La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le souper du seigneur ,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8613
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Le souper du seigneur ,   Mer 12 Avr 2006 - 17:31

A tous les chretiens ,

Cette semaine , dans le monde entiers , des hommes des femmes de toutes nations , de toutes conditions sociales, de toutes races , vont se reunir pour celêbrer la "Céne " ou "souper du seigneur "
Ce memorial revêt une importance capitale pour les chretiens sincére car en mangeant ce Pain( representant le corps de Jesus) et en buvant ce vin (representant le sang versé pour les péchés , et pour sceller la nouvelle alliance ) ils continient à s'identifier à de disciples de Christ et se faisant il annonce christ comme oyzn de redemption jusqu'à ce qu'il vienne
Chaque chretien est concerné , comment ? Pourquoi ?
Afin de s'edifier et de s'encourager, nous demandons à chacun de dire ce que represente pour lui ce memorial ?
Pourquoi il participe ou pas ?
E n attendant vos encouragements , je vous souhaite àtous un bon memeorial , et surtout une bonne méditation
Affection fraternelle

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8613
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 28 Mai 2006 - 21:52

Bonsoir tous

Tous les chrétiens doivent obéir à l'ordre de Jésus: "Faites ceci en mémoire de moi" et prendre du pain et du vin lors du Souper du Seigneur, d'autant plus qu'ils sont tous nés de nouveau comme il est écrit: "Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu" (1 Jean 5:21). Chaque fois qu'il participe au Souper du Seigneur, le Chrétien "annonce la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne".

N'est-ce pas le devoir de chaque Chrétien d'annoncer que la mort de Christ constitue la base pour grâcier les pécheurs et que Jésus va revenir? (1 Corinthiens 11:26).
Affection fraternelle

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
caro



Nombre de messages : 17
Localisation : laval
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: quesions de doctrines Le souper du Seigneur   Sam 3 Juin 2006 - 20:45

Embarassed Comme tu dis gégé, je crois encore au souper de Seigneur mais pour le moment je n`ai plus de religion car les religions j`en ai assez eu l`expérience.Elles ont toutes pour moi des significations de diriger les humais et contrer a l`inverse de ce que Jésus parle dans la bible ou de part leur agissement je ne peut aps en ce moment aller dans une certaine église.Je crois en la bible mais les hommes je ne crois plus en eux.Peut-etre dans le futur y aura-ti-il un endroit appropiré pour moi .
Revenir en haut Aller en bas
Ami
Invité



MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 4 Juin 2006 - 18:48

Bonjour Caro,

@ Caro dit:
Citation :
Comme tu dis gégé, je crois encore au souper de Seigneur mais pour le moment je n`ai plus de religion car les religions j`en ai assez eu l`expérience.Elles ont toutes pour moi des significations de diriger les humais et contrer a l`inverse de ce que Jésus parle dans la bible ou de part leur agissement je ne peut aps en ce moment aller dans une certaine église.Je crois en la bible mais les hommes je ne crois plus en eux.Peut-etre dans le futur y aura-ti-il un endroit appropiré pour moi .

C'est vrai , il y a de quoi parfois être découragé. Je constate que tu te raccroche à la parole et c'est très bien. Nous avons besoin des uns et des autres, mais non pour nous critiquer , nous mordre et s’épier. Comme tu la constater cela n'est pas si simple à mettre en pratique.

Il existe une "religion du Dieu du pays", d'après les écritures .

*Aimerait- tu en connaître les bases ?
*Quel est l'endroit pour toi qui te serait le plus approprié pour connaître la joie, la paix ?
*Sait tu que Dieu a prévu "une ville" ou même son nom signifie "Paix"?
*Pense-tu que l'être humain que nous sommes es une chance de recevoir une invitation pour l'entrée de cette ville , pour en devenir des citoyens ?

Bien à toi Caro.
Affection.
Revenir en haut Aller en bas
caro



Nombre de messages : 17
Localisation : laval
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: questions de doctrines   Dim 4 Juin 2006 - 19:20

Wink Bonjour Ami, oui je me raccroche a la parole mais ce que je constate ce sont les gens je ne cesserai jamais de vouloir écouter les autres ouii mais on m`en a fait du tort cette année dans ma famille et oui on ne peut pas penser avoir justice en ce moment mais il y a des limites a recevoir le chatiment.Ceci a failli mettre ma fille contre moi et cela apres tout ce que j`ai fait pour cette femme ma cousine tout le bien non je ne crois pas le recevoir qui suis-je pour recevoir mais il faut que j`apprenne a éliminer le mauvais car je vais me détruire non cette personne va se détruire toute seule.
Merci de ta réponse et tes écrits sont biens je t`en remercie.
Il faut que je m`y remette a la bible moi qui lisait chaque jour mais tu vois ce que nous avons vécu depuis un mois et demi a été l`enfer pour mon fils a l`hopital et je dois refaire mes forces en ce moment car je constate que j`ai toujours le résultat apres coup d`émotions vives et tres vives.
Merci de t`intéresser a moi.Bonjour a tous!
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 4 Juin 2006 - 19:40

Caro, le fait de prendre du temps pour poster des messages dans un forum de religion montre que pour toi la Parole de Dieu reste pour une préocupation profonde.
Bonne continuation et bon courage pour tout. flower
Revenir en haut Aller en bas
Julien



Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Ven 30 Juin 2006 - 15:56

Bonjour tous,

Je veux répondre à ce titre du forum : Le Souper du Seigneur.
Chouraqui traduit par « Le pain et la coupe de l’Adôn »

Pour comprendre l’importance du souper du Seigneur il est bon de se baser sur les Ecritures hébraïques .Pourquoi ?

La lettre aux Hébreux, destiné surtout aux convertis issus du Judaïsme, nous en donne l’explication. L’auteur veut montrer la supériorité du culte actuel vis-à-vis de leur culte lévitique.Le sacrifice unique et seul valable du Christ remplace toutes les offrandes de l’Ancienne Alliance.

Les offrandes de l’Ancienne Alliance.étaient une « image et ombre des choses célestes » (Hébr. 8, 5 ), « une figure pour le temps actuel » (Hébr.9, 9) et « une ombre des biens à venir » (Hébr. 10, 1).

Prenons le récit en Exode, chapitre 16, dont voici un résumé :
Le peuple d’Israël chemine à travers le désert. Le doute les envahit. Ils murmurent et critiquent Moïse et Aaron. Ce peuple a-t-il eu raison de quitter l’Égypte quand « il était assis près d’une marmite en mangeant du pain à volonté » ? Moïse ne l’a-t-il pas trompé ? Dieu se manifeste à eux et répond à leur faim :

« Ce soir vous mangerez de la viande, et demain matin vous aurez du pain en suffisance ; ainsi vous saurez que moi, Yahvé, je suis votre Dieu ». Le soir, des cailles arrivèrent et se posèrent sur tout le camp ; et le matin […] il y avait une couche de rosée « quelque chose de granuleux, fin comme du givre, (qui) restait par terre ».
« Mân hou ?» s’écrient-ils. Qu’est-ce que c’est ? En français, ce mot a donné « la manne ». « C’est le pain que Yahvé vous donne à manger » (v.12 à 15). [/b

[b]La manne répond aux besoins de chacun. Tout est à tous et chacun reçoit le nécessaire. « Celui qui avait beaucoup recueilli n’en avait pas de trop, et celui qui avait peu recueilli en avait assez ». Il n’y a ni pauvre ni riche, seulement des frères. C’est un aliment fragile, personne ne peut faire des provisions. Le Seigneur assure lui-même le pain à son peuple, c’est le pain de la liberté. Un peu de cette manne doit être conservé devant l’arche, au sanctuaire.


Que préfigure la manne ?
Les Juifs réclamaient à Jésus un signe pour qu’ils puissent croire en lui. Ils lui dirent :
« Quelle œuvre accomplis-tu ? Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qu’il est écrit : Il leur a donné du pain venu du ciel » (Jean 6: 28-63).
Voilà un extrait de ce long discours de Jésus, il serait bon de lire le texte en entier.
« Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, non, ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain qui vient du ciel ; mais c’est mon Père qui vous le donne, le pain qui vient du ciel, le vrai ; car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et donne la vie au monde ». Ils lui dirent alors : ‘Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là’. Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Qui vient à moi n’aura jamais faim ; qui croit en moi n’aura jamais soif […]. Les Juifs se mirent alors à murmurer à son sujet, parce qu’il avait dit : ‘Je suis le pain descendu du ciel’ […]. Ne murmurez pas entre vous. Nul ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et moi je le ressusciterai au dernier jour […]. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit à la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne et ils sont morts ; ce pain est celui qui descend du ciel pour qu’on le mange et ne meure pas. Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais. Et même, le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde. Les Juifs se mirent alors à discuter fort entre eux ; ils disaient : ‘Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? Alors Jésus leur dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi demeure en moi et moi en lui ».

Jésus nous explique clairement sous tous les aspects que cette manne préfigurait son corps donné pour la vie du monde. Il donnera des détails supplémentaires lors de l’institution de l’Eucharistie ou Sainte Cène ou Souper du Seigneur.
« Jésus prit du pain et, après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit ; puis, le donnant aux disciples, il dit : ‘Prenez, mangez ceci est mon corps’ Puis il prit une coupe et, après avoir rendu grâce, il la leur donna en disant : ‘Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés. Je vous le déclare : je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne jusqu’au jour où je le boirai, de nouveau, avec vous dans le Royaume de mon Père » (Math 26: 26-29).
Chouraqui traduit ainsi : « Prenez et mangez : ceci est le corps, le mien »
Il faut bien comprendre la dimension de cette Pâque nouvelle, elle était rattachée à la Pâque ancienne qui commémorait la délivrance d’Israël. Le peuple juif avait été délivré du joug des Égyptiens. La mort de Jésus apportera la délivrance définitive. Elle est le prélude nécessaire de notre entrée dans le royaume du Père.

Le chrétien se souviendra que le Seigneur Jésus, mort pour les hommes, doit venir une seconde fois pour réunir les siens dans le « Royaume de son Père ».
L’apôtre Paul, après avoir rapporté, les paroles de l’institution, ajoute :
« Chaque fois, en effet, que vous mangez ce pain et buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. C’est pourquoi quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Sauveur. Mais que chacun s’examine soi-même et mange ainsi de ce pain et boive cette coupe. Car celui qui mange et qui boit, s’il ne discerne pas le Corps, mange et boit sa propre condamnation. » (I Cor 11, 27-29).
C'était plus souvent qu'une fois par an. Il ne spécifie pas de restrictions en dehors de se sentir digne.
Le chrétien s’examinera ainsi soi-même en mangeant de ce pain et en buvant de cette coupe. En premier, croit-il au sang versé du Christ pour le pardon de nos péchés ? Croit-il à l’importance de ce corps du Christ donné pour que nous ayons la vie éternelle ? Croit-il que le « sang du Christ nous purifie de tout péché » (1 Jean 1,7) ?

L’apôtre Paul exhorte les Corinthiens à la générosité. Il mentionne le dénuement de certains et le superflu de d’autres. Il cite l’exemple de la manne où chacun s’est retrouvé à égalité avec son frère.
« Maintenant ce que vous avez de trop servira à ceux qui manquent de quelque chose. Ainsi, un jour, quand vous manquerez de quelque chose, ce qu’ils ont de trop vous servira. Cela fera l’égalité comme il est écrit : ‘ Celui qui avait beaucoup recueilli n’eut rien de trop, et celui qui avait peu recueilli ne manqua de rien’ » (Exode 16: 18 ; 2 Cor: 8: 15). Cette interprétation est secondaire.
À travers tous ces récits, nous reconnaissons l’importance de l’Eucharistie, de la Sainte Cène, ou le Souper du Seigneur, préfigurée par la manne.
Jésus est ce pain vivant descendu du ciel. Tel est l’enseignement du Christ relaté par Jean au chapitre 6: 22-63. Jésus s’est référé plusieurs fois à la manne :
« Vos pères ont mangé la manne et ils sont morts ; ce pain est celui qui descend du ciel pour qu’on le mange et ne meure pas ».
Quelle est l’importance de cette vérité essentielle pour la Watchtower ? Leur livre « Toute Écriture est inspirée de Dieu » (édition anglaise à la page 346) nous donne une réponse étonnante.

Nous trouvons, entre autres, dans les pages de ce livre des textes des Écritures hébraïques et leurs applications dans les Écritures grecques.
Pour le chapitre 16 de l’Exode, la société des témoins de Jéhovah cite ce qui suit :
« Dieu établit une règle d’égalité dans le ramassage de la manne » L’apôtre Paul s’y réfère en 2 Corinthiens 8 :15 « Celui qui avait ramassé beaucoup n’avait rien de trop, et celui qui avait ramassé peu n’en manquait ».
Il n’y a aucune référence à cet important enseignement de Jésus sur la manne et son corps livré pour notre salut. Ils en tirent une seule application matérielle.
C’est une omission significative ! Le corps du Christ n’a aucune importance pour la Watchtower. Leur incrédulité rejoint celle des Juifs présents lors de ce discours.
Il est vrai que Jésus a été détrôné. Il n’est plus le Créateur (Jean 1 ;3 ; Col 1: 16). Il ne reçoit plus avec son Père et comme son Père « la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire et la louange » (Apoc. 5: 12 ; 7: 12).
Dans la Tour de Garde du 15 décembre 2004, page 19, les témoins sont encouragés d’avoir recours au Chef des anges, dépeint comme « un ange vigoureux ». Nous lisons encore
« Jésus est-il à proprement parlé un ange ? En un sens, oui, car il est un archange (1 Thessaloniciens 4 :16). Qu’est-ce qu’un archange ? Le mot signifie « ange principal ou « ange en chef ».
Nous voyons et nous admirons la prévoyance de Dieu quant à la distribution de la manne. Celui qui a déjà fait de l’aide humanitaire comprend la nécessité d’un vrai partage. Ceux qui sont au premier plan reçoivent souvent le plus, ils vous arrachent la denrée de vos mains. Dieu avait pourvu à un vrai partage avec la manne. Chacun avait assez pour ses besoins personnels. Comme c’est encore le cas de nos jours, certains pensaient faire des réserves, on ne sait jamais. « Mais il s’y mit des vers, et cela devint infect » (Ex. 16: 20).
L’apôtre Paul, en expliquant la nécessité de l’aide aux pauvres, cite ce texte sur l’égalité de ce don de la manne. Mais il a surtout mentionné la signification donnée par le Christ : « chaque fois que vous mangez ce pain et buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne ».
Cette application purement matérielle du texte sur la manne n’est pas conforme à ce que le Christ nous a enseigné. La manne, préfigurant Jésus, pain vivant descendu du ciel, ne fait pas partie du «langage pur» de la WT. Jésus disait à ceux qui croyaient faire partie du seul peuple de Dieu et qui l’ont crucifié :
« Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23: 34).
Julien
Revenir en haut Aller en bas
Ami
Invité



MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Ven 30 Juin 2006 - 16:48

Bonjour Julien,

Merci pour cette remarquable explication sur la signification de la manne et le souper du Seigneur.

D'ailleurs nous pouvons retrouver ton commentaire sur une page weeb qui porte ton nom " Textes de Julien Ribic ".

Si je ne me trompe pas tu as fait le choix de servir l'église de ta jeunesse, "la religion Catholique". Tu dois certainement avoir de bonne raison. Je ne me permets pas de juger et je respect ton choix.

Merci de venir sur ce forum partager ta foi. Tu as constaté que nous sommes pour la plupart des ex-témoins et en raison de notre amour pour la parole ( le Christ Jésus ) nous avons étaient exclu. Cette séparation ne nous étonne pas.

Personnellement, je comprends que nous devons dire la vérité sur notre ancienne "organisation", mais avec le respect qu'il se doit.

Car qui, sommes-nous pour juger!

Maintenant tu soulève une question intéressante concernant, le moment ou nous pouvons participer au repas du seigneur.

Il serait intéressant de poursuivre sur cette explication.
Qu'en pensez-vous ?
Bien à toi Julien.
Revenir en haut Aller en bas
marc

avatar

Nombre de messages : 253
Localisation : FRANCE HTE NORMANDIE
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Ven 30 Juin 2006 - 17:58

Bonjour Julien,

Je suis heureux de pouvoir t'acceuillir sur ce forum. Very Happy

Merci pour la profondeur de ta réflexion sur l'importance primordiale du pain et du vin. Notre Seigneur Jésus a jugé bon d'instituer ce repas au jour de sa mort, le jour de la Pâque Juive. Il venait en cela accomplir la loi et les prophètes. En ce jour particulier Israël célébrait sa libération du joug de l'esclavage en Egypte. De même Jésus a libéré non seulement les juifs d'un système religieux, mais nous a aussi libéré des organisations humaines qui prétendent le servir. Son invitation pressante est toujours la même :

Citation :
28 Venez à moi, vous tous qui êtes accablés sous le poids d’un lourd fardeau, et je vous donnerai du repos. 29 Prenez mon joug sur vous et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vous-mêmes. 30 Oui, mon joug est facile à porter et la charge que je vous impose est légère. (Matthieu 11:28-30) La Bible du Semeur


Puisse l'amour et la paix de notre Seigneur Jésus reposer sur ce forum. cheers

Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8613
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Sam 1 Juil 2006 - 8:20

Bonjour Julien ,

Merci pour ton exposé qui à la mérite d'être brillant et profond .
Tu expose magnifiquement le rapport entre le sacrifice de Christ et la manne ,
En cette comparaison , ce que faisait surtout ressortir Jésus etait que la manne (nourriture d'origine miraculeuse ) a maintenu miraculeusement les israelites en vie pendant leur sejour de 40 années dans un désert hostile , ce qui ne les a d'ailleurs pas empeche de mourir à cause de leurs rebellion et de leur incredulité constante, Il est donc evidant que Jesus voulait demontrer la supériofité de la delivrance qui viendrait par le moyen de son sacrifice par lequel toute l'humanité se voyait offrir la possibilité q"acquerir la vie eternelle ;
La délivrance de l'escalvage Egyptien passait par la cel&bration de la Paque et debouchait sur une alliance contractée entre YHVH et la desendance d'Abraham par Isaac en raison d'une promese (nous reviendront dessus ) cette alliance allait bien au delà de ce que repsentait la Manne (qu'est ce que c'est? ) elle faisait surtout ressorir la condition pécheresse de l'homme et de son incapacite à surmonté ce handicap par lui même , d'ou la necessité d'in rachat par equivalence
(oeil pour oeil, dent pour dent , vie pour vie ) d'ou l'importance des sacrifice et de l'effusion de sang? (voir pqaumes 49eme )
La manne ne representant que le pain qui permet le maintient de la vie , le sacrifice de Christ represente plus que celà car il a deux composante "le Pain " qui est lA Chair (son corps) mais aussi "le vin " qui est vrai boisson et qui represente le (son sang ) par laquel est ratifiée une "alliance nouvzlle " voir Jéremie 31 : 31 à 33)
L e sacrifice de Christ represente donc d'avantage que de simples oeuvres de charité entre humain , mais bien le moyen par lequel toute l'humanité peux se racheter et acquerir la vie à la condition qu'elle entre dans la nouvelle alliance " et qu'elle en respecte les clauses
tous ceux qui entre dans cette alliance demontrant qu'ils ont "foi " dans le sacrifice de Christ passe de leur condition de mort (voir Romains 12) à une condition de vie (Jean 5 : 24 , Romains 5 : 17)
Ce sont les clauses de l'alliance que tous se doivent de repecter qui permetttront une egalisation (JEAN 13 / 34 ET 35)
Affectueusement

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Julien



Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Ven 11 Aoû 2006 - 22:57

Bonjour ami et tous,

Tu écris :

Citation :
Merci de venir sur ce forum partager ta foi. Tu as constaté que nous sommes pour la plupart des ex-témoins et en raison de notre amour pour la parole ( le Christ Jésus ) nous avons étaient exclu. Cette séparation ne nous étonne pas.

Personnellement, je comprends que nous devons dire la vérité sur notre ancienne "organisation", mais avec le respect qu'il se doit.

Car qui, sommes-nous pour juger!

Maintenant tu soulève une question intéressante concernant, le moment ou nous pouvons participer au repas du seigneur.

Il serait intéressant de poursuivre sur cette explication.
J’ai donc remanié de texte et le voilà !

Pour comprendre l’importance du souper du Seigneur il est bon de se baser sur les Ecritures hébraïques .Pourquoi ?
La lettre aux Hébreux, destiné surtout aux convertis issus du Judaïsme, nous en donne l’explication. L’auteur veut montrer la supériorité du culte actuel vis-à-vis de leur culte lévitique.Le sacrifice unique et seul valable du Christ remplace toutes les offrandes de l’Ancienne Alliance.
Les offrandes de l’Ancienne Alliance étaient une « image et ombre des choses célestes » (Hébr. 8, 5 ), « une figure pour le temps actuel » (Hébr.9, 9) et « une ombre des biens à venir » (Hébr. 10, 1).

Prenons le récit en Exode, chapitre 16, dont voici un résumé :

Le peuple d’Israël chemine à travers le désert. Le doute les envahit. Ils murmurent et critiquent Moïse et Aaron. Ce peuple a-t-il eu raison de quitter l’Égypte quand « il était assis près d’une marmite en mangeant du pain à volonté » ? Moïse ne l’a-t-il pas trompé ? Dieu se manifeste à eux et répond à leur faim :

« Ce soir vous mangerez de la viande, et demain matin vous aurez du pain en suffisance ; ainsi vous saurez que moi, Yahvé, je suis votre Dieu ». Le soir, des cailles arrivèrent et se posèrent sur tout le camp ; et le matin […] il y avait une couche de rosée « quelque chose de granuleux, fin comme du givre, (qui) restait par terre ».
« Mân hou ?» s’écrient-ils. Qu’est-ce que c’est ? En français, ce mot a donné « la manne ». « C’est le pain que Yahvé vous donne à manger » (v.12 à 15). La manne répond aux besoins de chacun. Tout est à tous et chacun reçoit le nécessaire. « Celui qui avait beaucoup recueilli n’en avait pas de trop, et celui qui avait peu recueilli en avait assez ». Il n’y a ni pauvre ni riche, seulement des frères. C’est un aliment fragile, personne ne peut faire des provisions. Le Seigneur assure lui-même le pain à son peuple, c’est le pain de la liberté. Un peu de cette manne doit être conservé devant l’arche, au sanctuaire.

Que préfigure la manne ?
Les Juifs réclamaient à Jésus un signe pour qu’ils puissent croire en lui. Ils lui dirent :
« Quelle œuvre accomplis-tu ? Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qu’il est écrit : Il leur a donné du pain venu du ciel » (Jean 6: 28-63).
Voilà un extrait de ce long discours de Jésus, il serait bon de lire le texte en entier.

« Jésus leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, non, ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain qui vient du ciel ; mais c’est mon Père qui vous le donne, le pain qui vient du ciel, le vrai ; car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et donne la vie au monde ». Ils lui dirent alors : ‘Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là’. Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Qui vient à moi n’aura jamais faim ; qui croit en moi n’aura jamais soif […]. Les Juifs se mirent alors à murmurer à son sujet, parce qu’il avait dit : ‘Je suis le pain descendu du ciel’ […]. Ne murmurez pas entre vous. Nul ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et moi je le ressusciterai au dernier jour […]. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit à la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne et ils sont morts ; ce pain est celui qui descend du ciel pour qu’on le mange et ne meure pas. Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais. Et même, le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde. Les Juifs se mirent alors à discuter fort entre eux ; ils disaient : ‘Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? Alors Jésus leur dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi demeure en moi et moi en lui ».

Jésus nous explique clairement sous tous les aspects que cette manne préfigurait son corps donné pour la vie du monde. Il donnera des détails supplémentaires lors de l’institution de l’Eucharistie ou Sainte Cène ou Souper du Seigneur.

« Jésus prit du pain et, après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit ; puis, le donnant aux disciples, il dit : ‘Prenez, mangez ceci est mon corps’ Puis il prit une coupe et, après avoir rendu grâce, il la leur donna en disant : ‘Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés. Je vous le déclare : je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne jusqu’au jour où je le boirai, de nouveau, avec vous dans le Royaume de mon Père » (Math 26: 26-29).

Chouraqui traduit ainsi : « Prenez et mangez : ceci est le corps, le mien »

Il faut bien comprendre la dimension de cette Pâque nouvelle, elle était rattachée à la Pâque ancienne qui commémorait la délivrance d’Israël. Le peuple juif avait été délivré du joug des Égyptiens. La mort de Jésus apportera la délivrance définitive. Elle est le prélude nécessaire de notre entrée dans le royaume du Père.

Le chrétien se souviendra que le Seigneur Jésus, mort pour les hommes, doit venir une seconde fois pour réunir les siens dans le « Royaume de son Père ».

L’apôtre Paul, après avoir rapporté, les paroles de l’institution, ajoute :
« Chaque fois, en effet, que vous mangez ce pain et buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. C’est pourquoi quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Sauveur. Mais que chacun s’examine soi-même et mange ainsi de ce pain et boive cette coupe. Car celui qui mange et qui boit, s’il ne discerne pas le Corps, mange et boit sa propre condamnation. » (I Cor 11, 27-29).
Chaque fois que vous mangez…veut dire certainement plus qu’une fois par an.
Le chrétien s’examinera ainsi soi-même en mangeant de ce pain et en buvant de cette coupe. En premier, croit-il au sang versé du Christ pour le pardon de nos péchés ? Croit-il à l’importance de ce corps du Christ donné pour que nous ayons la vie éternelle ? Croit-il que le « sang du Christ nous purifie de tout péché » (1 Jean 1,7) ?

Prenons maintenant un autre aspect secondaire de ce récit : L’apôtre Paul exhorte les Corinthiens à la générosité. Il mentionne le dénuement de certains et le superflu de d’autres. Il cite l’exemple de la manne où chacun s’est retrouvé à égalité avec son frère.
« Maintenant ce que vous avez de trop servira à ceux qui manquent de quelque chose. Ainsi, un jour, quand vous manquerez de quelque chose, ce qu’ils ont de trop vous servira. Cela fera l’égalité comme il est écrit : ‘ Celui qui avait beaucoup recueilli n’eut rien de trop, et celui qui avait peu recueilli ne manqua de rien’ » (Exode 16: 18 ; 2 Cor: 8: 15).

Nous voyons et nous admirons la prévoyance de Dieu quant à la distribution de la manne. Celui qui a déjà fait de l’aide humanitaire comprend la nécessité d’un vrai partage. Ceux qui sont au premier plan reçoivent souvent le plus, ils vous arrachent la denrée de vos mains. Dieu avait pourvu à un vrai partage avec la manne. Chacun avait assez pour ses besoins personnels. Comme c’est encore le cas de nos jours, certains pensaient faire des réserves, on ne sait jamais. « Mais il s’y mit des vers, et cela devint infect » (Ex. 16: 20).

L’apôtre Paul, en expliquant la nécessité de l’aide aux pauvres, cite ce texte sur l’égalité de ce don de la manne. Mais il a surtout mentionné la signification donnée par le Christ : « chaque fois que vous mangez ce pain et buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne ».
Cette application uniquement matérielle du texte sur la manne est à mettre en rapport avec la signification donnée par le Christ. La manne, préfigurant Jésus, pain vivant descendu du ciel, doit faire partie de notre vie.
Shalom
Julien
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 18 Fév 2007 - 11:08

Bonjour,
Une question : Est-ce que celui qui participe au repas du Seigneur voit par la même occasion ses péchés pardonnés, comme l'enseigne la religion catholique ?
Revenir en haut Aller en bas
medico

avatar

Nombre de messages : 473
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 18 Fév 2007 - 19:35

une petite reflection sur se verset.
1 cort 11;27
Revenir en haut Aller en bas
http://64719.aceboard.fr:
Pierre
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 563
Localisation : Québec
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 18 Fév 2007 - 19:39

Bonjour Alain,

J'aimerais connaitre ton opinion à propos de ce verset. Libre à toi de me répondre.

Mes amitiés !

_________________
Pierre

Or maintenant ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour. (1 Corint. 13 : 13)
Revenir en haut Aller en bas
medico

avatar

Nombre de messages : 473
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 18 Fév 2007 - 19:46

SALUT Pierre.
Ceux qui ont part aux emblèmes du Mémorial doivent le faire dans la dignité. L’apôtre Paul l’a spécifié dans une lettre aux chrétiens de la Corinthe antique, où le Repas du Seigneur n’était pas observé convenablement (1 Corinthiens 11:20-22). Il a écrit : " Quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable à l’égard du corps et du sang du Seigneur.
De nombreux chrétiens de Corinthe participaient au Mémorial indignement. Il y avait des divisions parmi eux et, au moins durant une période, certains apportaient leur repas qu’ils prenaient avant ou pendant la réunion ; souvent ils mangeaient et buvaient à l’excès. Ils n’étaient vigilants ni mentalement ni spirituellement, ce qui les rendait ‘ coupables à l’égard du corps et du sang du Seigneur ’. Ceux qui n’avaient pas apporté à manger avaient faim et n’étaient pas attentifs. Oui, beaucoup prenaient part au Mémorial irrespectueusement ; ils ne mesuraient pas pleinement l’importance de l’événement. Rien d’étonnant qu’ils se soient attiré un jugement sur eux-mêmes ! — 1 Corinthiens 11:27-34.
Revenir en haut Aller en bas
http://64719.aceboard.fr:
Marcel du Cantal

avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Aurillac
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 18 Fév 2007 - 19:51

Patoune a écrit:
Bonjour,
Une question : Est-ce que celui qui participe au repas du Seigneur voit par la même occasion ses péchés pardonnés, comme l'enseigne la religion catholique ?


Non, Patoune, partager le pain et le vin n'a rien à voir avec une rémission des péchés.

Ces deux "espèces" sont du domaine des symboles. Je résume en un mot, car les posts précédents sont forts longs.

Le pain représente le corps de Christ. Le corps de Christ, c'est l'Eglise, et Jésus en est la tête. Le pain représente donc l'Eglise de Christ, et en manger un morceau marque notre appartenance à cette Eglise qui est faite de mille morceaux de pains.

Quant au vin, il représente le sang versé sur la croix. Il est la marque de l'Alliance que Jésus a signée pour nous. Boire de ce vin, c'est ce placer dans l'Alliance de Jésus.

Et tout ceci n'efface en rien nos péchés. Seule notre repentance permet au sang de Jésus de nous en laver.

Bien sûr, si nous sommes en alliance avec Yahweh - et prendre le pain et le vin marque que nous avons bien conscience de cette alliance - nous serons jugés plus sévèrement en cas de non respect. C'est pourquoi le verset cité par Médico s'adresse à ceux qui prennent le pain et le vin indignement, sans se juger eux-même.


M.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aca-le-site.com/
marc

avatar

Nombre de messages : 253
Localisation : FRANCE HTE NORMANDIE
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 18 Fév 2007 - 20:28

Bonsoir Medico,

Tu ne nous a pas habitué à faire une aussi longue réponse Smile

A moins qu'il ne s'agisse d'une citation, dans ce cas tu pourrais nous en donner la référence s'il te plait.

study
Revenir en haut Aller en bas
medico

avatar

Nombre de messages : 473
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 18 Fév 2007 - 20:58

tu connais la pub sur des frittes ( c'est pas ceux qui en parlent le plus qui en mangent le plus )Very Happy
bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
http://64719.aceboard.fr:
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Lun 19 Fév 2007 - 15:13

Merci Marcel
Revenir en haut Aller en bas
medico

avatar

Nombre de messages : 473
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Sam 24 Fév 2007 - 22:05

une petite question
JESUS a t'il pris le pain et bue le vin ce soir là?
PAS le vin de la pâque mais celui de la nouvelle alliance!
Revenir en haut Aller en bas
http://64719.aceboard.fr:
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8613
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Lun 26 Fév 2007 - 15:41

Il ne semble pas que ce soit precisé , cependant le repas du seigneur es aussi appelé communion , il serait peut être utile de revoir ce qui se pasaait lors d'offrandes de communion( voir Levitis=que 7 : 29 à 36) Tout en gardant à l'esprit que Jesus est le grand Prêtre de la nouvelle alliance
Citation :
« C'est pourquoi il dut, en toutes choses, être rendu semblable à ses frères, afin qu'il fût un miséricordieux et fidèle souverain sacrificateur dans les choses qui concernent Dieu, pour faire propitiation pour les péchés du peuple. » (Hébreux 2:17)
C'est peut être un fil a explorer pour repondre à la question posée

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Dim 4 Mar 2007 - 23:25

Apocalypse chapitre 3 verset 20 :
Citation :
"Voici, Je me tiens à la porte, et Je frappe. Si quelqu'un entend Ma voix et ouvre la porte, J'entrerai chez lui, Je souperai avec lui, et lui avec Moi."

On voit ici l’importance du repas.
Cela nous fait penser au repas de réconciliation que le fils prodigue a bénéficié après son acte de repentance et offert par son propre père :
Luc 15:23-24 >
Citation :
Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous ; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir."
Ainsi, par le Christ nous bénéficions d’une réconciliation éternelle.

Pour les chrétiens, ce repas avec le Christ suggère aussi le Repas de la Commémoration de sa mort. Il se tient à la porte de notre cœur et nous propose de partager ce repas avec lui. Allons-nous lui ouvrir ?
Revenir en haut Aller en bas
medico

avatar

Nombre de messages : 473
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Lun 5 Mar 2007 - 16:47

merci mais ça répond pas a ma question:(
Revenir en haut Aller en bas
http://64719.aceboard.fr:
Marcel du Cantal

avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Aurillac
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Lun 5 Mar 2007 - 17:52

medico a écrit:
une petite question
JESUS a t'il pris le pain et bue le vin ce soir là?
PAS le vin de la pâque mais celui de la nouvelle alliance!


Ta question est excellente, Alain. Personnellement, j'aurai tendance à répondre que non, car le pain représente le corps de Christ, et Jésus ne fait pas vraiment partie du corps qu'est l'Eglise, puisqu'il est la tête.

Mais on pourrait tout aussi bien considérer que la tête fait partie du corps, et dans ce cas Jésus aurait pu participer au symbole...

Non, ta question n'a pas vraiment de réponse. Razz


M.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aca-le-site.com/
Marcel du Cantal

avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Aurillac
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   Lun 5 Mar 2007 - 17:55

Patoune a écrit:
Apocalypse chapitre 3 verset 20 :
Citation :
"Voici, Je me tiens à la porte, et Je frappe. Si quelqu'un entend Ma voix et ouvre la porte, J'entrerai chez lui, Je souperai avec lui, et lui avec Moi."

Dans les passages que tu cites, je considère ces repas comme étant le banquet des noces de l'Agneau.

Ainsi quand nous ouvrons notre porte à Jésus et qu'il vient chez nous, c'est pour nous inviter au repas des noces. C'est comme ça aussi que je comprends la parabole du fils prodigue.


M.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aca-le-site.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le souper du seigneur ,   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le souper du seigneur ,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le souper du seigneur ,
» Conduit-moi Seigneur !
» Epiphanie du Seigneur, Le Saint Nom de Jésus, Sainte Geneviève
» La transfiguration de Notre Seigneur Jésus Christ, commentaire du jour "Moïse et Elie...parlaient de son départ qui..."
» Un Moment Sacré ! Le Seigneur, nous parle de differentes manières :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Christianisme & Religions :: Questions de doctrines-
Sauter vers: