La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Actes Chapitre 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Actes Chapitre 15   Dim 17 Nov 2013 - 12:02

PAUL ET BARNABAS MONTENT A JÉRUSALEM POUR PRENDRE AVIS AUPRÈS DES APÔTRES ET DES ANCIENS SUR LA CIRCONCISION (versets 1 à 5)
15: 1  Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n'êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.

15: 2  Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.

15: 3  Après avoir été accompagnés par l'Église, ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causèrent une grande joie à tous les frères.

15: 4  Arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l'Église, les apôtres et les anciens, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.

15: 5  Alors quelques-uns du parti des pharisiens, qui avaient cru, se levèrent, en disant qu'il fallait circoncire les païens et exiger l'observation de la loi de Moïse.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Dim 17 Nov 2013 - 13:58

15: 1  Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n'êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.

Un problème très grave était apparu dans la communauté chrétienne d'Antioche dans laquelle il y avait beaucoup de chrétiens d'origine païenne.  Ce problème était importé de l'extérieur lorsque des chrétiens d'origine juive venant de Judée enseignèrent les frères d'Antioche que les croyants en provenance des païens devaient se faire circoncire selon le rite de Moïse pour être sauvés. Selon cette doctrine, la foi en Jésus ne suffisait donc plus, il fallait en plus la circoncision pour être sauvé ! Shocked 

On était déjà arrivé aux environs de l'année 50 du 1er siècle lorsque cette doctrine fut propagée.
Comment allait-on procéder pour savoir si cette affirmation était vraie ou fausse ?

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1165
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Dim 17 Nov 2013 - 20:48

15: 2 Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.
Des gens venus de Judée propageaient l'enseignement qui liait le salut a la circoncision ,selon laquelle  il fallait être circoncis pour être sauvé,Paul et Barnabas eurent avec eux une vive discussion  
car cette discussion ,reflétait des idées  bien arrêtées et des convictions ancrées de part et d'autres,et de plus cela devenait si grave car cela menaçait la division de la congrégation donc dans l'intérêt de la paix et de l'unité,une décision fut prise , porter l'affaire devant les apôtres a Jérusalem afin de débattre de cette  question

_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Dim 17 Nov 2013 - 21:31

15: 1  Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n'êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés

Des personnes qui croyaient en Jésus Christ mais qui  de toute évidence avaient des difficultés à se soustraire des exigences de la loi, arrivèrent de la Judée, où vraisemblablement beaucoup de choses se faisaient encore en rapport avec ces exigences. Ces personnes chercheront à imposer celles -ci aux Gentils de la Congrégation Chrétienne d'Antioche, Congrégation qui rappelons le, était le point de départ à l’évangélisation des Gentils.

Parmi ces exigences, il y avait la circoncision. Ainsi ces  hommes, (…) enseignaient les frères, certainement de façon répétitive en (leur) disant: Si vous n'êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.

La circoncision était le signe de l’alliance faite par Dieu avec Abraham et ses descendants:

Citation :
Dieu dit à Abraham: «Quant à toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi au fil des générations. Voici quelle est mon alliance, celle que vous garderez entre moi et vous, ainsi que ta descendance après toi: tout garçon parmi vous sera circoncis. Vous vous circoncirez et ce sera un signe d'alliance entre moi et vous.
A l'âge de 8 jours, tout garçon parmi vous sera circoncis, et ce à chacune de vos générations, qu'il soit né chez toi ou qu'il ait été acheté à un étranger, en dehors de ta descendance. (Genèse 17:9-12)
Ce n’était donc pas une question mineure dans le Judaïsme. Ces hommes qui croyaient en Jésus Christ continuaient donc de "s'accrocher" aux lois du Judaïsme.

Paul dans sa Lettre aux Romains, expliquera que désormais seule la Foi en Jésus Christ, permet à ce que tous les hommes Juifs et non Juifs soient gratuitement justifiés par sa Grâce, par l'unique moyen de la rédemption qui est en Jésus Christ. (Romains 3:21-30)

Il demeurait que cette affirmation Si vous n'êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés  jeta une certaine effervescence, d'agitation et de trouble dans l'esprit de beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Lun 18 Nov 2013 - 12:11

15: 2  Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.

Le débat qui eut lieu avec ces hommes encore profondément marqués par le  Judaïsme était crucial, décisif, car la réponse à l'affirmation que ces personnes enseignaient répondrait à d'autres questions: Comment peut –on avoir une vraie relation avec Dieu? Ou bien encore est ce que  le lien entre la Nouvelle Alliance et l’Alliance mosaïque est il inséparable?

Comme le souligne Elisa dans son commentaire, cette affirmation risquait de menacer la Paix et l'Unité dans les Congrégations, à commencer par celle d'Antioche.

La question de contraindre les Gentils à la loi de Moïse, devait donc être réglée pour l’Église Chrétienne toute entière. Hélas, tous les échanges que Paul et Barnabas, avaient eus avec leurs interlocuteurs sur ce sujet ne donnèrent aucun résultat

L’Assemblée Chrétienne d’Antioche, décida d'envoyer à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question, quelques frères de la Congrégation, que Paul et Barnabas, profondément intéressés dans cette question accompagneraient.

Petit détail, il semblerait en lisant la Lettre de Paul aux Galates que Paul n'était pas très enclin, n'était pas prédisposé à monter à Jérusalem et que c'est suite à une révélation qu'il reçut, qu'il s'y rendit en compagnie de Barnabas et de Tite.
Citation :
Quatorze ans plus tard, je suis monté de nouveau à Jérusalem avec Barnabas; j'avais aussi pris Tite avec moi. J'y suis monté à la suite d'une révélation et je leur ai présenté l’Évangile que je prêche parmi les non-Juifs; je l'ai exposé en privé à ceux qui sont les plus considérés afin de ne pas courir ou avoir couru pour rien. (Galates 2:1-2).
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1165
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Lun 18 Nov 2013 - 19:34

Citation :
15: 3  Après avoir été accompagnés par l'Église, ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causèrent une grande joie à tous les frères.

Paul et Barnabas  profiterent de cette opportunité pour rendre le temoignage de la conversion des paiens ce qui était pour les fréres et soeurs  une grande source de joie d'amour de partage et  d'encouragement
exemple ;
Citation :
Actes 26:20 à ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance.
Citation :
Actes 9:35 Tous les habitants de Lydda et (de la plaine) de Saron le virent et se convertirent au Seigneur.
Citation :
Actes 11:21 La main du Seigneur était avec eux, et grand fut le nombre de ceux qui crurent et se convertirent au Seigneur.

_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mar 19 Nov 2013 - 9:28

15: 3  Après avoir été accompagnés par l'Église, ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causèrent une grande joie à tous les frères.

Après avoir été accompagnés par l'Église; Ce début de phrase, à mon sens, ne doit pas signifier que la Congrégation Chrétienne d'Antioche, fit un bout de chemin avec tous ceux qui devaient se rendre à Jérusalem, mais qu'elle accompagna par des prières adressées à Dieu, Paul, Barnabas et l’ensemble des Frères qui les accompagneraient, afin que leur voyage soit conduit à bon terme, et que sa finalité apporte à la Communauté Chrétienne toute entière, la direction de Dieu pour que l'unité soit conservée, quels que fussent les préjugés des Juifs.

Ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie,
La Phénicie était majoritairement peuplée de païens, tandis que la Samarie avait une population hétérogène, composée en partie de juifs et de païens. Ces régions avaient été évangélisées par le passé, par Philippe en ce qui concerne  la Samarie  (Actes 8:5) et concernant la Phénicie, celle-ci avait reçu le témoignage de Frères et Sœurs qui avaient fui  lors de la persécution qui avait eu lieu, après la mort par lapidation d’Étienne (Actes 8:1,4 et Actes 11:19).

Dans chaque Congrégation qu'ils visitèrent Paul et Barnabas prenaient plaisir à rappeler l'œuvre merveilleuse que Dieu avait accomplie parmi le monde des païens. Tous ceux qui connaissaient les Écritures: La Loi et les Prophètes savaient que la conversion des païens, les gens des nations était l'accomplissement d'une prophétie. (Esaïe 11:9-10)  De leurs paroles,  ils causèrent une grande joie à tous les frères.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mer 20 Nov 2013 - 12:20

15: 4  Arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l'Église, les apôtres et les anciens, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux
15: 5  Alors quelques-uns du parti des pharisiens, qui avaient cru, se levèrent, en disant qu'il fallait circoncire les païens et exiger l'observation de la loi de Moïse.


Arrivés à Jérusalem, Paul, Barnabas et Ceux qui les accompagnaient furent reçus par la Congrégation Chrétienne du lieu, au nombre desquels se trouvaient les Apôtres et les Anciens.
On devine l'état d'exaltation et l'émotion de chacun, lorsque Paul et Barnabas racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux, pour parvenir à cette expansion dans le monde des païens.

Mais très rapidement, la joie qui découlait de cette information, fut troublée par les restrictions, par les arrières pensées de quelques Chrétiens Juifs appartenant au parti des pharisiens, qui, au nom de la fidélité à la Loi et de l'élection privilégiée d'Israël, tenaient à ce que les Chrétiens issus du monde des païens, se fassent circoncire et même davantage: exiger l'observation de la loi de Moïse.

Pour ces Chrétiens de Jérusalem, il n'était pas question de vivre en communauté avec des non-juifs, ni de partager des repas avec ceux qui n'étaient pas circoncis, et qui ne respectaient pas l'intégralité des prescriptions de la Loi.

Pour Paul, pour ne citer que lui, il devenait évident que si cette conception  devait être retenue, cela deviendrait une condition inacceptable pour tous ces hommes et femmes, qui, appartenaient au monde extérieur à Israël et qui pourtant s'étaient ouverts à l’Évangile de Jésus Christ et l'avaient embrassé sans réserve.
L'unité d'esprit deviendrait irréalisable, pire une inimitié prévaudrait entre Juifs Chrétiens et ceux d'origine étrangère à la nation Juive.
Car maintenir ces obligations pour les non-Juifs reviendrait à faire de l'Église Chrétienne une secte et annulerait irrémédiablement l'universalité du salut.

Les Chrétiens non circoncis, constitueraient donc au sein même de l'Église Chrétienne, un groupe de  personnes méprisées, mises au ban de la collectivité et seraient pour le moins toujours considérées comme des êtres impurs dont le contact serait une souillure.
Ainsi, recevoir les non-Juifs dans l'Église Chrétienne, mais éviter de faire table commune avec eux, reviendrait à faire d'eux, des Chrétiens rejetés, mis à l'écart et pour lesquels  primerait un sentiment d'aversion.

C'était donc un problème à la fois social et religieux qu'il fallait traiter sans attendre.
Citation :
En effet, [en Jésus-Christ,] ce qui a de l'importance, ce n'est ni la circoncision ni l'incirconcision, mais c'est le fait d'être une nouvelle créature. Paix et grâce sur tous ceux qui suivront cette règle et sur l'Israël de Dieu! (Galates 6:15-16)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Jeu 21 Nov 2013 - 8:23

PRISE DE PAROLES DE PIERRE  (versets 6 à 11)
15: 6  Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire.

15: 7  Une grande discussion s'étant engagée, Pierre se leva, et leur dit: Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l'Évangile et qu'ils crussent.

15: 8  Et Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage, en leur donnant le Saint Esprit comme à nous;

15: 9  il n'a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi.

15: 10  Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n'avons pu porter?

15: 11  Mais c'est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Jeu 21 Nov 2013 - 12:23

15: 6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire.

L'affaire à examiner était clairement discernée : fallait-il "judaïser" les croyants chrétiens venus des païens ? (Le terme judaïser signifie "rendre Juif", donc : Observer les cérémonies, les pratiques de la loi juive - Le Robert illustré)

Pour résoudre le problème, on consulta les apôtres qui se réunirent avec les anciens de la communauté chrétienne de Jérusalem.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Jeu 21 Nov 2013 - 12:28

15: 6  Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire.
15: 7  Une grande discussion s'étant engagée, Pierre se leva, et leur dit: Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l'Évangile et qu'ils crussent.


Les responsables qui avaient la charge de veiller, sur la spiritualité des membres de la Congrégation Chrétienne de Jérusalem, se réunirent pour examiner cette affaire. Suivant ce que Luc nous rapporte, il devait s'agir d'une réunion privée à laquelle participaient seulement Les apôtres et les anciens.

De toute évidence, et c'est le texte lui-même qui le souligne, l'unanimité dans ce qu'il convenait de faire était loin d'être acquise: Une grande discussion (s'était) engagée.
Certains étaient d'accord avec le fait, qu'il était nécessaire que les Chrétiens issus du monde païen soient circoncis, et qu'ils adoptent et respectent l'observance de la Loi de Moïse (Actes 15:5) alors que d'autres, moins radicaux, pensaient différemment, mais tout en ayant au cœur ce qui leur était familier.

Au cours de ces échanges, Pierre se souvint que Dieu s'était servi de lui, pour témoigner Son Amour et Sa volonté d'accepter désormais, des personnes autres que celles issues du peuple Juif.
Sur cette pensée, Pierre se leva, et leur dit: Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l'Évangile et qu'ils crussent.

Tous ceux qui étaient présents, devaient effectivement se rappeler, que la proclamation de l'Evangile de Jésus Christ à l'extérieur même du monde Juif, s'était faite de façon progressive, mais avait bien eu lieu.
A commencer chez les Samaritains (Actes 8:5-8, 14-17), puis vint l'Enuque Ethiopien (Actes 8:26-39) puis vint Corneille et sa maisonnée (Actes 10:34-48)

Il se peut même, que certaines des personnes  présentes se rappelèrent de la réponse de Pierre  face aux reproches qu'elles lui avaient adressés: Tu es entré chez des incirconcis et tu as mangé avec eux (Actes 11:2-3) et la réponse fut:

Citation :
(…)  Lorsque j'ai commencé à parler, le Saint-Esprit est descendu sur eux, comme sur nous au début. Et je me suis souvenu de cette parole du Seigneur: 'Jean a baptisé d'eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint-Esprit.' Puisque Dieu leur a accordé le même don qu'à nous qui avons cru au Seigneur Jésus-Christ, qui étais-je, moi, pour m'opposer à Dieu?. Après avoir entendu cela, ils se calmèrent et se mirent à célébrer la gloire de Dieu en disant: «Dieu a donc aussi accordé aux non-Juifs la possibilité de changer d'attitude afin d'avoir la vie.» (Actes 11:15-18)
Comme souvent, la répétition étant la meilleure amie de la mémoire, il était donc important qu'ils se souviennent de ces paroles.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Ven 22 Nov 2013 - 12:35

15: 8  Et Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage, en leur donnant le Saint Esprit comme à nous;

Pour tous ceux qui écoutaient ces paroles de Pierre: Dieu, qui connaît les cœurs, n'était ce pas pour eux, l'évidence, la confirmation que Dieu connait la Foi des tous les hommes et femmes y compris de tous ceux et celles, qui bien qu'appartenant au monde extérieur Juif, donc des païens, s'étaient ouverts à l’Évangile de Jésus Christ et l'avaient embrassé sans réserve.

La preuve avancée par Pierre, c'est le témoignage que Dieu leur a rendu, en leur donnant le Saint Esprit comme à nous;
Là encore, en entendant ces paroles, les croyants Juifs présents ne purent contester ces faits, car la même manifestation de l'Esprit Saint de Dieu s'était produite à Jérusalem, le jour de la pentecôte (Actes 2:4), en Samarie (Actes 8:14-17) puis à Césarée (Actes 10:44).

Cette effusion de l'Esprit Saint de Dieu était ou devenait une évidence aux yeux des croyants juifs que Dieu avait accepté d’autres groupes de personnes  hors de l’État d'Israël
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1165
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Ven 22 Nov 2013 - 17:56

15: 9  il n'a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi

Voila un argument auquel il n'y a rien a répondre ,car cela reposait sur le témoignage de Dieu  dont Pierre avait déjà a une autre occasion produit cette raison.


Citation :
Actes 11.15 Lorsque je me fus mis à parler, le Saint Esprit descendit sur eux, comme sur nous au commencement.
11.16 Et je me souvins de cette parole du Seigneur: Jean a baptisé d'eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint Esprit.
11.17 Or, puisque Dieu leur a accordé le même don qu'à nous qui avons cru au Seigneur Jésus Christ, pouvais-je, moi, m'opposer à Dieu?
C’est Dieu qui dans sa grâce accomplit cette purification pour celui qui ouvre son cœur, qu’il soit d’origine juive ou païenne, à la foi en Jésus-Christ et au don du Saint-Esprit.
Les miracles parmi les païens, racontés par Paul et Barnabas confirmaient la volonté de Dieu d’accepter chacun selon sa foi et non selon ses pratiques rituelles

Les chrétiens juifs  ignoraient que c'est le coeur qui doit être circoncis
Citation :

Citation :
Actes 7.51
Hommes au cou raide, incirconcis de coeur et d'oreilles! vous vous opposez toujours au Saint Esprit. Ce que vos pères ont été, vous l'êtes aussi.
Romains 2.28 Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair.
2.29 Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement; et la circoncision, c'est celle du coeur, selon l'esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.
Citation :
Galates 5.6
Car, en Jésus Christ, ni la circoncision ni l'incirconcision n'a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité

_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Sam 23 Nov 2013 - 12:27

15: 9  il n'a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi.

Par ces mots: il n'a fait aucune différence entre nous et eux, l'Apôtre Pierre réitérait ce qu'il avait déclaré à Corneille lors de sa visite:
Citation :
(…) En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acceptation de personnes, mais qu'en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable (Actes 10:34-35)
Quelques temps plus tard Paul rappellera cette Vérité en disant:
Citation :
Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni homme libre, il n'y a plus ni homme ni femme, car vous tous, vous êtes un en Jésus-Christ. (Galates 3:28)
N'est ce pas la preuve que Dieu désire que tous les hommes parviennent à la repentance et soient sauvés? N'est il pas écrit:
Citation :
En effet, la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été révélée. (Tite 2:11)
Oui, cette Grâce nous fut révélée par Jésus, le Christ qui rappela combien son Père, son Dieu et notre Dieu aime profondément le monde entier.
Citation :
En effet, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. (Jean 3:16-17)
Ainsi tous les hommes, jusqu'alors Juifs et non Juifs, et de ces derniers, puisque c'est d'eux dont il est question dans la discussion qui avait lieu, étaient des hommes et des femmes ayant purifié leurs cœurs par la foi.  Le cœur étant le siège, le reflet de ce qu'est la personne, est une image, qui nous aide à comprendre le sens de la phrase.  Tous ces hommes et ces femmes du monde dit païen, étaient acceptés par Dieu, parce que leur purification émanait de leur Foi dans le message de l’Évangile, qu'ils avaient reçu et pour lequel ils avaient cru.

Ils avaient désormais Foi en Jésus Christ, dans son Œuvre et dans son message.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Dim 24 Nov 2013 - 10:41

15: 10  Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n'avons pu porter?
15: 11  Mais c'est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu'eux.


Cette expression: Pourquoi tentez-vous Dieu est mentionnée la toute première fois, dans le Livre de l'Exode, lorsque les enfants d'Israël qui marchaient dans le désert suivant les directives de Dieu, transmises à Moïse, vinrent à manquer d'eau à boire, et qui, pressés par la soif, cherchèrent querelle à Moïse. La réponse de Moïse fut: Pourquoi me cherchez-vous querelle? Pourquoi tentez-vous l’Éternel?
Ce fut par ailleurs l'un des commandements, lois ou ordonnances que Dieu fit enseigner, par après au peuple d'Israël: Vous ne tenterez point l’Éternel, votre Dieu, comme vous l'avez tenté à Massa. (Deutéronome 6:16)

Ainsi, par cette expression l'Apôtre Pierre souligna toute l'importance de garder à l'esprit, le témoignage que Dieu avait donné  à tous ces hommes, et à toutes ces femmes: Tous reçurent l'Esprit Saint de Dieu comme cela fut le cas pour les Chrétiens Juifs, le jour de la Pentecôte. (Actes 15:huit)
Refuser d'admettre ces révélations ce serait agir contre les actions de Dieu, ce serait violer la Loi qui leur prescrivait: Vous ne tenterez pas l’Éternel (Deutéronome 6:16)

Par ailleurs, comme le rappellera Paul dans sa lettre aux Galates, la circoncision entrainait l'obligation d'accomplir toute la Loi (Galates 5:3). D'ou la remarque de Pierre: Cette Loi que ni nos pères ni nous n'avons pu porter pourquoi vouloir l'imposer, la mettre sur le cou des disciples.

N'était ce pas là encore le rappel de ce que Jésus  disait aux docteurs de la Loi:
Citation :
Et Jésus répondit: Malheur à vous aussi, docteurs de la loi! Parce que vous chargez les hommes de fardeaux difficiles à porter, et que vous ne touchez pas vous-mêmes de l'un de vos doigts. (Luc 11:46)
Ces paroles de Jésus ne reflètent elles pas tout le poids du Judaïsme?

Bien sûr, la Loi était Sainte puisque dictée par Dieu, mais elle était, à cause de notre imperfection, incapable de nous sauver, par le fait même, que nous ne pouvions l'observer dans sa totalité, et c'est ce que Pierre faisait remarquer avec humilité et franchise.

Puis, Pierre continua: C'est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu'eux.

Ce fut avec ces quelques mots que Pierre conclut son intervention, après avoir expliqué que la seule voie du salut offerte aux Chrétiens Juifs comme aux Chrétiens d'autres nationalités ne pouvait être obtenue que par la Grâce de Jésus Christ au moyen de la Foi. (Ephésiens 2:11-22)

Citation :
Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu.(Ephésiens 2:huit)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Lun 25 Nov 2013 - 10:55

SUITE DE LA RÉUNION – PAUL ET BARNABAS RAPPELLENT LES MIRACLES ET LES PRODIGES QUE DIEU FIT AU MILIEU DES PAÏENS – INTERVENTION DE JACQUES (versets 12 à 21)  
15: 12  Toute l'assemblée garda le silence, et l'on écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens.

15: 13  Lorsqu'ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole, et dit: Hommes frères, écoutez-moi!

15: 14  Simon a raconté comment Dieu a d'abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d'elles un peuple qui portât son nom.

15: 15  Et avec cela s'accordent les paroles des prophètes, selon qu'il est écrit:

15: 16  Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J'en réparerai les ruines, et je la redresserai,

15: 17  Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, Dit le Seigneur, qui fait ces choses,

15: 18  Et à qui elles sont connues de toute éternité.

15: 19  C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu,

15: 20  mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang.

15: 21  Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Lun 25 Nov 2013 - 14:03

15: 12  Toute l'assemblée garda le silence, et l'on écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens.

Après cette longue discussion pour laquelle toute liberté fut laissée à chacun des intervenants, toute l'Assemblée Chrétienne de Jérusalem garda le silence. Ce silence pouvait être traduit, comme étant le signe d'approbation, sur tout ce qui venait d'être dit, d'être rappelé.

Ce jugement favorable à ce qui venait d'être remis en mémoire à toute l'Assemblée, fut pour Paul et Barnabas, le moment de rappeler à la Congrégation Chrétienne toute entière, leurs témoignages, témoignages qu'ils avaient précédemment faits à leur arrivée, aux Apôtres et aux Anciens (Actes 15:4). On écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens.
Contrairement à la fois précédente, il n'y eut personne pour faire des remarques, (Actes 15:5) tous sans exception les écoutèrent.

Une petite remarque, jusqu'à présent Luc, le rédacteur du Livre des Actes, avait pris pour habitude de citer en premier Paul, suivi de Barnabas.
Cette fois, il apparaît que c'est Barnabas qui est cité avant Paul.
Il se pourrait que cette nouvelle présentation fut choisie, peut être, pour rappeler  que Barnabas était originaire de la Congrégation Chrétienne de Jérusalem (Actes 4:36-37) et qu'il fut celui qui présenta Paul auprès des apôtres à Jérusalem (Actes 9:27)


Dernière édition par christian59 le Mar 26 Nov 2013 - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mar 26 Nov 2013 - 12:16

15: 13  Lorsqu'ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole, et dit: Hommes frères, écoutez-moi!
15: 14  Simon a raconté comment Dieu a d'abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d'elles un peuple qui portât son nom.


Après que Barnabas et Paul eurent cessé de parler, Jacques prit la parole.
Il est nécessaire d'identifier qui est ce Jacques, dont Luc mentionne ici le nom.
Il ne peut s'agir de l'Apôtre Jacques, puisque ce dernier fut mis à mort par l'épée par Hérode (Actes 12: 1-2).

Jacques dont il est question ici, ne peut être que le demi-frère de Jésus.
Il est celui qui appartenait à la fratrie de Jésus composée de garçons et de filles. Selon les Ecritures les garçons étaient au nombre de quatre, il y avait Jacques, Joseph, Simon et Jude (Matthieu 13:55-57)
Les Ecritures nous rapportent qu'aucun d'eux ne croyaient en Lui (Jean 7:2-5).

Selon toute vraisemblance, Jacques devint croyant après la résurrection de Jésus, quand  Celui-ci lui apparut personnellement après sa résurrection (1 Corinthiens 15:7).
Par la suite, on le retrouve dans la chambre haute en compagnie des disciples (Actes 1:12-13) et il deviendra l'auteur de l'épitre qui porte son nom.

La prise de parole de Jacques, semble indiquer que celui-ci, devait avoir une responsabilité certaine au sein de la Congrégation Chrétienne de Jérusalem, puisqu'il demanda à son tour, d'entendre et d'écouter ce qu'il avait à dire: Hommes frères, écoutez-moi!   Simon a raconté comment Dieu a d'abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d'elles un peuple qui portât son nom.

Certaines traductions rendent ce passage comme suit:
Simon vous a rappelé comment, dès le début, Dieu lui-même est intervenu pour se choisir parmi les non-Juifs un peuple qui lui appartienne. (Actes 15:14) Bible du Semeur

Simon vient de nous expliquer une chose : depuis le commencement, Dieu a décidé de choisir parmi ceux qui ne sont pas juifs un peuple qui lui appartienne. (Actes 15:14) Bible Parole de Vie

Simon a raconté comment Dieu, pour la première fois, a visité les gentils, afin de choisir parmi eux un peuple consacré à Son nom. (Actes 15:14) Traduction Abbé Fillion


Ainsi avec ce rappel, avec cette phrase, Jacques faisait référence et rappelait ce que des prophètes avaient annoncé à savoir: que le Peuple de Dieu devait obligatoirement inclure les Juifs et les païens.

Citation :
Rassemblez-vous et venez, approchez-vous ensemble, rescapés des nations! Ils n'ont aucun discernement, ceux qui portent leur sculpture sacrée en bois et qui adressent des prières à un dieu incapable de sauver. Faites vos révélations, présentez vos arguments! Ils peuvent même tenir conseil tous ensemble! Qui a annoncé cela par le passé, qui l'a révélé depuis longtemps? N'est-ce pas moi, l'Eternel? Il n'y a pas d'autre Dieu, en dehors de moi. Je suis le seul Dieu juste et qui sauve. Tournez-vous vers moi et soyez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre! En effet, c'est moi qui suis Dieu et il n'y en a pas d'autre. Je le jure par moi-même, et de ma bouche sort ce qui est juste, une parole qui ne sera pas révoquée: «Chacun pliera le genou devant moi et toute langue prêtera serment par moi.» (Esaïe 45:20-23)
Voir également Genèse 3:15, Genèse 12:3 et Exode 9:16
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mar 26 Nov 2013 - 19:47

13 Lorsqu'ils se turent, Jacques dit : Mes frères, écoutez-moi !
14 Syméon a raconté comment, pour la première fois, Dieu est intervenu pour prendre parmi les nations un peuple à son nom.
15 Les paroles des prophètes s'accordent avec cela, comme il est écrit :


On connaît l'attachement de Jacques à tout ce qui concerne le monde juif, aussi, on ne s'étonne pas qu'il parle de Pierre en mentionnant son nom "Syméon" dans sa forme hébraïque.

Les faits rapportés par Pierre depuis la conversion du païen Corneille et des siens ainsi que l'effusion de l'Esprit saint sur eux sont des preuves irréfutables que les païens sont également appelés à devenir des membres du peuple de Dieu. Lorsque Jacques dit que "les paroles des prophètes s'accordent avec cela," le texte grec contient συμφωνουσιν (sumphonousin) d'où vient notre mot symphonie qui n'est pas seulement employé pour des accords musicaux harmonieux mais dont la définition est également "Un ensemble harmonieux" (Le Robert illustré).

Les prophètes "s'accordent" (grec συμφωνουσιν sumphosousin) pour dire que Dieu prend parmi les nations un peuple pour son nom ! Les prophètes jouant harmonieusement une "symphonie" prophétique, n'est-ce pas une belle image à retenir ?

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mer 27 Nov 2013 - 12:44

15: 15  Et avec cela s'accordent les paroles des prophètes, selon qu'il est écrit:
15: 16  Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J'en réparerai les ruines, et je la redresserai,
15: 17  Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, Dit le Seigneur, qui fait ces choses,
15: 18  Et à qui elles sont connues de toute éternité.


Pour appuyer davantage le fait que Dieu avait décidé de choisir parmi ceux qui n'étaient pas juifs, un peuple qui lui appartienne, Jacques citera le Prophète Amos.
Citation :
Ce jour-là, je relèverai de sa chute la cabane de David, je réparerai ses brèches, je redresserai ses ruines, et je la reconstruirai comme elle était autrefois. Alors ils posséderont le reste d'Edom et toutes les nations appelées de mon nom, déclare l’Éternel, celui qui fait tout cela. (Amos 9:11-12)
Pour ce texte, Jacques citera la Septante qui est une version de la Bible hébraïque en langue grecque, parce que dans ce cas précis, cela répondait  de manière plus explicite à son objectif, qui consistait à exprimer la nature universelle, de la promesse de rédemption de Dieu.

Ainsi dans le verset 17, le terme "les hommes" cité dans la Septante, et qui peut également être traduit par "le genre humain", est appelé Edom, "les nations",  dans le texte massorétique qui  est le texte Biblique hébreu.

Compte tenu de la proclamation et de l'acceptation de l’Évangile de Jésus Christ à l'extérieur même du monde Juif, les Samaritains (Actes 8:5-8, 14-17), l’Eunuque Éthiopien (Actes 8:26-39),  Corneille et sa maisonnée (Actes 10:34-48) et les résultats obtenus par Paul et Barnabas, Il devenait évident que Jacques avait préféré citer la Septante, parce qu'elle traduisait de façon plus nette l'inclusion des nations.

Pour tous ceux qui étaient présents, et qui avaient écouté attentivement les différentes interventions, autant  celle de Pierre, de Paul et de Jacques, toutes montraient, qu'ils étaient tous d'accord entre eux.

Citation :
(…), c'est que les non-Juifs sont cohéritiers des Juifs, qu'ils forment un corps avec eux et participent à la même promesse [de Dieu] en [Jésus-]Christ par l’Évangile. (Ephésiens 3:6
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Jeu 28 Nov 2013 - 13:17

15: 19  C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu,
15: 20  mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang.
15: 21  Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.


La conclusion de Jacques fut donc conforme à ce qui avait été mis en évidence par Paul, Barnabas et Pierre: C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu.
Toutefois, il était très important que quelques directives tirées de la Loi soient rappelées et respectées. (..) qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang.

Ces Lois que les Juifs connaissaient bien, devaient être également respectées par les païens qui s'étaient ou qui se convertiraient à Dieu.
Ce serait en quelque sorte un "ciment" qui unirait dans les Congrégations Chrétiennes "mixtes" les Chrétiens d'origine Juive avec ceux d'origine païenne.

Par ailleurs, il est peut être bon de rappeler que les Lois Lévitiques furent promulguées pour mettre l'accent sur la différence sociale et religieuse entre Juifs et les Cananéens. (Voir Lévitique 17:14, 26:1, et le Chapitre 18)

Pour mémoire, le mot  “cananéens” est un nom collectif pour désigner un ensemble de sept ethnies composées d'êtres humains qui possédaient, en plus ou moins grande part, un héritage socioculturel commun, en particulier la langue, à priori tous parlaient la même langue: C'étaient  les Hittites, les Girgashites, les Amorites, les Cananéens, les Perizzites, les Hivites et les Jébuséens.

Avant que l’Évangile ne soit prêché aux païens, les Juifs ne pouvaient avoir de fréquentations ou d'alliances avec eux (exode 23:32) et (exode 34:15-17) mais à présent compte tenu de l'expansion de l'œuvre, c'était tout le contraire qui leur était demandé.
Compte tenu de tout ce qui était monnaie courante chez beaucoup de nations païennes, l'immoralité (Ephésiens 4:17-20), adoration et sacrifices dédiés aux idoles (Actes 14:11-13), ces directives visaient à assurer et à maintenir  l'unité entre les croyants des deux cultures.

Ces directives, n'étaient donc pas  une nouvelle loi, imposée par le christianisme, ni un accommodement aux préjugés des Juifs, mais bien des instructions pratiques qui les affranchissaient de la Loi, et les éclairaient à l'égard des rapports de Dieu avec l'homme, et à l'égard de ce qui convenait à l'homme; Instructions qu'ils ignoraient lorsqu'ils étaient ancrés dans leur mode de vie d'origine.

Citation :
Ne vous y trompez pas, «les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs». (1 Corinthiens 15:33
Par ailleurs Jacques savait que les Juifs ne couraient pas le risque d'oublier les préceptes de la Loi, puisque depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues. De cette manière puisqu’il y avait des juifs dans chaque localité, leurs scrupules devaient et seraient  respectées afin qu’ils puissent être évangélisés efficacement.

Citation :
Mais leur intelligence s'est obscurcie. Jusqu'à aujourd'hui en effet, le même voile reste lorsqu'ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas parce que c'est en Christ qu'il disparaît. Jusqu'à aujourd'hui, quand les écrits de Moïse sont lus, un voile recouvre leur cœur; mais lorsque quelqu'un se convertit au Seigneur, le voile est enlevé. Or le Seigneur, c'est l'Esprit, et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. (2 Corinthiens 3:14-17)
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Ven 29 Nov 2013 - 11:45

DELIBERATION ET PROMULGATION DES DÉCISIONS PRISES (versets 22 à 29)
15: 22  Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l'Église, de choisir parmi eux et d'envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères.

15: 23  Ils les chargèrent d'une lettre ainsi conçue: Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d'entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut!

15: 24  Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n'avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes,

15: 25  nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul,

15: 26  ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ.

15: 27  Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mêmes choses.

15: 28  Car il a paru bon au Saint Esprit et à nous de ne vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire,

15: 29  savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.

Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Ven 29 Nov 2013 - 13:31

15: 22  Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l'Église, de choisir parmi eux et d'envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères.

De nouveau, il n'échappera à personne que L'Esprit Saint de Dieu, durant toute cette grande discussion, intervint pour qu'à terme, le mur de séparation entre les Juifs et les non-Juifs soit détruit et disparaisse.
Dieu avait donc donné  à ses apôtres la sagesse et la fermeté nécessaires pour poursuivre la propagation, la diffusion de l’Évangile à toutes les contrées de la terre.

Il demeurait à faire connaître les décisions qui avaient été prises à l'ensemble des Congrégations Chrétiennes.

La première, fut la Congrégation d'Antioche point de départ de la contestation. Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l'Église, de choisir parmi eux et d'envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères.

Deux délégués, furent donc désignés pour accompagner Paul et  Barnabas.

Le premier s'appelait Jude appelé Barsabas. Bien que les Écritures Grecques Chrétiennes ne disent rien d'autre à son sujet, il se pourrait sous toute réserve, que cet homme ait été le frère de Joseph Barsabbas, qui était l’un des candidats au remplacement de Judas Iscariote (Actes 1:23).

Le second s'appelait Silas, Il est pour la première fois mentionné dans les Écritures, dans ce verset et est à l'instar de Jude, tous deux étaient des hommes considérés entre les frères.  

Silas, sera celui que Paul choisira pour l'accompagner lors de son second voyage missionnaire (Actes 15:40)
Autre point d'importance, Silas était également de citoyenneté Romaine (Actes 16:37) il portait tout comme Paul un nom Juif et un nom Latin : Sylvanus (Sylvain).
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11251
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Sam 30 Nov 2013 - 13:36

15: 23  Ils les chargèrent d'une lettre ainsi conçue:

Les apôtres, les anciens, et les frères,
aux frères d'entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut!
15: 24  Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n'avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes,


Les expéditeurs
de la lettre sont "les apôtres, les anciens, et les frères" - il ne s'agit donc en aucun cas d'un "collège central" ou "saint-siège" dont il n'est nulle part question dans les Écritures. "Ils" (ceux qui chargèrent les porteurs de la lettre) se réfère aux "apôtres et aux anciens, et à toute l'Église" selon le verset précédent !

Les destinataires
sont les "frères d'entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie"

L'objet de la lettre
est de rassurer les destinataires que les quelques hommes de Judée allés à Antioche, en Syrie et en Cilicie pour y répandre un faux enseignement parmi les frères d'origine païenne en les troublant et en ébranlant leurs âmes étaient dans l'erreur.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Sam 30 Nov 2013 - 14:00

15: 23  Ils les chargèrent d'une lettre ainsi conçue: Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d'entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut!
15: 24  Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n'avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes,


Ce qui venait d'avoir lieu au sein de la Congrégation Chrétienne de Jérusalem, soulignait l'importance des décisions qui avaient été prises.
Il était maintenant devenu urgent, de les faire connaître aux diverses Congrégations composées en majorité de non Juifs et de Juifs.

Paul et Barnabas, accompagnés de Jude et de Silas, furent donc chargés de remettre à ces Congrégations une lettre ainsi conçue: Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d'entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut!

La suite de cette lettre, mettait en évidence le fait que les Responsables de la Congrégation Chrétienne de Jérusalem, et l'ensemble de ses membres, étaient au courant et avaient parfaitement pris conscience, que certains de ces membres, qui n'avaient aucune autorité, ni aucune responsabilité officielle, s'étaient rendus dans leur Congrégation, exigeant d'elle et en particulier pour les "païens" l'application et le respect de la Loi mosaïque (Actes 15:1) Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n'avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes, (…)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actes Chapitre 15
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actes chapitre 1
» Actes Chapitre 9
» Actes chapitre 19
» Actes Chapitre 5
» Actes Chapitre 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Réunions chrétiennes :: Étude de la Bible verset par verset. :: Actes des apôtres :: Par chapitre-
Sauter vers: