La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'amour que nous avions au commencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
rose des sables

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 19/03/2016

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Jeu 30 Juin 2016 - 4:44

Hello Mimarie,

Je vois que toi aussi, tu as des insomnies.. Very Happy
C'est le meilleur moment, pour méditer, pour réfléchir... tout est si calme...




voici ce que j'ai trouvé :

COLÈRES DE JÉSUS
PROPHÉTISÉES PAR LE ROI DAVID
Psaume 2:12

Baisez le fils, de peur qu'il ne s'irrite, et que vous ne périssiez dans votre voie, car sa colère est prompte à s'enflammer. Heureux tous ceux qui se confient en lui!

Jésus-Christ, doux et humble de coeur, Mt.11:28, bon et lent à la colère, riche en bienveillance, Ps.86:5, notre Seigneur Jésus-Christ se mettait tout de même en colère parfois, et avec raison.



COLÈRE DE JÉSUS EN FACE DU MANQUE DE COMPASSION
Marc 3:1-5

Jésus entra de nouveau dans la synagogue. Il s'y trouvait un homme qui avait la main sèche. Ils observaient Jésus, pour voir s'il le guérirait le jour du sabbat : c'était afin de pouvoir l'accuser. Et Jésus dit à l'homme qui avait la main sèche : Lève-toi, là au milieu. Puis il leur dit : Est-il permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer? Mais ils gardèrent le silence. Alors, promenant ses regards sur eux avec indignation (orgè en grec : colère), et en même temps affligé (sullupeô en grec : avec tristesse) de l'endurcissement de leur coeur, il dit à l'homme : Étends ta main. Il l'étendit, et sa main fut guérie.



COLÈRE DE JÉSUS EN FACE DE L'HYPOCRISIE
Matthieu 23:13-15

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux; vous n'y entrez pas vous-mêmes, et vous n'y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous dévorez les maisons des veuves, et que vous faites pour l'apparence de longues prières; à cause de cela, vous serez jugés plus sévèrement. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte; et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous.



COLÈRE DE JÉSUS CONTRE LES EXPLOITEURS RELIGIEUX
Jean 2:14-18

Il trouva dans le temple les vendeurs de boeufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables; et il dit aux vendeurs de pigeons: Otez cela d'ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit : Le zèle (zelos en grec, traduit par jalousie dans 2Co.11:2) de ta maison me dévore.

2 Corinthiens 11:2 Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure.

http://www.croixsens.net/colere/coljesus.php





Mes amitiés à toi aussi,
Et que Dieu te protège également . Very Happy ainsi que tous. study
Revenir en haut Aller en bas
Mimarie

avatar

Nombre de messages : 1961
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Jeu 30 Juin 2016 - 6:12

Rose des Sables,
merci pour le mot colère, autant pour moi !

la version que j'écoute, ne mets pas le mot colère pour Jésus et ...  je n'avais jamais vérifié.

La colère a toujours conservée pour moi  une mauvaise connotation de personnalité 'charnelle' (souvenir de jeunesse et même plus tard dans la vie adulte, comportement qui me terrorisait , un "ancien" de ma famille très coléreux, mais restons en là ..., je veux oublier tout çà), trop trop souffert moralement et pas seulement moi. il y a des mots prononcés dans la colère qui blessent ou assassinent tout autant qu'une arme.

à te lire  Smile
avec pensée amicale,
mimarie

pour les insomnies, tu as vu juste  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Jeu 30 Juin 2016 - 11:08

Bonjour ,

Selon Jean 13 : 34 -35 Jésus  donne à "l'Amour"  la primauté sur le commandement , en lui dit -il se résume toute la loi  et les prophètes  
il en découle que toute la loi se trouve concentrée en un seul principe  ' celui de 'amour en ce sens qu'il est un commandement nouveau   bien qu'il fut énoncé  des siècles auparavant "
Citation :
 Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur. (Lévitique 19:18)

Jésus en faisant ressortir ce principe en fait l'essence de la loi  qui reflète la personnalité de Dieu  ( Dieu est amour  1 Jean 4 :   8 ) Or nous sommes faits à l'image de Dieu  ( voir Genèse 1 : 27 ). En énonçant ce principe,  le seigneur sublime notre nature profonde  , il le souligne,  l'amour que nous  portons à notre propre personne  devrait être celui que nous portons à autrui.
 Paul souligne ce fait  :

Citation :
Jamais personne n’a méprisé son propre corps : au contraire, on le nourrit, on en prend soin. C’est ce que fait le Christ pour l’Église, (Ephésiens 5:29)

C'est  sur cette base que nous devons comprendre le commandement de Jésus  lequel englobe toute la loi  , laquelle fut donnée à cause de  notre nature imparfaite  qui nous tirait vers le bas  , vers la mort  
Jésus par sa mort nous amine à la vie véritable  , il s'adresse  à l'homme nouveau créé à l'image de Dieu   , il est renouvelé dans son esprit  et se tourne résolument  vers Christ. Ils revêtent  la nouvelle personnalité  , cela demande des sacrifices  , des modifications de la pensée , laquelle   produit de profonds changements de comportements  , l'amour devient alors le maitre mot  , c'est lui qui régule nos comportements sociétaux  qui ne sont plus basés sur l'interdit  , mais sur  ce qui favorise  l'unité , la paix  , la joie, la charité , cela passe par des renoncements  pour privilégier  ce qui édifie ,comme le souligne Paul :

Citation :
Enfin, frères et soeurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d'être aimé, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange. (Philippiens 4: 8 )

Cela demande de nous débarrasser de notre vieille nature  charnelle laquelle, imparfaite,  nous tenait dans l'esclavage du péché , de nos passions  , de notre chair , cela se passe souvent dans la souffrance ,  , le vieil homme faisant la guerre à l'homme nouveau.    
Amicalement  gg

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
rose des sables

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 19/03/2016

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Jeu 30 Juin 2016 - 14:10

Bonjour tous sunny



Mimarie a écrit:
La colère a toujours conservée pour moi  une mauvaise connotation de personnalité 'charnelle' (souvenir de jeunesse et même plus tard dans la vie adulte, comportement qui me terrorisait , un "ancien" de ma famille très coléreux, mais restons en là ..., je veux oublier tout çà), trop trop souffert moralement et pas seulement moi. il y a des mots prononcés dans la colère qui blessent ou assassinent tout autant qu'une arme.


@ Mimarie : Combien je te comprends… Mais La colère, indignation etc… ne sont pas systématiquement ou toujours associées à de la violence, à des dérapages / débordements entrainant de l’exprimer par des comportements charnels, à de la prise de pouvoir sur l'autre, l’ascendant pris sur l’autre en le terrorisant, ce qui est déloyal (par la frayeur, de placer l’autre en position de dominé, et le bourreau colérique, se positionner en dominant), ou d'en subir les foudres et les malveillantes etc....


Jésus n'était certainement pas animé à ce moment précis envers les pharisiens, marchands du temple etc... par de l'amour intelligent dit "amour AGAPÈ"... Wink

Mais bien par de la colère : sans pour autant être animé par des sentiments (charnels) d'hostilité de rancoeur, vengeance, rancune, cruauté, etc...

->lorsqu'il utilisait le fouet pour chasser les marchands du temple, qu'il parlait (sans tendresse ni paroles douces) aux pharisiens...





Gégé2 a écrit:
Bonjour ,
Spoiler:
 
[size=12]


@Gégé
Merci pour ta réponse, et je suis entièrement d’accord avec toi Gégé, dans l’absolu, en effet...

Et obéir à ce commandement excellent de Jésus, à mettre en application lorsque l’on est un(e) Chrétien(ne) ce auquel je m’assimile.

Peux-tu me répondre clairement sur ce point précis également, concernant donc une situation précise également   :

Jésus Christ ressentait-il de l'amour AGAPÈ envers les Scribes et Pharisiens, marchands du temple etc... (ceci en toutes circonstances et quelques soient leurs attitudes ? permets-moi d'en douter) ? lorsque la Bible mentionne que Jésus Christ s'exprimait ainsi à leur encontre (voir Matthieu 13 : 13 etc...)

Donc :
- par quelle forme d’amour alors était-il animé à ce moment précis (quand il utilisait le fouet par exemple, lorsqu'il s'adressait au Pharisiens ) ?


Jésus exerçait-il toujours en ces circonstances, cette forme d'amour intelligent (Agapè) envers les marchand du temple quand il les chassait à grands coups de fouet  ? je ne le crois pas.

N'était-ce pas plutôt en cette circonstance précise, de la colère saine qui animait à ce moment précis Jésus, mais sans nourrir pour autant en son coeur des sentiments de la haine, de malice, d'esprit de revanche etc ... ?



... à ce moment là, certainement pas de l'amour Agape , cette forme d'amour intelligent applicable, certes en d'autres circonstances... donc ne pas en faire une "religion" non plus  ... on se voudrait alors plus royaliste que le Roi... (notre Modèle parfait, qui se mettait parfois, lui aussi, en colère...)

Amicalement study
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Ven 1 Juil 2016 - 2:44

rose des sables a écrit:
Bonjour tous sunny





[/size]
[quote

@Gégé
Merci pour ta réponse, et je suis entièrement d’accord avec toi Gégé, dans l’absolu, en effet...

Et obéir à ce commandement excellent de Jésus, à mettre en application lorsque l’on est un(e) Chrétien(ne) ce auquel je m’assimile.

Peux-tu me répondre clairement sur ce point précis également, concernant donc une situation précise également   :

Jésus Christ ressentait-il de l'amour AGAPÈ envers les Scribes et Pharisiens, marchands du temple etc... (ceci en toutes circonstances et quelques soient leurs attitudes ? permets-moi d'en douter) ? lorsque la Bible mentionne que Jésus Christ s'exprimait ainsi à leur encontre (voir Matthieu 13 : 13 etc...)

Donc :
- par quelle forme d’amour alors était-il animé à ce moment précis (quand il utilisait le fouet par exemple, lorsqu'il s'adressait au Pharisiens ) ?


Jésus exerçait-il toujours en ces circonstances, cette forme d'amour intelligent (Agapè) envers les marchand du temple quand il les chassait à grands coups de fouet  ? je ne le crois pas.

N'était-ce pas plutôt en cette circonstance précise, de la colère saine qui animait à ce moment précis Jésus, mais sans nourrir pour autant en son coeur des sentiments de la haine, de malice, d'esprit de revanche etc ... ?



... à ce moment là, certainement pas de l'amour Agape , cette forme d'amour intelligent applicable, certes en d'autres circonstances... donc ne pas en faire une "religion" non plus  ... on se voudrait alors plus royaliste que le Roi... (notre Modèle parfait, qui se mettait parfois, lui aussi, en colère...)

Amicalement study


Bonsoir Rose des sables

C'est déjà bien d'être  d'accord sur l'essentiel  ...!
En ce qui concerne ta réserve sur les sentiments de Jésus à l'égard des marchands du temple ,  des scribes , et des pharisiens ,à mon sens , nous ne pouvons pas spéculer là dessus pour justifier nos propres sentiments face à des situations qui nous échappent .
la parole de notre Dieu nous donne des élément de réponse le concernant  ,  
Jean témoigne de lui écrivant :
 
Citation :
vous savez que Lui s’est présenté pour prendre le péché sur lui, et le péché n’est pas en lui. (1 Jean 3:5)
La colée lorsqu'elle  est justifiée  , n'est pas un manque d'amour  , mais un sentiment momentané pour montrer un désaccord profond , une indignation contre des action mauvaises , ou des injustices ,concernant ce point Paul donne un excellent conseil  il écrit :
Citation :
Quand vous vous mettez en colère, ne commettez pas de péché. Votre colère doit cesser avant le coucher du soleil. (Ephésiens 4:26)( Parole de vie )
Paul connaissait la faiblesse de la chair  , lui - même manifesta de la colère en certaines circonstances , cependant sa remarque indique que la colère ne doit pas etre le moteur  de nos décisions , au contraire nous devons rapidement nous apaiser afin de ne pas péché .
En serait-il autrement pour  Jésus lequel était parfait et maître de lui - même en toutes circonstance  et qui dans son enseignement à été plus loin que ne le fait Paul puisqu'il dit
Citation :
bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement...........(Matthieu 5:22)
 
Penses - tu que Jésus enseignait des chose qu'il s'appliquait pas à lui -même ?
Jésus  ne faisais rien de sa propre initiative  , lorsqu'il vit au temple ce jour là il agissait dans sa fonction de roi et de prêtre , il montrait son indignation  devant le manque de respect de marchand pour la maison de Dieu ,ce faisant il agissait par amour pour le Pére , pour sa parole
J'oserai une question :
quand tes parents te corrigeaient , le faisaient -ils par amour ou par haine ?
La colère commentée ne caractérise pas un manque d'amour   .....
Avec mon affection fraternelle  gg

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)


Dernière édition par Gégé2 le Ven 1 Juil 2016 - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mimarie

avatar

Nombre de messages : 1961
Date d'inscription : 01/06/2010

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Ven 1 Juil 2016 - 7:01

je continue à penser que le mot indignation est plus approprié dans le cas de Jésus que le terme colère et tout ce qu'il véhicule de sens .
Revenir en haut Aller en bas
Elisa

avatar

Nombre de messages : 1165
Localisation : france
Date d'inscription : 08/12/2006

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Ven 1 Juil 2016 - 10:10

Citation :
tu as écris

je continue à penser que le mot indignation est plus approprié dans le cas de Jésus que le terme colère et tout ce qu'il véhicule de sens


Mimarie  pour moi c'est quasiment la même chose  sauf que c'est un autre synonyme du mot colère a un degrés différent

Christ ne faisait que la volonté de son père  et le véritable indigné ou blessé ou en colère ne peut être que Dieu le père  

amitié  elisa

_________________
Galates 1:10 Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ.
Revenir en haut Aller en bas
rose des sables

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 19/03/2016

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Ven 1 Juil 2016 - 14:45

Bonjour Tous,


Gégé2 a écrit:


C'est déjà bien d'être  d'accord sur l'essentiel  ...!

Very Happy  Je n'en doutais pas, sinon je ne serais pas là...




Gégé2 a écrit:
La colère lorsqu'elle  est justifiée  , n'est pas un manque d'amour  , mais un sentiment momentané pour montrer un désaccord profond , une indignation contre des action mauvaises , ou des injustices ,concernant ce point Paul donne un excellent conseil  il écrit :

Citation :
Quand vous vous mettez en colère, ne commettez pas de péché. Votre colère doit cesser avant le coucher du soleil. (Ephésiens 4:26)( Parole de vie )

En effet Gégé, c'est bien ce que j'expliquais plus haut : si la colère perdure, c'est donc que l'on serait animé par de la rancune, rancoeur pouvant entrainer la haine etc...   de tels comportements sont détestables aux yeux de Dieu, ce sont des comportements  "charnels" en opposition avec le Fruit de l'Esprit que tout Chrétien Authentique, doit s'appliquer à cultiver en lui.

Gégé2 a écrit:
Paul connaissait la faiblesse de la chair  , lui - même manifesta de la colère en certaines circonstances , cependant sa remarque indique que la colère ne doit pas etre le moteur  de nos décisions , au contraire nous devons rapidement nous apaiser afin de ne pas pécher .

Il ne me semble pas que la colère ou indignation, si elle n'est pas guidée par la haine, la rancoeur, la rancune, l'esprit de vengeance, le ressentiment etc... soit assimilable à la "faiblesse de la chair".

En certaines circonstances, la colère est justifiée, saine. Elle peut permettre si cela est possible, d'exprimer un désaccord profond. Il est sain de l'exprimer sans haine et c'est possible. Et sans violence aussi..

Etant malsain en revanche, de la conserver en soit (soit disant par "maitrise de soi...), ainsi de cultiver les non-dits, d'accumuler les malentendus, le ressentiment, qui peuvent ensuite ronger le coeur et prendre des dimensions disproportionnées.

La colère saine permet de (se) libérer un mécontentement, d'exprimer une indignation,

faut-il simplement qu'elle soit  "justifié" et non guidé par nos "changement d'humeur" (qui est un manque de maitrise de soi : on n'a pas à se "lâcher" sur les autres, ils ne sont pas notre "poubelle") ou notre désir d'assujettir l'autre pour "prendre le pouvoir sur lui" le dominer par la terreur (ce qui est déloyal, et fortement condamnable).

Si la haine et la violence y sont associées, cette colère n'est plus "saine" mais "toxique" et elle est en effet, désapprouvée par Dieu..

Tout garder par (fausse) maitrise de soi, entraine une "accumulation" de non-dits, et des rancoeurs et rancunes progressivement qui s'entassent... et ne peuvent être agréés par Dieu (ce sont les oeuvres de la chair).

C'est la raison pour laquelle le verset que tu cites revêt toute son importance : de ne pas se coucher sur sa colère, indique bien de ne pas emmagasiner en soit, cette colère, qui deviendrait alors de la rancoeur puisqu'elle perdurerait, mais de s'en libérer, en l'ayant exprimée si elle est justifiée (colère saine), et ensuite de ne pas se coucher sur sa colère.




Gégé2 a écrit:
En serait-il autrement pour  Jésus lequel était parfait et maître de lui - même en toutes circonstance  et qui dans son enseignement à été plus loin que ne le fait Paul puisqu'il dit
Citation :
bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement...........(Matthieu 5:22)
 
Normalement, si l'on se considère comme étant des Chrétiens Authentiques qu'est-ce qui pourrait bien amener l'un à avoir autant de courroux / colère contre son frère.... C'est que l'un aurait alors trahi la confiance de son frère ou commis un acte répréhensible que son frère réprime et désapprouve ? donc c'est qu'ils ne sont plus déjà sur la même longueur d'ondes...


Gégé2 a écrit:
Penses - tu que Jésus enseignait des chose qu'il s'appliquait pas à lui -même ?
Jésus  ne faisais rien de sa propre initiative  , lorsqu'il vit au temple ce jour là il agissait dans sa fonction de roi et de prêtre , il montrait son indignation  devant le manque de respect de marchand pour la maison de Dieu ,ce faisant il agissait par amour pour le Pére , pour sa parole

Penses - tu que Jésus enseignait des chose qu'il s'appliquait pas à lui -même ?

Cette indignation, justement Gégé, je la comprends parfaitement ! et nous-mêmes pouvons aussi en ressentir tout comme Christ l'a ressentie, et nous mettre nous aussi --parfois-- en colère, mais sans qu'elle ne devienne de la haine, de la rancoeur, du ressentiment.


Gégé2 a écrit:
J'oserai une question :
quand tes parents te corrigeaient , le faisaient -ils par amour ou par haine ?
La colère commentée ne caractérise pas un manque d'amour   .....

- J'en ai fait des bêtises... mais pas au point d'être "chassée à grands coups de fouet",  ou d'être traitée de "vipère et d'hypocrite". Mes parents m'ont donné quelques punitions (et je les en remercie) dans le but de m'éduquer (me faire comprendre ce qu'il ne fallait plus faire). Donc emprunts d'amour pour que plus tard, je mette à bon profit l'éducation qu'ils m'ont inculquée. Mais il pouvait leur arriver aussi de me gronder parce qu'ils étaient --eux-- énervés et que je n'étais pas du tout la cause de leur énervement (le travail, les soucis, etc...). Eux-mêmes venaient ensuite s'excuser d'avoir été injustes et cela me touchait profondément car il n'y avait pas de malentendus, de rancoeur, de sentiment d'injustice. Tout cela se terminait par un gros câlin, des bisous et plein d'amour.... Et j'ai aujourd'hui toujours, un immense amour et respect pour eux (même si nous ne sommes plus sur la même longueur d'ondes concernant la compréhension de la Bible  Crying or Very sad ce qui est fort dommage que nos divergences aient brisé un peu cette belle complicité d'antan que je regrette tant...  --épreuve à surmonter  Wink )

- La colère de Jésus gronde et elle est justifiée, il est "indigné". Elle est orientée vers des adultes qui blasphémait la maison de son Père, et cette colère intense : je la comprends parfaitement.



Ce qui est intéressant, c'est d'approfondir les choses, et cette discussion est appréciable, pour ne pas se ranger du coté des fanatiques trop intransigeants pour ne pas en faire une "religion" ou être "juste à l'excès" :

Ecclésiaste 7 : 15. J'ai vu tout cela pendant les jours de ma vanité. Il y a tel juste qui périt dans sa justice, et il y a tel méchant qui prolonge son existence dans sa méchanceté. 16Ne sois pas juste à l'excès, et ne te montre pas trop sage: pourquoi te détruirais-tu? 17Ne sois pas méchant à l'excès, et ne sois pas insensé: pourquoi mourrais-tu avant ton temps?…18Il est bon que tu retiennes ceci, et que tu ne négliges point cela; car celui qui craint Dieu échappe à toutes ces choses.



Il y a des contextes particuliers qui font que...et que l'on ne peut pas faire de "généralité".

Tant que nos mobiles et notre coeur restent purs, propres et intègres, que nous avons en nous le désir de plaire à notre Créateur, que nous avons choisi de suivre le chemin que nous montre Jésus, notre Guide, de mettre en Lui toute notre confiance, c'est cela l'essentiel.




Citation :

Hébreux 10
…25 N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. 26 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles.…


Proverbes 6:16-19
16 Il y a six choses que hait l'Éternel, Et même sept qu'il a en horreur;
17 Les yeux hautains, la langue menteuse, Les mains qui répandent le sang innocent,
18 Le coeur qui médite des projets iniques, Les pieds qui se hâtent de courir au mal,
19 Le faux témoin qui dit des mensonges, Et celui qui excite des querelles entre frères.


Ésaïe 55
6 Cherchez l'Eternel pendant qu'il se trouve; Invoquez-le, tandis qu'il est près. 7 Que le méchant abandonne sa voie, Et l'homme d'iniquité ses pensées; Qu'il retourne à l'Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. 8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Eternel.…


Avec affection fraternelle study
Revenir en haut Aller en bas
Daniel

avatar

Nombre de messages : 1123
Localisation : France - Massif Central
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Sam 2 Juil 2016 - 0:44

Bonsoir ma chère soeur rose des sables sunny !



Tu devrais écrire une nouvelle Bible !

- car tu n'oublies rien ! avec toi tout est dit, rien est oublié, la tête m'en tourne ! Tu es une vraie prophétesse !










Et pendant ce temps là, l' univers tourne toujours !


Bonne nuit Sleep

Fraternellement ! Daniel 2
Revenir en haut Aller en bas
rose des sables

avatar

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 19/03/2016

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Sam 2 Juil 2016 - 1:43

Daniel a écrit:
Bonsoir ma chère soeur rose des sables     sunny   !



Tu devrais écrire une nouvelle Bible !  

- car tu n'oublies rien ! avec toi tout est dit, rien est oublié, la tête m'en tourne  !    Tu es une vraie prophétesse  !


Et pendant ce temps là, l' univers tourne toujours   !  


Bonne nuit     Sleep  

Fraternellement  !  Daniel  2  









Citation :



Proverbes 4


23 Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.

14 Ne t'engage pas dans la voie des méchants, ne suis pas l'exemple de ceux qui font le mal.

15 Eloigne-toi de leur sentier, ne t'y aventure pas, écarte-toi d'eux et va ton chemin.

study



Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Dim 3 Juil 2016 - 12:17


Depuis la reprise de la discussion dans ce fil , beaucoup a été écrit sur l'amour agapê (basé sur des principes, donc l'amour intelligent)  ainsi que sur l'amour philía qui est plutôt une affection qui naît sur la base de l'attraction mutuelle des traits caractéristiques de la personnalité, ce qui conduit à l'amitié comme dans le cas de David et de Jonathan : "...  l'âme de Jonathan s'attacha à l'âme de David et Jonathan se mit à l'aimer comme lui-même. (1 Samuel 18:1)

Dans le message d'introduction de ce sujet, on pouvait lire :

Patoune a écrit:
Jean parle dans l'Apocalypse de "l'amour que nous avions au commencement" - Apocalypse 2:4 et que certains ont abandonné.

L'amour que nous avions au moment de la conversion quand nous étions tJ,  s'est caractérisé par les sacrifices que nous avons faits, certains diront pour servir une Organisation.

Pourtant, Alfred Kuen dit que ce qui caractérise un chrétien tout fraîchement baptisé, en l'occurrence de l'Esprit Saint, c'est son esprit d'évangélisation car il est revêtu de puissance du fait de cet Esprit - Actes 1:8 et Jean:15-26-27.

Pour vous, comment décrire l'amour que vous aviez au commencement et celui que nous devons préserver ?

Fraternellement

Donc, qu'est devenu "l'amour" que nous avions "au commencement" lorsque nous sommes devenus croyants ?
Avons-nous l'impression d'avoir progressé depuis, que cet amour est devenu plus profond ?

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Dim 25 Déc 2016 - 21:41


Qu'est devenu "l'amour" que nous avions "au commencement" ... ?
Avons-nous l'impression d'avoir progressé depuis, que cet amour est devenu plus profond ?


De quel "commencement" est-il question ? Évidemment "lorsque nous sommes devenus croyants" !
Pour beaucoup et peut-être même la majorité des lectrices et lecteurs, ce "commencement" a eu lieu lorsqu'ils sont devenus membres d'une église ou communauté chrétienne institutionalisée ! Puis un jour - des mois, des années ou des décennies plus tard - ils se sont rendus compte que leur amour était focalisé sur des enseignements et des traditions de provenance humaine. Ils découvrent qu'ils ont été trompés et exploités ! Cela vous est-il aussi arrivé ?

Le choc est considérable, au point que pour beaucoup, leur vie n'a plus aucun sens ! Chez d'autres, "l'amour" qu'ils avaient pour la vérité qui s'est avérée être l'erreur se change alors en "haine" contre la religion et même contre Dieu par qui ils se sentent trahis. Certains vont jusqu'à devenir des déchristianisateurs !

Y a-t-il de l'espoir de se remettre du choc sainement ? Oui, lorsqu'on comprend que c'est Dieu qui est à l'origine de la libération de la fausse religion ! Alors s'accomplit ce que son envoyé Jésus-Christ a dit :
Citation :

Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.» (Jean 8:31-32)


_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   Mer 28 Déc 2016 - 13:47


Mais était-ce vraiment "l'amour de la vérité" qui conduisit bon nombre de candidats au baptême par exemple chez les Témoins de Jéhovah à se faire baptiser ?

Où était-ce la perspective d'avoir un jour leur belle villa dans un cadre édénique en jouissant d'une parfaite santé ?

Qu'arrive-t-il à bon nombre de ces baptisés lorsqu'on leur montre dans leur propre Bible de la Société WT des TJ que la terre faite au commencement par Dieu va être detruite et que pour entrer dans le royaume de Dieu, il faut naître de nouveau d'eau et d'Esprit saint ?
Citation :

10 Et : “ Toi, au commencement, ô Seigneur, tu as posé les fondements de la terre, et les cieux sont [les] œuvres de tes mains. 11 Eux périront, mais toi tu demeures toujours ; et comme un vêtement de dessus ils vieilliront tous, ... (Hébreux 1:10-11)

3 En réponse Jésus lui dit : “ Oui, vraiment, je te le dis : Si quelqu’un ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. ” 4 Nicodème lui dit : “ Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Il ne peut tout de même pas entrer une deuxième fois dans la matrice de sa mère et naître ? ” 5 Jésus répondit : “ Oui, vraiment, je te le dis : Si quelqu’un ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit. 7 Ne t’étonne pas parce que je t’ai dit : Vous devez naître de nouveau. (Jean 3:3-7)



Moins de 1% des Témoins de Jéhovah se disent nés d'eau et d'Esprit (oints) !  Shocked
Lorsqu'on montre ces textes aux 99% qui ne sont pas nés d'eau et d'Esprit et qu'on leur expose Bible en mains que la destinée finale de tous les humains est le ciel, beaucoup disent : "Alors, ça m'intéresse pas !" ! Qu'en est-il de leur "amour de la vérité" ?

Avec tristesse !
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour que nous avions au commencement   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour que nous avions au commencement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Amour qui nous attends au terme de l'histoire
» Donne-nous la joie d'aimer, Ô toi, Seigneur qui es l'Amour.
» Prière pour l'amour entre nous
» si beaucoup d'amour entre nous ,et plus besoin de voir ailleur
» Un beau texte qui nous fait comprendre la Co-Redemption de Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Discussions bibliques :: L'amour « Agape » ! Comment le décrire ?-
Sauter vers: