas
David 2

avatar

Nombre de messages : 604
Localisation : Banlieue sud-ouest de la voie lactée
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   Jeu 12 Mar 2015 - 13:15

Ps ! Il s'agit surtout du passage final (un peu glauque, il est vrai) où les brebis qui sont menées à l'abattage récitent une version particulière de la prière que le Roi David adresse à Dieu ".... il ne me laissera pas marcher dans l'ombre....

_________________

Mais comment le pourrais-je jamais, si quelqu'un ne me guide ?

Revenir en haut Aller en bas
JF0911

avatar

Nombre de messages : 1162
Localisation : IDF
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   Jeu 12 Mar 2015 - 13:24

David 2 a écrit:
Salut Jeff,
C'est vrai et d'ailleurs Animals est 'un des meilleurs albums de Pink Floyd.
Si tu en as la possibilité écoute "Sheep" tu y trouvera d'étranges correspondances avec ce que la religion fait de ses "Brebis"...
A+

Je vais reprendre le texte.

Je me souviens du passage musical dans lequel on entend les bêlements des moutons....... Le silence des agneaux ....

Merci pour l'info.

A +
Revenir en haut Aller en bas
rose des sables

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 19/03/2016

MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   Mar 3 Mai 2016 - 12:41

\"Gégé2" Dim 1 Juil 2012 - 10 a écrit:
Bonjour a vous tous ,

Merci ,de nous avoir exposer votre compréhension sur un sujet devenu brûlant,des lors que d'autres exprime d'un point de vue divergent à notre propre sensibilité, . Remercions egalement Nomade , qui a sut recentré le sujet sur le la Parole de Dieu,en mettant le doift sur les enseignements principaux concernant cette question qui rappelons concerne le sort fait aux animaux a notre époque de surconsommation non seulement dans le domaine alimentaire , mais aussi dans le domaine du confort de l'habitat , vestimentaire  et autre et de ce fait qu'elle est notre attitude de consommateurs eclairés , et super sensibilisé par les médias , par des publicités tapageuses , ou encore par notre conscience , nos sentiments vis a vis non seulement des animaux ,mais aussi de la création en génèrale,qui est surexploitée pour assouvir nos besoins qui ne cessent d'augmenter au fur et à mesure que l'on découvre de nouveaux gadgets , de nouvelles inventions , souvent initile, mais qui sont ressenti comme des besoins vitaux .

La question est donc de définir le pourquoi , de notre indignation , face à des pratique qualifiées d'inhumaines ...! Certe elles le sont , tout comme les conditions génèrales qui régnent dans un monde qui bafoue les lois natureles , qui est dans l'obscurité profonde , puisqu'elle ignore Dieu,et ses lois , dans un monde ou les gens ne font plus la différence entre le bien et le mal , entre leur droite et leur gauche . Devons nous suivre l'état d'esprit génèral ? Devons nous sacrifier aux modes aux conception nouvelles ? A notre niveau, pouvons nous changer les comportements d'un monde en proie à l'ivresse materialiste ; a la surconsommation , à un deggre de plus en plus grand entre la raison et l'irraisonnable , entre la sagesse et le folie débridée ? Les chrétiens sont des imitateurs du Pére et de Christ , de se fait il s'efforce d'appliquer la sagesse pratique , mais là encore , chacun a ses propres sensibilités , sa propre culture , ses propres connaissances et puis il à un guide parfait qui est la Parole de Dieu Paul nous conseille de ne pas aller au delà de ce qui est écrit ( voir 1 Corinthiens 4 : 6 ) La parole nous conseille dans beaucoup de domaines , mais nous remarquerons que rien n'est imposé , c'est nous de discerner par nous même ce qui est bien et ce qui est mal ( voir Hebreux 5 : 14 ) La Parole contient de nombreuses situations" pour notre instruction afin que, par la persévérance et par le réconfort que donnent les Ecritures, nous possédions l'espérance. (Romains 15:4) " C'est donc à chacun de se configurer de maniére à agir avec sagesse , sans pour autant imposer son point de vue à l'autre ? en effet nous sommes tous differents , et c'est heureux ,certes nous avons la loi de Christ qui nous donne la direction , donc tout ce que nous faisons doit être empreint d'amour ( agapé )le chrétien est identifié par l'amour Jésus l ' affirme tous les hommes reconnaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. (Jean 13:35) Paul décrit que l'amour est indispensable pour être véritablement unit (Voir Comosiiens 3 :14 )le chretien est donc équipé pour surmonter toute les situations qui peuvent se présenter à lui , celà a titre personnel , sans jamais imposer aux autres ce que Dieu ne nous impose pas lui même

Concernant la question posée , Nomade nous à rappele les grandes lignes directrice - 1 ) les hommes dans la perfection ses nourrissaient de plantes , de fruits , de légumes - 2 Quand les choses changerent , Dieu permit à l'homme de consommer la chair de animaux , et de confercionner de vêtements avec leurs peaux, mais ce n'etait pas une loi,donc pas une obligation,aujourd'hui encore il n'est imposer à personne de manger ou de ne pas manger de la viande , et personne ne devrait se sentir coupable de la maniére dont ilse nourrit , l'important étant de le faire avec actions de grâce .

Ce qui est important est d'être en accord avec sa propre conscience , et d'être cohèrent avec soit même ; et puisque nous ne devons pas juger les actions d'autrui , il serait anormal de donner mauvaise conscience à notre frére sur des questions qui relève de ses propres décisions ,de son libre arbitre , de sa liberté personnelle , On peut être d'accord avec une chose , elle peut nous paraître juste , ou sage , mais celà ne nous autorise pas à l'imposer aux autres ,surtout si notre Pére nous laisse dans certains domaines une liberté totale , et le capacité de reflexion qui fait que nous pouvons changer de point de vue suivant les conditions existentes , celà s'appele avoir la sagesse pratique

Voilà mon point de vue , je le souhaite neutre , vous laissant total liberté a décider pour vous mêmes

Peut être que je me trompe , mais je sais que bous aurez la sagesse de rectifier , et

Bonne journée gg


Bonjour

Gégé à exprimé tout ce qu'il fallait dire.

Il ne faut rien imposer, d'autant que Dieu à fait la "concession" à l'humain de manger de la viande (et moi-même en consomme encore, mais beaucoup moins qu'avant) . A l'époque, les conditions de la consommer étaient bien différentes...

Ce n'était pas pour satisfaire l'égo de chasseur en quête de trophées, comme l'on voir maintenant les safaris en Afrique où il est honteux selon moi, de tuer des lions, des singes, pour faire un "selfie" devant.... ou encore la pêche au gros, pour mettre en concurrence celui qui a péché le plus gros poisson,

Ce n'était pas pour faire de l'élevage en batterie avec des animaux qui souffrent dans leur chair,

mais c'était pour consommer un animal de son bétail, vivant dans des conditions décentes dans la nature, dans les prés, dans l'étable ou la bergerie etc...




Sans rien imposer, le fait parfois de "soulever" une question, peut amener à la réflexion.

Combien par ce biais, m'ont éclairée personnellement une réflexion extérieure, sur des points que jamais moi-même je ne me serais sinon interrogée.

Ensuite chacun fait ce qu'il veut, en son âme et conscience,  mais au moins, le sujet a été abordé, et c'est en connaissance de cause que l'on fait ensuite ses "choix", que l'on prend ensuite ses décisions, et que l'on ne fonctionne plus par automatisme parce que c'est l'habitude de prendre au supermarché, sa barquette de tranches de jambon, ses côtelettes pour le barbecue, et les énormes cotes de boeuf à griller, de remplir par ailleurs son caddie de choses... bien inutiles !

Au moins de mesurer depuis la naissance de l'animal, son parcours de vie,  et avec Internet, les reportages etc... personne ne peut dire qu'il n'est pas au courant, ou plutôt de dire qu'il ne veut pas l'être, pour ne pas être dérangé par sa conscience, et préférer continuer de jouir de ce qui lui fait personnellement plaisir... mais cela aussi n'est-il pas une question de choix, de ne pas vouloir vraiment être informés, ou de contourner toutes les sources d'informations qui sont maintenant disponibles à ceux qui s'intéressent à un sujet particulier.

Dans notre société, on voit aussi les concours de hamburgers les plus énormes à plusieurs étages et dégoulinants de sauces en tout genre, dont se goinfrent les gens qui se prêtent à ces jeux.... une société qui est tombée bien bas, gloutonne, qui baffre, qui est obèse par ses propres abus, pire que les animaux qui eux, ne mangent que pour vivre.....

Alors que dans d'autres pays, les populations ratissent le sol pour trouver dans la poussière, quelques graines à manger, font des kilomètres pour trouver un peu d'eau.

On ne peut pas refaire le monde, mais de s'interroger si dans notre quotidien, ce que nous faisons, pratiquons, est-ce avec décence ou indécence, avec raison ou abus, avec respect ou mépris, avec mesure ou déraison, avec amour ou pour notre seul plaisir ?

Gégé a parfaitement exprimé tout mon ressenti personnel sur cette question, et l'a fait sans juger, mais juste nous "interpeler".

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Crabe2



Nombre de messages : 1275
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   Mer 4 Mai 2016 - 17:10

Bonjour à tous,

je suis bien d'accord avec les sentiments exprimés par Rose des Sables.

Pour autant - et ne doit-on pas dès lors en rejeter la faute sur notre Créateur, puisqu'Il nous a donné une permission assassine ? - s'il est clair qu'aujourd'hui les humains se comportent ignominieusement avec les animaux sauvages ou d'élevage, quelle supériorité éthique dans ce domaine avait le berger - adorateur de YHWH - qui, au motif d'offrir à son Dieu un sacrifice, plantait son couteau dans la gorge de la brebis qu'il avait quasiment élevée sur son sein et qui maintenant le regardait avec ses grands yeux si confiants ????

Un peu gore peut-être, un peu cynique, sûrement; mais je vous dis que vos "fidèles adorateurs de Dieu" bibliques et/ou antiques n'avaient rien de supérieur à mon goût aux employés d’abattoir ou à nous autres consommateurs.

Je reformule donc plus directement:

Ne peut-on pas s’interroger sur le besoin qu'avait le Dieu de la bible de recevoir des sacrifices d'animaux et l'autorisation qu'Il a donnée d'en consommer la viande car il n'est plus à démontrer que l'humain peut vivre des produits de la terre...

Bien écœuré par tout ça et y compris de mon égoïsme qui me fait manger de la viande, je vous remercie de votre attention, Crabe.


PS: Evidemment qu'il y a des sujets plus importants que celui-là, mais puisque le topic existe...
Revenir en haut Aller en bas
rose des sables

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 19/03/2016

MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   Mer 4 Mai 2016 - 18:23

Bonjour Crabe,

Sur un autre lien,

http://jesus.discutfree.com/t2855-animaux#54460

Nomade m'avait apporté une réponse qui m'a satisfaite et pleine de bon sens, puisque je m'interrogeais tout comme toi également :

Nomade a écrit:

Dieu avait prévu dès le début que l'homme devait dominer avec amour sur les autres formes de vie terrestre. Ce n'est qu'après le déluge que Dieu fit la concession à l'homme qu'il pourrait désormais se nourrir aussi des animaux car Dieu savait que les conditions de vie ne seraient pas aussi favorables qu'avant le déluge où régnait un climat uniforme sur la planète grâce à l'aquasphère qui s'effondra en provoquant le déluge. Dieu savait à l'avance que désormais, les hommes ne survivraient dans certaines régions du globe que grâce à la chasse.


Après le Déluge, la survie de la famille de Noe et de ses descendants, dépendait de leurs moyens de subsistance et Dieu a "consenti" à ce que l'humain consomme de la viande animale. Pourquoi s'en prendre à Dieu qui a pris ces dispositions uniquement pour permettre à l'humain d'assurer sa survie ?


Crabe2 a écrit:
[size=18]
Pour autant - et ne doit-on pas dès lors en rejeter la faute sur notre Créateur, puisqu'Il nous a donné une permission assassine ? -
What a Face

N'est-ce pas plutôt l'humain qui est ingrat envers Dieu et qui n'utilise pas les choses permises par Dieu, avec mesure et respect ?
Est-ce que l'humain a besoin d'autorisation de Dieu pour qu'il commette justement "sans sa permission" tout ce que Dieu condamne et abomine ? L'humain choisit bien lui tout seul,  d'y contrevenir ?

Non Crabe, tu sais autant que moi, que ce n'est pas Dieu qui martyrise les animaux et qui est responsable ainsi que tu le dis, des attitudes des humains. Mais de l'humain qui est lui-même souvent un "opposant" de Dieu, un rebelle... et Dieu n'est pas son Maitre, et le sien c'est SATAN, celui-là même qui sournoisement (peut-être) , lui en insuffle la pensée : c'est la faute de Dieu. Qu'en penses-tu ?

La responsabilité en revient bien pleinement aux  humains et ne nous trompons pas de cible : c'est l'humain qui est un prédateur redoutable et qui dénature la bonté infinie de Dieu, sa création merveilleuse qu'il saccage... Dieu cependant les laisse (encore) faire.... leur donnant encore une ultime chance et espérant que le plus grand nombre reviendra à la raison...

Faisons partie de ces personnes, car en nous éloignant de Dieu, et en nous rebellant contre lui : c'est nous-mêmes que nous punissons.... c'est nous-mêmes qui nous faisons du mal, qui jouons le jeu du diable, et qui nous détruisons. A méditer study


A l'époque donc, la viande était consommée plus rarement, ne serait-ce que pour ne pas exterminer le troupeau de son propriétaire qui étaient aussi sans doute cultivateurs et se nourrissaient majoritairement des produits de la terre.

À propos de l'agneau pascal ou de tout autre sacrifice israélite : il faut d'abord se rappeler que les anciens mangeaient peu de viande, seulement à certaines occasions, notamment lors des fêtes (religieuses), et donc en lien avec des sacrifices. Anciennement, jusqu'à la réforme de Josias (622), tout animal pur ne peut être tué que dans un sanctuaire, selon un rite précis. L'interdit du sang exige que la bête meure en perdant son sang et que celui-ci soit versé sur l'autel. Car si on ne doit jamais consommer du sang, c'est précisément parce que le sang, c’est la vie. Or toute vie vient de Dieu et lui appartient.


Si l'animal a vécu épanoui toute sa vie, qu'il a été heureux, qu'il a tété sa mère (relation importante) qu'il a gambadé dans les champs, qu'il a gouté la douceur du soleil sur sa peau, humé les fleurs des champs, qui s'est régalé de boire dans les ruisseaux, qu'il manifestait de la joie de vivre...

L'usage n'était pas aussi intempestif et outrancier qu'aujourd'hui, on le constate dans nos sociétés modernes, et les élevages étaient  "à dimension humaine". Pas industrielles et pas aussi cruelles et inhumaines, que celles d'aujourd'hui, avec des animaux poussés aux hormones de croissance, bourrés d'antibiotiques pour limiter les maladies, qui sont entassés dans des cages, et ce, pour produire plus et plus vite, mondialisme oblige donc tout ce qui va avec.. pale la Bible nous a prévenus.

Il me semble que c'est le respect envers l'animal, dont il est plutôt question, et comme tu le soulignes : mais à qui la faute ? regarde simplement autour de toi...

...mais cela, c'était hier.

Est-ce le cas aujourd'hui  Sad  la maltraitance animale est un problème qui heurte certains comme toi-même également, et manger de la viande avec mesure, ou avoir des souliers en cuir (ce qui est plus sain que les écorces ou le plastique), mais le faire avec raison et parcimonie,  et non pas une surconsommation outrancière et avec déraison ou par pur plaisir personnel, ce  peut être une solution et il appartient à l'attitude mentale que chacun peut adopter, s'il y a convenance, qui peut permettre de limiter la production intensive, donc le profit pour certains, et par effet rebond, de causer moins de dégâts.

Mais comme tout va à veau l'eau : pour les hommes qui s'entre-tuent, la planète saccagée, et tout le reste, l'égoïsme humain incapable de se remettre en cause : et bien il en va malheureusement de même pour les animaux qui sont maltraités. Tout cela est de notre entière responsabilité, et si nous sommes complaisants dans un tel système : nous servons un autre Maitre que Dieu et Christ, nous servons son "opposant".



Pour terminer : ne culpabilisons pas de consommer de la viande puisque Dieu nous a permis de le faire. Un sage conseil nous est prodigué en se sens (en gros, "ne soyons pas plus royaliste que le roi") :

Ecclésiaste 7 : 15 J'ai vu tout cela pendant les jours de ma vanité. Il y a tel juste qui périt dans sa justice, et il y a tel méchant qui prolonge son existence dans sa méchanceté. 16 Ne sois pas juste à l'excès, et ne te montre pas trop sage: pourquoi te détruirais-tu? 17 Ne sois pas méchant à l'excès, et ne sois pas insensé: pourquoi mourrais-tu avant ton temps?…

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Crabe2



Nombre de messages : 1275
Date d'inscription : 20/06/2011

MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   Mer 4 Mai 2016 - 23:17

Bonsoir à tous,

merci Rose des Sables, ta réponse est pleine d'amour et j'y suis bien sensible.

Je reconnais que j'ai mis dans mon poste une bonne dose de mauvaise foi...

J'ai également apprécié ton jeu de mot et je ne doute pas qu'il ait été de bon aloi:

Citation de Rose des Sables: Mais comme tout va à veau l'eau...

Le lecteur aura rectifié de lui-même - Tout va à vau l'eau ( vau de vallée ) mais placer veau dans une discussion sur les sacrifices d’animaux est bien savoureux !!!

Et je te prie ô Rose des Sables, de ne pas prendre ombrage de ma remarque, c'était vraiment trop bien placé et peu importe si ce fût volontaire ou inconscient. Souviens-toi comme le Crabe a dans le passé pris un doux plaisir à pincer plus ou moins délicatement...

Une bonne soirée à tous en espérant que je ne vous ai pas soûlés et que je reprendrai goût à m'instruire des choses de Dieu avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une simple question sur les animaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une simple question sur les animaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Une simple question sur les animaux
» Les misérables, simple question de contexte historique
» Télétoucher: les entités peuvent-elles nous "traverser"?
» Une simple question
» Super-nulle cherche réponse à question-simple: réponse urge!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Question d'équilibre :: Sain de corps et d'esprit-
Sauter vers: