La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Actes Chapitre 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mimarie

avatar

Nombre de messages : 1969
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Sam 30 Nov 2013 - 15:22

15: 23  Ils les chargèrent d'une lettre ainsi conçue: Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d'entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut!

La salutation grecque rendue par salut, signifie : réjouissez-vous ou joie vous soit !
On a remarqué que de tous les écrivains du Nouveau Testament, Jacques est le seul qui emploie cette formule dans son épître (Jacques 1.1) et l'on en a conclu que c'est lui qui rédigea la lettre. Vu son rôle important  dans l'église de Jérusalem et la part qu'il avait eue à la conclusion du débat, cette opinion n'est pas invraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Dim 1 Déc 2013 - 10:54

15: 25  nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul,
15: 26  ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ.


La lettre explique ensuite la démarche qui a été choisie pour régler la question, à savoir que des frères ont été mandatés pour aller vers eux : (…) nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul,

D'autres traductions, expriment davantage cette unité d'esprit, qui avait prévalu et qui était la marque de l'action de l'Esprit Saint, lors de la prise des décisions, en traduisant après nous être réunis tous ensemble  par: décidé à l'unanimité (Bible en français courant) d'un commun accord (Bible Chouraqui)

Cette unanimité, ne signifie pas qu'elle fut obtenue d'un trait.
On sait qu'Il y eut une grande discussion (Actes 15:7) et peut être même, des échanges d'opinions assez orageux et ce n'est qu'après avoir considéré la question dans son ensemble qu'un accord fut trouvé.

L'objectif de cette délégation avait pour but de montrer le souhait, le désir, la volonté d’unité entre Les apôtres, les anciens, et les frères, (et les) frères d'entre les païens, (Actes 15:23); et en ajoutant à la phrase avec nos bien-aimés Barnabas et Paul, venait le temps, de  reconnaître Paul comme un Apôtre à part entière. Il est bon de se rappeler que depuis sa conversion, il n'avait pas été facilement accepté par la communauté chrétienne.   (Actes 9:26)  

Cette reconnaissance sera pour Paul d'une grande importance. Il la soulignera dans sa lettre aux Galates :
Citation :
et ils ont reconnu la grâce qui m'avait été accordée. Jacques, Céphas et Jean, qui sont considérés comme des piliers, nous ont alors donné la main d'association, à Barnabas et à moi, afin que nous allions, nous vers les non-Juifs, eux vers les circoncis. (Galates 2:9)
Par ailleurs, il était bien de rappeler que ces hommes (avaient) exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ. Car il était exact que les victoires remportées par Paul et Barnabas sur le paganisme les avaient très souvent exposés à de nombreuses difficultés et que leur vie avait parfois été menacée.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11352
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Lun 2 Déc 2013 - 14:14

15: 27 Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mêmes choses.

Il était tout à fait logique que Jude et Silas, "hommes considérés entre les frères" selon le verset 22, soient envoyés à Antioche d'où Paul et Barnabas avaient été envoyés à Jérusalem. Jude et Silas annonceront donc "de leur bouche les mêmes choses." Non seulement Jude et Silas confirmeront ce qui est écrit dans la lettre mais pourront également répondre aux questions qui seront sans aucun doute posées par les frères et soeurs d'Antioche puisque la lettre qui leur sera lue est courte.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Lun 2 Déc 2013 - 15:40

15: 27  Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mêmes choses.
15: 28  Car il a paru bon au Saint Esprit et à nous de ne vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire,
15: 29  savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.


Nous avons une nouvelle fois, avec ces versets,  le rappel, le témoignage que Dieu notre Père Céleste, n'est pas un Dieu de désordre mais un Dieu de Paix (1Corinthiens 14:33).

Il était tout à fait attendu, que ces deux hommes Jude et Silas, confirment de leur bouche les mêmes choses, celles qui avaient été, d'un commun accord, retenues par la Congrégation Chrétienne de Jérusalem.
Il était donc très important de rappeler, à tous ceux pour qui cette lettre était écrite, que Dieu avait été présent tout au long de cette importante réunion, et qu'Il avait permis à tous, de s'exprimer en prenant part à la discussion, chacun faisant valoir ce qu'il estimait être le plus approprié.

Il était toutefois nécessaire qu'à terme, tous, parviennent à une unité de pensée. Les Apôtres, les Anciens, Paul et Barnabas ainsi que tous les Chrétiens qui avaient participé à cette importante réunion attestaient que c'était l'Esprit Saint de Dieu qui avait permis cette unité d'esprit (1 Corinthiens 12:11), qui rendit possible ce qui fut arrêté. Car il a paru bon au Saint Esprit et à nous de ne vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire,

Ce qui est nécessaire, n'était autre que l'acceptation de quelques recommandations de vie, qui permettraient d'assurer l'union entre les Chrétiens Juifs et les Chrétiens d'origine païenne dans les Congrégations.

Est-il exagéré de dire que chaque partie avait gagné quelque chose ? Car du contenu de cette lettre, on rendait premièrement le témoignage que L’Évangile était fondé sur la seule grâce et la seule foi en Jésus Christ, et deuxièmement, la sensibilité des juifs était également respectée.

Ces recommandations étaient et le sont toujours, de s'abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu. Toutes ces recommandations avaient pour objet de rendre sensible les frères d’origine païenne à la sensibilité des frères d’origine juive.

Maintenir un équilibre, entre la Liberté Chrétienne et la responsabilité Chrétienne est parfois difficile, convenons-en. Aussi, combien il a du être difficile pour tous ces hommes et femmes de veiller à se séparer définitivement de leur passé idolâtre.

Le temps a certes passé, mais notre vigilance devrait toujours être "activée", aussi  les recommandations de Paul, qui n'ont en rien perdu de leurs valeurs, sont toujours là pour nous rappeler l'essentiel :  
Citation :
Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. (1 Corinthiens 10:31)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11352
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mar 3 Déc 2013 - 13:20

15: 28  Car il a paru bon au Saint Esprit et à nous de ne vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire,
15: 29  savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.


Ce qui fut écrit aux chrétiens d'origine païenne correspondait donc exactement à la conclusion exprimée quelques versets avant où Jacques avait dit :
Citation :
... je suis d'avis de ne pas créer de difficultés aux non-Juifs qui se tournent vers Dieu, mais de leur écrire qu'ils s'abstiennent des souillures des idoles, de l'inconduite sexuelle, des animaux étouffés et du sang. (Actes 15:19-20 NBS)
Ce n'était donc pas toute la loi du Sinaï que les chrétiens non-Juifs devraient observer mais ils devraient s'abstenir
-  des viandes sacrifiées aux idoles (ou des souillures des idoles)
-  du sang
-  des animaux étouffés
-  de l'impudicité ou inconduite sexuelle (grec πορνειας porneias).

Le texte est clair en soi et tous les auditeurs auxquels la lettre a été lue ont certainement compris ces restrictions.

Dans les temps modernes, les Témoins de Jéhovah - dont nous comptons un certain nombre parmi nos participants et lecteurs - ont été enseignés par leurs conducteurs religieux à s'abstenir des transfusions sanguines. Lorsqu'il est dit dans la lettre écrite sous la direction de l'Esprit saint qu'il faut "s'abstenir du sang et des animaux étouffés," il s'agit de toute évidence d'une interdiction alimentaire. Or une transfusion de sang ne consiste pas à manger ou boire du sang puisque le sang transfusé ne passe pas par le tube digestif (On ne fait jamais une transfusion de sang parce que quelqu'un a faim !). Une transfusion de sang est tout simplement comparable à une greffe d'organe (que les Témoins de Jéhovah refusaient également autrefois mais qu'ils acceptent depuis que leurs conducteurs religieux changèrent d'avis). Une greffe d'organe est-elle du cannibalisme ? Non, car on ne mange pas un organe d'un autre humain lors d'une greffe d'organe !

Voir la discussion sur le forum "Un chrétien peut-il accepter une transfusion de sang" en cliquant sur
http://jesus.discutfree.com/t2213-un-chretien-peut-il-accepter-une-transfusion-de-sang#42402

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mer 4 Déc 2013 - 12:57

COMMUNICATION DES RECOMMANDATIONS A L ÉGLISE D ANTIOCHE (versets 30 à 35)
15: 30  Eux donc, ayant pris congé de l'Église, allèrent à Antioche, où ils remirent la lettre à la multitude assemblée.

15: 31  Après l'avoir lue, les frères furent réjouis de l'encouragement qu'elle leur apportait.

15: 32  Jude et Silas, qui étaient eux-mêmes prophètes, les exhortèrent et les fortifièrent par plusieurs discours.

15: 33  Au bout de quelque temps, les frères les laissèrent en paix retourner vers ceux qui les avaient envoyés.

15: 34  Toutefois Silas trouva bon de rester.

15: 35  Paul et Barnabas demeurèrent à Antioche, enseignant et annonçant, avec plusieurs autres, la bonne nouvelle de la parole du Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mer 4 Déc 2013 - 13:23

15: 30  Eux donc, ayant pris congé de l'Église, allèrent à Antioche, où ils remirent la lettre à la multitude assemblée.
15: 31  Après l'avoir lue, les frères furent réjouis de l'encouragement qu'elle leur apportait


La lettre dont ils étaient porteurs était destinée aux frères d'entre les païens qui étaient dans les Congrégations d'Antioche, de Syrie et de Cilicie (Actes 15:23). Ce fut donc en premier à la Congrégation d'Antioche qu'ils remirent la lettre à la multitude assemblée.

Nul ne doute qu'Après l'avoir lue, les frères furent réjouis de l'encouragement qu'elle leur apportait.
Certaines traductions rendent ce passage par: Ils se réjouirent de cette exhortation. (Bible de l'Epée) car pour eux, le contenu de cette lettre, ne les reniait pas, et ne leur apportait pas non plus de discrédit.

Pour eux c'était bien un événement qui les invitait à faire quelque chose qui contribuerait à garantir l'unité entre tous les croyants qu'ils soient Juifs ou pas. Concernant les Chrétiens de la Congrégation d'Antioche, le texte ne laisse aucunement entrevoir, qu'ils aient considéré les recommandations qui leur étaient faites, comme étant négatives ou restrictives, rien de tout cela, ils s'en réjouirent.

Citation :
Car l’Éternel donne la sagesse, et ce sont ses paroles qui procurent la connaissance et l’intelligence. Il réserve le salut aux hommes droits. Comme un bouclier, il protège ceux qui mènent une vie irréprochable.
Il préserve ceux qui vivent selon la droiture et font ce qui est juste. Il veille sur le cheminement de ceux qui lui sont fidèles. Alors tu apprendras à discerner ce qui est juste, droit et équitable, et à reconnaître tous les sentiers du bien. Alors la sagesse pénétrera dans ton cœur et la connaissance fera tes délices. La réflexion sera ta sauvegarde et l’intelligence veillera sur toi pour te préserver de la mauvaise voie et des hommes qui tiennent des propos fourbes (Proverbes 2: 6-12) Bible du Semeur
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Jeu 5 Déc 2013 - 12:37

15: 32  Jude et Silas, qui étaient eux-mêmes prophètes, les exhortèrent et les fortifièrent par plusieurs discours

Sauf erreur, ce verset qui exprime l'idée que  Jude et Silas étaient eux-mêmes prophètes ne doit pas être, selon ma compréhension, compris comme étant tous deux, à même de formuler une révélation inspirée de Dieu, au même titre que l’avaient fait les prophètes cités dans les Écritures Hébraïques.

Dieu s’est révélé Lui –même dans l’histoire et à travers le temps, en se choisissant des hommes comme écrivains pour consigner par écrit Ses actes et les expliquer.
Par son Esprit Saint, Il  ouvre la pensée et le cœur des hommes qui sont attachés à sa Parole, afin qu’ils comprennent ces écrits, chacun à sa propre mesure, mais d’une manière appropriée au salut et à sa vie de chrétien ou de Chrétienne. Notre acquisition, notre compréhension n'est donc pas définitive c'est l'une des raisons pour laquelle les Écritures insistent sur le fait que:  
Citation :
si, sur quelque point, nous pensons autrement, là encore Dieu nous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne (Philippiens 3: 15-16)
Rappelons-nous qu'il est question ici, de Jude appelé Barsabas (Actes 15:22) et qu'il n'est pas le Jude qui est cité dans les évangiles, en Matthieu 13:55 et en Marc 6:3, où il est mentionné comme étant l'un des frères de Jésus. Il est par ailleurs le rédacteur de l’Épitre qui porte son nom, et il s'identifie ainsi:
Citation :
Jude serviteur de Jésus-Christ et frère de Jacques  (Jude verset 1)
autrement dit tout deux étant des Frères de Jésus.

Ainsi donc Jude et Silas, devant les Frères et Sœurs de la Congrégation d'Antioche s'assuraient lors de leurs prédications de l’Évangile de Jésus Christ, de faire entre autre, référence aux prophètes des Écritures Hébraïques, à leurs messages inspirés et à leurs applications. (Matthieu  2:23, 13:14) (Romains 1:2)  De ce qui précède, selon ce qui m'est permis de comprendre, Jude et Silas firent plusieurs discours qui permirent  à la Congrégation d'être encouragée et fortifiée dans:
Citation :
le combat de la Foi qui a été transmise aux Saints une fois pour toutes (Jude verset 3b)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11352
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Jeu 5 Déc 2013 - 15:27

15: 32  Jude et Silas, qui étaient eux-mêmes prophètes, les exhortèrent et les fortifièrent par plusieurs discours

La lettre-réponse de Jérusalem aux questions soulevées par les chrétiens d'Antioche a été rédigée sous la direction de l'Esprit saint vers le milieu du 1er siècle. Les dons miraculeux - notamment de prophétiser - étaient encore en cours à ce moment-là car le jour de la Pentecôte où eut lieu l'effusion de l'Esprit saint, Pierre avait attiré l'attention des auditeurs sur l'accomplissement de la prophétie de Joël en disant :
Citation :
... c'est ce qui a été dit par le prophète Joël :
Citation :
Dans les derniers jours, dit Dieu, Je répandrai de mon Esprit sur toute chair ; Vos fils et vos filles prophétiseront Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, Dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit ; Et ils prophétiseront.
(Actes 2:16-18).
Les lettres inspirées écrites par Paul, par le rédacteur de la lettre aux Hébreux, par Jacques, Pierre, Jude, et par Jean (y compris le livre de l'Apocalypse), contenaient des prophéties, leurs rédacteurs étaient donc des prophètes ! Le NT nous rapporte encore que d'autres chrétiens et chrétiennes comme Agabus et les 4 filles d'Étienne prophétisaient également (Actes 11:27-28; 21:8-9).

Selon ma compréhension, Jude et Silas étaient donc également de tels prophètes chrétiens (Éphésiens 4:11). Avec la mort du dernier apôtre et lorsque les écrits inspirés étaient au complet, ces dons surnaturels cessèrent finalement :
Citation :
... pour ce qui est des prophéties, elles disparaîtront, pour ce qui est des langues, elles cesseront, pour ce qui est de la connaissance, elle s'évanouira. Car nous connaissons partiellement, et nous prophétisons partiellement. Mais quand ce qui est à achever aboutira, alors ce qui est partiel sera aboli. (1 Corinthiens 13:8-10 KJF)
Voir le sujet de discussion sur le  forum "Prophéties, langues et connaissance cesseront - quand?"  Cliquer sur
http://jesus.discutfree.com/t237-propheties-langues-et-connaissance-cesseront-quand

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Ven 6 Déc 2013 - 13:12

15: 33  Au bout de quelque temps, les frères les laissèrent en paix retourner vers ceux qui les avaient envoyés
15: 34  Toutefois Silas trouva bon de rester.


Après avoir fortifié les Frères et Sœurs de la Congrégation d'Antioche, en leur apportant sans demi-mesure, une riche et abondante nourriture spirituelle (Actes 15:32).
Après que de nombreux points et sujets aient été abordés, et que les réponses fournies leur montraient l'évidence, que Dieu ne faisait aucune différence entre eux et les Juifs, car ils étaient maintenant, pour avoir accepté et reconnu Christ, le seul chemin, la Vérité et la Vie (Jean 14:6) des membres à part entière, appartenant à la postérité d'Abraham et héritiers de la promesse (Genèse 22:18). Les frères les laissèrent en paix retourner vers ceux qui les avaient envoyés à l'exception de Silas qui trouva bon de rester.


Merci à Nomade de nous avoir donné une bien meilleure lecture du verset précédent, en nous rappelant que le don de prophétie fut accordé pour un temps à de nombreux Chrétiens, au nombre desquels figuraient Jude et Silas.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1167
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Ven 6 Déc 2013 - 20:07

Les frères les laissèrent en paix retourner vers ceux qui les avaient envoyés
La paix et l'unité  fruit de l'esprit  qualité indispensable que tous chrétiens se doivent  de manifester en cas de conflit ,sans cela il n'y peut y avoir  communion édification sanctification,etc..
je pense que les feres et soeurs chrétiens d'Antioche ont ressenti le même sentiment  que Paul a declarer plus tard aux
Citation :
Ephésiens 2.13
Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.
2.14 Car il est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié,
2.15 ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix,
2.16 et de les réconcilier, l'un et l'autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l'inimitié.
2.17 Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près;
2.18 car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.
2.19 Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu
La paix avec Dieu est la première chose à recevoir dans notre vie, afin de pouvoir établir avec le pere et son fils JC, une réelle communion, un dialogue sans nuage.

_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Sam 7 Déc 2013 - 12:35

15: 35  Paul et Barnabas demeurèrent à Antioche, enseignant et annonçant, avec plusieurs autres, la bonne nouvelle de la parole du Seigneur.

Il y a fort à penser que Paul, Barnabas, Jude et Silas, et beaucoup d'autres Chrétiens, furent rassurés, et se réjouirent, quand après la lecture de la lettre, et après les quelques explications supplémentaires données quant à son contenu, ils constatèrent que l'unité au Christ était préservée. Ainsi, le Problème qui avait été soulevé par ces Judéo Chrétiens venus de Jérusalem (Actes 15:1) n'avait pas abouti à une division, mais à une victoire qui aura donné à tous les croyants les bases spirituelles de leur unité.

On a peine à évaluer ce que Paul a du ressentir intérieurement de ces importants moments vécus à Jérusalem (Actes 15:4-12) puis lors de son retour à Antioche où cette lettre fut portée à la connaissance de toute la Congrégation Chrétienne (Actes 15:30-31)

Cela dut être que des sentiments de joie et de bonheur, car il avait été le seul à comprendre que le message du Christ n'avait d'avenir qu'en s'adressant à tous et non seulement aux Juifs.
Paul avait compris la mission universelle du Christ : Allez donc et faites des disciples de gens d’entre toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et de l’esprit saint, (Matthieu 28:19)

Cette mission Paul et Barnabas allaient  la poursuivre à Antioche, enseignant et annonçant, avec plusieurs autres, la bonne nouvelle de la parole du Seigneur.

Luc dit: Avec plusieurs autres. Cette précision nous montre qu'ils n'étaient pas les deux seuls à témoigner mais qu'il y avait beaucoup d’autres prédicateurs et enseignants dont nous ne savons rien, si ce n'est leur présence et leur participation à l'œuvre de témoignage
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Dim 8 Déc 2013 - 9:14

SÉPARATION DE PAUL ET DE BARNABAS SUITE A UN DIFFÉREND   (versets 36 à 41)
15: 36  Quelques jours s'écoulèrent, après lesquels Paul dit à Barnabas: Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir en quel état ils sont.

15: 37  Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc;

15: 38  mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur œuvre.

15: 39  Ce dissentiment fut assez vif pour être cause qu'ils se séparèrent l'un de l'autre. Et Barnabas, prenant Marc avec lui, s'embarqua pour l'île de Chypre.

15: 40  Paul fit choix de Silas, et partit, recommandé par les frères à la grâce du Seigneur.

15: 41  Il parcourut la Syrie et la Cilicie, fortifiant les Églises.

FIN DU CHAPITRE 15
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Dim 8 Déc 2013 - 13:21

15: 36  Quelques jours s'écoulèrent, après lesquels Paul dit à Barnabas: Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir en quel état ils sont.

Paul avait à cœur de retourner visiter les Congrégations Chrétiennes nées lors de leur passage, pour voir où elles en étaient au niveau de leur spiritualité, mais aussi pour leur transmettre le contenu de la lettre, qui leur avait été remis par la Congrégation de Jérusalem à leur intention (Actes 15:23).

Il partagea son souhait à Barnabas qui était avec lui lors de ces voyages. Paul dit à Barnabas: Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir en quel état ils sont.
Cette volonté, partagée par Paul et Barnabas de s'intéresser de nouveau à ces Congrégations s'inscrit très vraisemblablement et dans la continuité de ce qu'avait déclaré l'Esprit Saint: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour la tâche à laquelle je les ai appelés.» (Actes 13:2)

Dans sa lettre aux Galates, Paul exprime cette volonté et sa détermination à accomplir ce pour quoi, il avait été appelé.
Citation :
Mais un jour, il a plu à Celui qui m’avait mis à part dès le ventre de ma mère de m’appeler par pure bonté et de révéler en moi son Fils pour que je le proclame parmi les nations païennes. Alors, je n’ai consulté personne, et je ne suis pas monté à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient apôtres avant moi, mais je suis parti pour l’Arabie et de là je suis revenu à Damas. (Galates 1:15-17)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11352
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Lun 9 Déc 2013 - 13:51

15: 37  Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc;
15: 38  mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur œuvre.


Même au niveau de Paul et de Barnabas, on peut être d'un avis différent !
On peut comprendre le point de vue de chacun suite à la défection de Marc lors d'un voyage précédent.
Barnabas voulait donner une nouvelle chance à Marc.
Paul était d'avis qu'il fallait pouvoir compter sur les collaborateurs.
Barnabas pouvait argumenter en disant qu'il faut pardonner les faiblesses de nos frères.
Paul pouvait répondre que là n'est pas la question et que Marc devait d'abord mûrir et faire ses preuves de fiabilité avant de recevoir une nouvelle chance ! Etc...

Soyons reconnaissants à Luc d'avoir rapporté ce différend entre Paul et Barnabas dont nous pouvons tirer un enseignement : ne pas attendre la perfection de nos compagnons et se sentir libre d'exprimer son avis dans un esprit constructif afin d'obtenir un service de qualité pour notre Dieu.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Lun 9 Déc 2013 - 18:49

15: 37  Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc;
15: 38  mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur œuvre.


A l'invitation de Paul, de retourner visiter les Congrégations Chrétiennes établies lors de leur premier voyage missionnaire, Barnabas lui proposa de prendre avec eux, Jean, surnommé Marc, qui rappelons le, était le cousin de Barnabas (Colossiens 4:10)

Jean, surnommé Marc, avait été leur compagnon de service lors de leur premier voyage missionnaire (Actes 12:25). En compagnie de Paul et de Barnabas, il prêcha lui aussi la Parole de Dieu sur l'ile de Chypre (Actes 13:4-5).

Puis après avoir quitté Chypre, ils se rendirent par bateau à Pergé en Pamphylie (Asie mineure), et c'est dans cette ville que Jean, surnommé Marc, prendra congé du groupe et repartira à Jérusalem (Actes 13:13). Aucune information sur ce départ ne sera rapportée par Luc, nous n'en connaissons donc pas la ou les raisons.

Au terme de quelques années, peut être cinq, Jean, surnommé Marc, va retrouver Paul et Barnabas à Antioche.
D'où le souhait émis par Barnabas, de reprendre avec eux son cousin, pour les voyages qui s'annonçaient.

Comme nous le lisons Paul va se montrer réticent et formulera clairement son intention: Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur œuvre.  Il se pourrait que ce soit là, l'une des raisons invoquées par Paul.

Pour Paul, Jean, surnommé Marc, en interrompant comme il l'avait fait sa participation à l'œuvre de témoignage dès la Pamphylie, était et demeurait  un inconnu pour les Congrégations fondées en Cilicie, Syrie, etc. d'où la position assez marquée de Paul.


Dernière édition par christian59 le Mar 10 Déc 2013 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mar 10 Déc 2013 - 17:01

15: 39  Ce dissentiment fut assez vif pour être cause qu'ils se séparèrent l'un de l'autre. Et Barnabas, prenant Marc avec lui, s'embarqua pour l'île de Chypre.

Dans le verset précédent, Paul s'était montré réticent au souhait de Barnabas, qui désirait que Jean surnommé Marc puisse les accompagner pour visiter les Congrégations établies lors de leur premier voyage missionnaire..
La raison exprimée tenait au fait que Jean, surnommé Marc,  ne les avait point accompagné en totalité dans leur œuvre et qu'il était de fait  inconnu de ces Congrégations.

Ce dissentiment fut assez vif pour être cause qu'ils se séparèrent l'un de l'autre. Mais la question que l'on pourrait se poser pourrait être celle-ci : la réponse de Paul faite à Barnabas méritait-elle un tel désaccord, au point de séparer?

Il se pourrait que ce soit l'accumulation de certains événements antérieurs qui donna lieu  selon certaines traductions: à cette irritation (Traduction Albert Rilliet), à cette contestation (Bible de l'Épée), à cette vive discussion (Bible en français courant), ou encore à une violente explosion de colère (Traduction du Monde Nouveau) entre les deux hommes.

Un retour en arrière pourrait nous aider à comprendre ce qui venait de se passer.

Après l'importante réunion qui avait eu lieu à  Jérusalem, Paul, Barnabas et Tite retournèrent à Antioche de Syrie. Jude et Silas, qui avaient été mandaté par les Apôtres et les Anciens (Actes 15:25), les accompagnèrent et une fois rendus sur place, ces derniers n’hésitèrent  pas à se joindre non seulement aux Judéo-Chrétiens, mais aussi aux païens devenus Chrétiens, ce qui on le devine, remplit de joie et de bonheur tous les membres de l’Église d’Antioche.

Un peu plus tard, l'Apôtre Pierre décida de venir visiter la Congrégation d'Antioche.
À son arrivée, les chrétiens furent  plein d'enthousiasme et furent heureux de constater que Pierre partageait sans aucune restriction, ni gêne le repas des non-Juifs.

Tout se passait très bien jusqu'à l'arrivée de Judéo-Chrétiens venus de Jérusalem et envoyés par l'Apôtre Jacques. Ces hommes, des Juifs qui avaient reconnu Jésus comme Messie et Sauveur, voulurent, c'est à le penser, maintenir leur identité en gardant une certaine distance et même à éviter, voire refuser de se mettre à table avec les incirconcis.

Quant à Pierre, il avait jusque là adopté les usages des chrétiens d’Antioche. Il acceptait les invitations, fréquentait les familles et participait à leurs repas. Mais l'arrivée de ces Judéo-Chrétiens venus de Jérusalem, leurs comportements vis-à-vis des non Juifs produisit sur Pierre  une réaction de retrait, de replis et d'inquiétude.
Citation :
Mais, lorsque Pierre est venu à Antioche, je me suis opposé ouvertement à lui, car il avait tort. En effet, avant l’arrivée de quelques personnes de l’entourage de Jacques, il prenait part aux repas communs avec les frères non-juifs; mais après leur venue, il s’est esquivé et s’est tenu à l’écart, parce qu’il craignait les croyants d’origine juive. (Galates 2:11-12)

Mais ce qui s'était passé à Antioche ne touchait pas seulement Pierre, car d’autres avaient suivi son exemple.
Barnabas, l’ami et le  compagnon de Paul, était du nombre. C’était, aux yeux de Paul, ce qui pouvait arriver de pire :
Citation :
Comme lui, les autres chrétiens d’origine juive se sont mis, eux aussi, à cacher leurs véritables convictions, au point que Barnabas lui-même s’est laissé entraîner par leur dissimulation. Mais quand j’ai vu qu’ils ne marchaient pas droit, selon la vérité de l’Évangile, j’ai dit à Pierre devant tous les frères: "Toi qui es d’origine juive, tu vis comme un croyant d’origine païenne, et non comme un Juif. Comment peux-tu vouloir obliger les frères d’origine païenne à vivre comme des Juifs?" (Galates 2:13-14)

Après ces altercations, l’amitié entre Paul et Barnabas dut s'en ressentir et c'est ce qui explique peut être le fait que  Paul écarta Marc du prochain voyage missionnaire et que Barnabas refusa de partir sans son cousin.

Comme nous pouvons le lire en divers endroits des Écritures, le temps rétablira cette amitié entre les trois compagnons. (Colossiens 4:10), (2 Timothée 4:11)
On peut bien sur se demander pourquoi le Livre des Actes ne fait pas mention de ces événements?
Luc en avait certainement entendu parler mais en tant qu'homme de paix et d'Amour, il préféra les ignorer car lorsqu'il écrivit le Livre des Actes, la réconciliation avec les personnes incriminées était en bonne voie, l'Amour étant le meilleur des baumes pour guérir les maux de l'âme.
Citation :
L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère (1 Corinthien 13:4-7)
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1167
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mar 10 Déc 2013 - 19:00

Marc
compagnon de voyage de Paul et Barnabas
Le livre des actes 12:12 relate que la maison de sa mére Marie  servait d'Ekklésia,cela suppose que sa mére et marc était disciple de Christ
Citation :
Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, mère de Jean, surnommé Marc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient
Marc était cousin avec barnabas d'aprés le temoignage de la lettre
Citation :
aux Colossiens:4:10
Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des ordres (s'il va chez vous, accueillez-le);
Quant à Barnabas et Saul, ils s'en revinrent, une fois assuré leur service en faveur de Jérusalem, ils ramenaient avec eux Jean, surnommé Marc (Ac. 12, 24-25). Marc accompagna Paul dans sa mission à Antioche, à Chypre et dans plusieurs autres villes de l'Asie Mineure. A Paphos, en Pamphylie,etc...il semble que la fonction de Marc  consitait a leur apporter de aide pour les besoins materiels ,en quelque sorte il etait un assistant ministériel
plus tard Paul et ses compagnons, s'étant embarqués à Paphos, se rendirent à Perge en Pamphylie. Jean se sépara d'eux, et  voulu retourner à Jérusalem.
Paul lui en tiendra longuement rigueur au point de se disputer également avec Barnabas : Après un certain temps, Paul dit à Barnabas : Retournons donc visiter les frères dans chacune des villes où nous avons annoncé la Parole du Seigneur. Barnabas voulait emmener aussi avec eux Jean surnommé Marc. Mais Paul n'était pas d'avis de reprendre comme compagnon un homme qui les avait quittés en Pamphylie et n'avait donc pas partagé leur travail. Leur désaccord s'aggrava tellement qu'ils partirent chacun de leur côté. Barnabas prit Marc avec lui et s'embarqua pour Chypre, tandis que Paul s'adjoignait Silas et s'en allait, remis par les frères à la grâce du Seigneur Ac. 15: 36-40
ainsi Marc qui a participé a l'évangelisation de toutes ces provinces dans  le sillage de Jesus et  des apotres tel que barnabas  Paul  Pierre , les écoutant  prêchant a put conserver fidèlement leur enseignement et cela lui a permi  de savoir ce dont il parlait en rédigeant son évangile.

_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
christian59



Nombre de messages : 870
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   Mer 11 Déc 2013 - 10:42

15: 40  Paul fit choix de Silas, et partit, recommandé par les frères à la grâce du Seigneur.
15: 41  Il parcourut la Syrie et la Cilicie, fortifiant les Églises.


Du différent qui opposa les deux hommes, de leur séparation se formeront deux équipes missionnaires. Barnabas, accompagné de son cousin Jean surnommé Marc s'embarqueront  pour l'île de Chypre.

Quant à Paul, qui bénéficiait auprès de la Congrégation d'Antioche d'une valeur morale et affective certaine, et qui de surcroit était reconnu pour son intransigeance, à  refuser toute  concession sur la vérité de l’Évangile, choisira Silas, cet homme qui avait été désigné par la  Congrégation de Jérusalem pour attester de la volonté à ce qu'il ne soit attribué de difficultés à ceux des païens qui se convertiraient à Dieu (Actes 15:19)

Paul et Silas prirent congé de la Congrégation d'Antioche, après qu'elle les eut  recommandés tous les deux, par la prière,  à la grâce du Seigneur.
Il parcourut la Syrie et la Cilicie, fortifiant les Églises qui étaient déjà, on le suppose nombreuses dans ces régions.
Paul visitera d’abord celles qu’il avait fondées pendant son premier voyage, avant d’aller plus loin vers l’ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actes Chapitre 15   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actes Chapitre 15
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Actes chapitre 1
» Actes Chapitre 9
» Actes chapitre 19
» Actes Chapitre 5
» Actes Chapitre 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Réunions chrétiennes :: Étude de la Bible verset par verset. :: Actes des apôtres :: Par chapitre-
Sauter vers: