La Liberté Chrétienne

Forum d'aide, de recherche et collaboration pour une meilleure compréhension des écritures
 
Site WebSite Web  AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mer 22 Avr 2009 - 22:15

Si on prend les chiffres de Wikipédia, les diverses confessions chrétiennes, l'Islam et les adeptes du Judaisme additionnés donnent près de 4 milliards. Tous ces croyants monothéistes connaissent le vrai Dieu et la plupart connaissent également Jésus-Christ, l'envoyé du vrai Dieu qu'il faut suivre pour arriver dans le paradis de Dieu comme Jésus l'a dit :
Citation :
Je suis le chemin et la vérité et la vie. Personne ne vient au Père que par moi. - Jean 14:6
Les adeptes du Judaisme savent de l'AT qu'il faut également écouter le Méssie comme Dieu l'a déjà fait écrire par Moise :
Citation :
Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai.
Et si quelqu'un n'écoute pas mes paroles qu'il dira en mon nom, c'est moi qui lui en demanderai compte. - Deutéronome 18:18-19.
Près de 2/3 de l'humanité connaissent donc le Dieu d'Abraham et savent que la voie du salut passe par le Méssie.

Avant de discuter sur les détails de la bonne manière d'adorer le vrai Dieu, je suggère de nous intéresser tout d'abord au 1/3 de l'humanité restant qui pratique soit une religion animiste, ou des systèmes de morale ou religions non révélées directement par Dieu tels que le Bouddhisme, le Shintoisme, l'Hindouisme etc. Que dit la Bible inspirée de Dieu à leur sujet ?

Le livre ds Actes des apôtres répond :
Citation :
Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s'y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n'habite point dans des temples faits de main d'homme; il n'est point servi par des mains humaines, comme s'il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses. Il a fait que tous les hommes, sortis d 'un seul sang, habitent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure; il a voulu qu'ils cherchent le Seigneur, et qu'ils s'efforcent de le trouver en tâtonnant, bien qu'il ne soit pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l'être. C'est ce qu'ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: De lui nous sommes la race... Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l'or, à de l'argent, ou à de la pierre, sculptés par l'art et l'industrie de l'homme. Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils ont à se repentir, parce qu 'il a fixé un jour il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu 'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts... - Actes 17:24-31.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Lun 27 Avr 2009 - 16:37

Dans le dernier texte biblique du commentaire précédent, nous avons lu que
Citation :
.. Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils ont à se repentir... - Actes 17:30
Si cela était déjà vrai au 1er siècle, à plus forte raison aujourd'hui au 21è siècle. La vie moderne a des possibilités remarquables comme Internet, la télé, l'imprimerie etc qui facilitent considérablement la diffusion de l'Évangile dans tous les pays du monde. La plupart des habitants du globe ont déjà entendu parler de Jésus. Même le plus grand systême chronologique du monde est basé sur une ère continue, l'ère chrétienne, qui fait que nous sommes en l'année 2009 après Jésus-Christ, ce qui est également connu mondialement. Il y a aussi des bons et des moins bons films bibliques qui ont été vus dans le monde entier par des milliards de personnes. C'est aussi une manière de faire connaître le message de la Bible. Les personnes qui sont touchées de cette manière par les histoires rapportées par la Bible peuvent faire des recherches et comme dit Jésus, qui cherche trouve ... Je me souviens d'une jeune fille tellement impressionnée par un film biblique qu'elle a dit à l'entracte à sa voisine : "Je te jure, dimanche je vais à l'église" Mr. Green
Cela pouvait être un début qui l'a peut-être amenée à lire aussi la Bible dont le message dans le NT est comme une semence qui mène à une nouvelle naissance par l'eau et l'Esprit saint. - Jean 3:3-5.

Même notre modeste forum peut conduire au vrai Dieu des lecteurs de différents continents et habitants de pays comme la Chine, le Japon, la Corée, Israel et certains pays arabes etc qui viennent lire assez régulièrement nos commentaires comme j'ai pu constater. Là où les missionnaires chrétiens ne parviennent pas à pénétrer, l'Esprit de Dieu peut appeler les personnes dont Dieu et Jésus connaissent le coeur. Pour notre part, continuons à honorer le Père et le Fils en faisant connaître à qui veut le chemin qui mène à la vie éternelle dans un monde meilleur, chemin qui passe obligatoirement par l'envoyé de Dieu Jésus-Christ car, je le répète,
Citation :
Jésus est La pierre ... qui est devenue la principale de l'angle. Il n 'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. - Actes 4:12
Mais comment faire comprendre cela pour des gens qui croient en Bouddha, en Confucius ou qui vénèrent encore aujourd'hui "des vaches sacrées" ?
Et qu'adviendra-t-il des millions de gens des nombreuses générations passées qui n'ont jamais eu la possibilité d'apprendre à connaître Jésus le Sauveur envoyé par le vrai Dieu ?

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.


Dernière édition par Nomade le Jeu 9 Juil 2009 - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mar 28 Avr 2009 - 9:40

Bonjour Nomade et tous ,

Jesus indique selon Jean 6 : 44
Citation :
Nul ne peut venir à moi, à moins que le Père qui m'a envoyé ne le tire ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
Ce texte , nous apprend , que ce n'est pas notre oeuvre qui s'effectue , mais celle de notre Pére , qui sonde le coeur et les rein de chaque individu , et nous savons aussi que notre Pére n'est partial il
Citation :
ne fait pas acception de personnes,
35 mais qu'en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice, lui est agréable Actes 10 : 34 - 35
Souvenons nous de l'exemple de Paul qui parlant avec les philosophes grecques se servit du fait qu'ils avaient dressé une statue à un Dieu inconnu , celà lui servit de tremplin pour attirere l'attention sur notre Pére et sur l'oeuvre qui à confié à Jesus
Paul indique dans sa lettre aux Corinthiens 9 :19 à 22 qu 'il ne venait pas en conquerant ,mais que bien qu'
Citation :
19 étant libre à l'égard de tous, je me suis asservi à tous, afin de gagner le plus de gens;
20 et pour les Juifs, je suis devenu comme Juif, afin de gagner les Juifs ; pour ceux qui étaient sous la loi, comme si j'étais sous la loi, n'étant pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui étaient sous la loi ;
21 pour ceux qui étaient sans loi, comme si j'étais sans loi (non que je sois sans loi quant à Dieu, mais je suis justement soumis à Christ), afin de gagner ceux qui étaient sans loi.
22 Je suis devenu pour les faibles [comme] faible, afin de gagner les faibles ; je suis devenu toutes choses pour tous, afin que de toute manière j'en sauve quelques-uns.
23 Et je fais toutes choses à cause de l'évangile, afin que je sois coparticipant avec lui.

Paul insiste plus sur l'exemplarité , que sur la démonstration , il sait qu'il est un instrument de Dieu , et qu'il travaille à cet oeuvre avec la ferme conviction qu'en toutes nations , des hommes recherches vraiment Dieu , et que la distance qui les sépare de lui, n'est pas trés grande c'est ce que fait remarquer Paul selon Actes 17 25 - 31

Citation :
25 et il n'est pas servi par des mains d'hommes, comme s'il avait besoin de quelque chose, lui qui donne à tous la vie et la respiration et toutes choses ;
26 et il a fait d'un seul sang toutes les races des hommes pour habiter sur toute la face de la terre, ayant déterminé les temps ordonnés et les bornes de leur habitation,
27 pour qu'ils cherchent Dieu, s'ils pourraient en quelque sorte le toucher en tâtonnant et le trouver, quoiqu'il ne soit pas loin de chacun de nous ;
28 car en lui nous vivons et nous nous mouvons et nous sommes, comme aussi quelques-uns de vos poètes ont dit : « Car aussi nous sommes sa race. ».
29 Étant donc la race de Dieu, nous ne devons pas penser que la divinité soit semblable à de l'or, ou à de l'argent, ou à de la pierre, à une oeuvre sculptée de l'art et de l'imagination de l'homme.
30 Dieu donc, ayant passé par-dessus les temps de l'ignorance, ordonne maintenant aux hommes que tous, en tous lieux, ils se repentent ;
31 parce qu'il a établi un jour auquel il doit juger en justice la terre habitée, par l'homme qu'il a destiné [à cela], de quoi il a donné une preuve certaine à tous, l'ayant ressuscité d'entre les morts.

Paul expliquera encore que notre Pére fait
que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon [son] propos.
Les chretiens n'ont pas le monopole des qualités divines , l'apôtre nous le démontre dans sa lettre aux Romains 2 : : 12 à 16
Citation :
9 tribulation et angoisse sur toute âme d'homme qui fait le mal, et du Juif premièrement, et du Grec ;
10 mais gloire et honneur et paix à tout [homme] qui fait le bien, et au Juif premièrement, et au Grec ;
11 car il n'y a pas d'acception de personnes auprès de Dieu.
12 Car tous ceux qui ont péché sans loi, périront aussi sans loi ; et tous ceux qui ont péché sous [la] loi, seront jugés par [la] loi
13 (car ce ne sont pas les auditeurs de la loi qui sont justes devant Dieu ; mais ce sont ceux qui accomplissent la loi qui seront justifiés ;
14 car quand les nations qui n'ont point de loi, font naturellement les choses de la loi, n'ayant pas de loi, elles sont loi à elles-mêmes,
15 et elles montrent l'oeuvre de la loi, écrite dans leurs coeurs, leur conscience rendant en même temps témoignage, et leurs pensées s'accusant entre elles, ou aussi s'excusant),
16 [seront jugés, dis-je], au jour où Dieu jugera par Jésus Christ les secrets des hommes, selon mon évangile.

Etant la création de Dieu , ses qualités se developpent en chaque individu ,
Chacun est donc à même de les exprimer ou de les refouler , comme notre pére sonde les coeurs , rien ne lui echappe , et ceux qui sont selon sont coeur , ils les attire à Christ
Mais celà nous amene à la question , que deviendront ceux qui n'ont pas connus Christ de leur vivant , ?
fraternellement
Qu'en pensez vous ?

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mer 29 Avr 2009 - 14:58

... qu'adviendra-t-il des millions de gens des nombreuses générations passées qui n'ont jamais eu la possibilité d'apprendre à connaître Jésus le Sauveur envoyé par le vrai Dieu ?

L'apôtre Paul a déclaré :
Citation :
... il y aura une résurrection des justes et des injustes. - Actes 24:15.
Il y a donc un espoir pour les millions de gens au cours des siècles qui n'ont jamais connus le vrai Dieu et son envoyé Jésus-Christ. Sur quelle base seront-ils alors jugés après leur résurrection ? Voyons ce qu'en dit l'Écriture :
Citation :
La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. - Apocalypse 20:13.
Comment est-ce possible puisque la plupart de ces ressuscités ne connaissaient ni les 10 commandements ni les autres lois et ordonnances divines ? Là aussi, les Écritures répondent :
Citation :
Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes; ils montrent que l'oeuvre de la loi est écrite dans leur coeur, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour. - Romains 2:14-15.
Donc même les païens qui n'ont jamais pu lire la Bible ont en eux-mêmes, dans leur conscience, un sens de la morale et de la justice que Dieu implanta dans l'homme lorsqu'il l'a créé. Les païens, qui n'ont jamais pu connaître la loi de Dieu révélée par ses prophètes savaient quand même ce qui est juste et injuste et ils seront donc jugés selon leurs oeuvres car leur conscience les accusait ou les excusait.

Certains systêmes de morale - comme par exemple le Bouddhisme - ont aussi des normes écrites par des hommes, normes qui ressemblent aux lois écrites dans la Bible. Nous savons que les rédacteurs de ces lois les formulèrent selon leur conscience mais à la différence des écrits de Moïse et des autres prophètes inspirés par le vrai Dieu, les écrits de Bouddha et d'autres n'étaient pas directement de provenance divine.

Les ressuscités de la résurrection générale qui seront jugés selon leurs oeuvres devront également reconnaître à leur tour Jésus-Christ comme leur sauveur. Cela ne devrait pas être trop difficile pour des gens qui étaient morts et qui vivent de nouveau et qui seront devant le trône du jugement de Jésus-Christ! Le livre des Actes des apôtres nous montre maintes fois que des gens furent baptisés le jour même où ils entendirent parler du sauveur Jésus-Christ.

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mer 29 Avr 2009 - 19:57

Bonjour Nomade, GG et tous,

Quelques observations :

-> J'ai lu récemment un article d'un dominicain concernant les religions orientales du genre bouddhique ou hindouiste, il parle de valeurs christiques, des germes de vérité, de bonté et de sainteté qui ont un lien secret avec la christianité, c’est-à-dire le potentiel christique de tout être humain qui a été créé non seulement à l’image de Dieu mais à l’image du Christ nouvel Adam.

Je n'afficherai pas l'article entier car il va plus loin dans l'assimilation, comme nous le savons du point de vue catholique, idée que je ne partage pas.

->
Citation :
Le livre des Actes des apôtres nous montre maintes fois que des gens furent baptisés le jour même où ils entendirent parler du sauveur Jésus-Christ.
Le cas le plus connu de baptême spontané est celui de l’éthiopien avec Philippe, on peut aussi ajouter :

* Les auditeurs de Pierre à la Pentecôte :
Dès la fin du témoignage de Pierre, Actes 2:41 dit > Ceux donc qui accueillirent sa parole de tout leur cœur furent baptisés, et ce jour-là environ trois mille âmes furent ajoutées.

* Le geôlier de Paul et sa famille en Actes 16::33 : > Et il les prit avec lui à cette heure de la nuit et lava leurs plaies ; et ils furent tous baptisés, lui et les siens, sur-le-champ.

Fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Jeu 30 Avr 2009 - 20:03

Patoune a écrit:
 -> J'ai lu récemment un article d'un dominicain concernant les religions orientales du genre bouddhique ou hindouiste, il parle de valeurs christiques, des germes de vérité, de bonté et de sainteté qui ont un lien secret avec la christianité, c’est-à-dire le potentiel christique de tout être humain qui a été créé non seulement à l’image de Dieu mais à l’image du Christ nouvel Adam.
Merci chère Patoune pour ce commentaire qui confirme que certains systèmes de morale ou religions présentent apparemment des similitudes avec le christianisme.

Un nombre non négligeable d'occidentaux abandonne le christianisme pour le bouddhisme :
Citation :
Le bouddhisme est, selon les points de vue traditionnels, une philosophie, une spiritualité ou une religion apparue en Inde au Ve siècle av. J.-C. Elle compterait aujourd'hui entre 230 et 500 millions d'adeptes[2]. Le bouddhisme présente un ensemble ramifié de pratiques méditatives, de pratiques éthiques, de théories psychologiques, philosophiques, et même cosmologiques, abordées dans la perspective de la libération de l'insatisfaction, du plein épanouissement du potentiel humain, et ce, en relation personnelle avec une intangible et ultime réalité spirituelle.

Le bouddhisme s'est développé en France à la suite de la venue de maîtres de diverses traditions qui ont fondé de nombreux centres comme Ryotan Tokuda ou Taisen Deshimaru pour le Zen et Kalou Rinpoché et Guendune Rinpoché pour le bouddhisme tibétain.
Des cinéastes français comme Arnaud Desjardins ont également contribué à faire connaître les enseignements du bouddhisme en France. Plusieurs organisations bouddhistes sont reconnues comme congrégations religieuses par le Bureau Central des Cultes qui dépend du Ministère de l'Intérieur, selon la loi du 9 décembre 1905 relative à la séparation des Églises et de l'État.
Toujours d'après l'Union bouddhiste de France, il y aurait environ 800 000 bouddhistes en France dont les 3/4 seraient d'origine asiatique. (Chiffre de 1986). Une enquête plus récente, publiée par TNS-Sofrès en avril 2007, avance un chiffre de 500 000 adeptes du bouddhisme (âgés de plus de 15 ans), représentant 1 % de la population française de cette tranche d'âge. En 1999, le sociologue Frédéric Lenoir avait estimé à 5 millions « les sympathisants » bouddhistes français, chiffre aujourd'hui jugé exageré. - Wikipédia
.
Personnellement, je doute que ces personnes qui abandonnent le christianisme pour le bouddhisme aient eu une bonne compréhension de "l'enseignement du Christ."

Fraternellement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Jeu 30 Avr 2009 - 21:18

Citation :
Personnellement, je doute que ces personnes qui abandonnent le christianisme pour le bouddhisme aient eu une bonne compréhension de "l'enseignement du Christ."
La Grande Question : Qui est Jésus ?

Nous sommes invités à voir l’importante question que Jésus a posé à ses disciples quelques mois avant la dernière montée à Jérusalem, c’est à dire presque trois années après les avoir accompagnés, enseignés et formés aux mystères du Règne de Dieu. Jésus a estimé nécessaire, à ce stade de l’enseignement donné et à ce stade des miracles accomplis, de faire le point avec ses disciples, de les placer devant leur conviction intime et ce malgré les opinions des autres.

Il faut dire que les auditeurs de Jésus étaient souvent ébahis, stupéfaits, de l’enseignement de Jésus et de ses miracles. A plusieurs reprises les évangiles nous rapportent l’étonnement des gens: ‘Quelle autorité! – affirmaient-ils, d’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui est donnée ? Comment de tels miracles se font-ils ? Qui est donc celui-ci que même le vent et la mer lui obéissent ?’

L’interrogation était totale. Mais maintenant, c’est Jésus qui interroge ses disciples. Et à travers cette question, il nous invite nous-aussi à un positionnement personnel vis-à-vis de lui. Voici donc la question que Matthieu (16.13) nous rapporte : ‘Jésus, arrivé dans la région de Césarée de Philippe, se mit à demander à ses disciples: Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme (c’est par ce titre de l’Ancien Testament que Jésus se désignait) ? Ils dirent: Pour les uns, Jean le Baptiste; pour d’autres, Elie; pour d’autres encore, Jérémie, ou l’un des prophètes. Et pour vous,
leur dit-il, qui suis-je? Simon Pierre répondit: Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus lui dit: Heureux es-tu, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux’ (autrement dit cette révélation ne vient pas de toi-même mais de Dieu).

Voilà donc la grande question que Jésus pose à ses disciples, une question primordiale, et voilà la réponse que Pierre donne, réponse qui est une véritable reconnaissance de l’identité de Jésus Christ, une importante confession de foi.

L’importance de cette question :

Je crois que ce passage répond à une question que certains pourraient se poser à savoir: faut-il vraiment devenir chrétien ou suffit-il de vivre dans une sorte de christianisme culturel sans engagement ? Cela dépend de la réponse que nous donnons à cette question de l’identité de Jésus. Jésus est-il vraiment ce que Pierre vient d’affirmer ? Cela vaut la peine de se poser cette question ! Elle est importante, fondamentale, incontournable, et ce pour une raison toute simple : c’est que l’on voit très clairement dans la Bible que le Salut que Dieu offre à l’humanité commence par la reconnaissance de qui est vraiment Jésus.

Nous avons parlé des tendances syncrétistes de certains chrétiens de l’église de Colosses, à qui Paul a envoyé une lettre pour les encourager à enraciner, à affermir et à construire leur vie en Jésus Christ et dans sa Parole puissante, parce qu’en Jésus, affirme-t-il, il y a plénitude,
‘nous avons tout pleinement en lui’, ‘en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité’. Aujourd’hui ces tendances à vouloir mélanger le christianisme avec ce qu’on trouve de bon et de moins bon dans les autres religions existent toujours ! Et beaucoup s’insurgent contre cette prétention d’affirmer le rôle unique de Jésus Christ dans le plan de Salut de l’humanité. Ils considèrent que c’est de l’intolérance voire du fanatisme ! Comme il y a plusieurs chemins qui mènent à Rome, il y a aussi plusieurs chemins qui conduisent à Dieu, chacun peut trouver Dieu par ses propres moyens !

Est-ce vrai ? Toutes les religions se valent : le bouddhisme, l’islam, l'hindouisme, l’animisme et le christianisme ? Peut-on mettre sur un même pied d’égalité Bouddha , Mahomet, un saint hindou, un sorcier d’Afrique et Jésus Christ ? En fait, pour répondre à cette question nous devons d’abord répondre à la question des questions, celle que Jésus a posée à ses disciples : ‘qui suis-je’? qui est Jésus? Et si jusqu’à maintenant nous ne nous la sommes pas encore posée, c’est Jésus lui-même qui nous la pose ce matin au travers de ce récit. Jésus nous invite à un positionnement personnel. Peu importe ce que les autres pensent, ce qui compte, c’est ce que nous pensons de lui. Qui est Jésus pour moi ? La plupart des gens ne connaissent ni la vie de Jésus (ou la connaissent vaguement, par ouï-dire) ni la Bible, ni ce qu’elle dit de la situation réelle de l’homme vis-à-vis de Dieu et donc, il est normal qu’ils remettent en question l’enseignement chrétien sur Jésus. Et nous-mêmes, nous devons nous interroger sur la fiabilité de notre foi : est-elle basée sur un fondement solide, digne de foi, ou sur un mythe et une légende ?

Joe Schubert a dit ceci : ‘Si un bouddhiste décidait que le Bouddha Gautama n’a jamais vécu, cela ne changerait rien au bouddhisme. Il n’y aurait aucun impact sur sa foi, ses idées ou sa vie. Si un hindou changeait d’avis concernant le seigneur Krishna, sa foi hindoue ne serait pas du tout altérée. Ces croyances orientales ne sont pas basées sur une personne. Elles sont basées sur des idées philosophiques. On peut même éliminer le fondateur de la religion sans que la base de ce type de foi orientale subjective soit changée. Mais la foi ou la vie chrétienne n’est pas du tout comme cela. Le christianisme repose fermement sur l’identité et la personne de Jésus Christ. Son identité est la pierre solide sur laquelle repose tout ce que le chrétien croit et pratique’. Schubert veut nous dire par-là que le christianisme n'est ni une simple philosophie de vie, ni une norme d'éthique, ni une obéissance à des rites religieux. Le véritable christianisme a pour fondement une relation vivante avec celui qui s’est présenté comme étant le Sauveur de l’humanité, le Seigneur ressuscité et vivant. D’où l’importance de cette question : qui est Jésus réellement ? C’est la conception que nous avons de l’identité de Jésus qui nous fera devenir chrétiens ou pas. La différence entre ceux qui suivent Jésus et ceux qui ne le suivent pas vient de la réponse que chacun donne à la question : qui est Jésus pour moi ? D’ailleurs Jésus lui-même a affirmé que la foi en lui faisait la différence: ‘Si vous ne croyez pas que je suis, vous mourrez dans vos péchés’ (Jn 8.24). Et à la fin de son évangile Jean dit: ‘ces choses ont été écrites afin que vous croyez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom’.

Autrement dit, ce que les évangiles ont décrit de Jésus, de sa vie et de son œuvre, doit servir à révéler sa divinité de manière à ce que nous croyions en lui.


Dernière édition par Patoune le Jeu 30 Avr 2009 - 22:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Jeu 30 Avr 2009 - 21:18

Une double question :

Matthieu nous dit que cet épisode se passe à Césarée de Philipe, c’est à dire au nord-est de la Palestine, très loin de Jérusalem, un endroit formidable pour dire tout haut sa conviction sans avoir à craindre la persécution des chefs religieux qui allaient bientôt chercher à mettre la main sur Jésus pour l’exécuter. Et c’est là que Jésus profite pour confronter ses disciples à sa personne et les préparer ainsi petit à petit à comprendre des vérités qu’ils ne soupçonnaient pas encore.

Et la question qu’il leur pose est double. D’abord, sans doute pour les préparer à répondre à la grande question, il leur pose une question d’ordre général: ‘Les gens, qui disent-ils que je suis’ ? Les réponses sont élogieuses, Jésus est comparé aux plus grands prophètes. Il est considéré comme un personnage remarquable, mais sans plus. De nos jours encore on n’entend pas dire de mauvaises choses sur Jésus. A part quelques blagues de mauvais goût, tout le monde s’accorde à dire que Jésus était un personnage remarquable, un sage, un homme bon, un prophète dont le message a changé beaucoup de choses dans le monde, un enseignant hors pair, un pédagogue séduisant, un orateur exceptionnel, un vrai humaniste dont les valeurs doivent être défendues, etc. Chacun fait de Jésus l’instrument de ses propres idées. Mais l’opinion est généralement positive !

Ceci dit ces réponses sont incomplètes parce qu’elles ne prennent pas en compte l’identité réelle de Jésus Christ. Ces réponses oublient une partie importante de son enseignement, notamment tout ce qui concerne la nature divine de Jésus, son pouvoir de pardonner nos péchés, sa mort et sa résurrection en tant qu’actes fondamentaux pour le salut des hommes ! Ce sont des réponses basées sur certaines choses de la vie et œuvre de Jésus, mais pas sur l’ensemble de sa personne. Par exemple lorsqu’il dit: ‘Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi’, ‘Je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort', ‘celui qui me voit, voit le Père’, ‘moi et le Père nous sommes un’, 'avant qu'Abraham fût, je suis', 'tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre' etc. Que pouvons-nous comprendre de ces paroles ? Ce qu’on sait, c’est qu’aucun des fondateurs de religions n’a jamais osé prononcer de telles déclarations ! Jamais Bouddha, Mahomet, un saint religieux de l'hindouisme ou un sorcier en Afrique n'a osé faire de telles affirmations! Nous ne les trouvons que dans la bouche de Jésus ! Etait-il un mégalomane, un illuminé, un fou, un mystique aliéné ? Je vous laisse répondre à cette question, mais moi je ne le pense pas ! Quand je lis les évangiles, je vois que le Christ montre tout le contraire : humilité, équilibre, sagesse, amour, mais aussi réalisme face à la vie. Il est venu pour servir et se donner, ce qui n’est pas la marque d’un mégalomane.

Ensuite, Jésus pose aux disciples une deuxième question, une question directe, la vraie question :‘Et pour vous, qui suis-je ?’. Et c’est Pierre qui répond : ‘Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant’.

Il y a là une nouvelle phase de l’évangile qui commence, c’est le tournant de l’Evangile. Tu es le ‘Christ’, c’est à dire le Messie promis et prédit depuis longtemps par les prophètes. ‘Christ’ est un titre qui signifie ‘l’oint de Dieu’. Et ‘Fils de Dieu’ est un titre qui évoque la nature divine de Jésus. Et c’est là que l’on voit que la lumière de la révélation divine était en train de faire son bout de chemin dans le cœur des disciples. Ils commençaient à comprendre un tout petit peu la vraie nature de leur maître, mais pas entièrement. Parce qu’au verset 21, quand Jésus leur explique qu’il allait souffrir, mourir et ensuite ressusciter, selon le plan de Dieu pour le Salut de l’humanité, Pierre le prend à part et essaye de le dissuader ! Ce n’est que plus tard, après la résurrection de Jésus, que Pierre et ses confrères ont reçu toute la lumière et ont enfin compris la nature divine de Jésus Christ.

Nous voyons, par cet épisode, que Jésus souhaite que nous soyons confrontés à ce qu’il est réellement que nous ayons la possibilité d’arriver à une conclusion honnête. Il veut nous poser à nous aussi la même question posée à ses disciples : ‘Et toi, qui dis-tu q je suis’ ? Il ne force personne à répondre comme Pierre, il ne nous manipule pas, mais il veut nous confronter à la réalité de sa personne, de son enseignement et de son œuvre. ‘Et toi, face à cette grande question qu’est la vie, que penses-tu de moi, Jésus? Suis-je digne de diriger et d’inspirer ta manière de vivre ici-bas ? D’après ce que tu lis dans les évangiles et dans les écrits des apôtres, d’après les recherches que tu fais de moi, crois-tu que je mérite d’être reconnu comme ton Sauveur et Seigneur de ta vie’ ? Voilà les questions introspectives que nous devons nous poser.

Dans sa confession, ‘Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant’, Pierre reconnait la véritable identité de Jésus, même sans avoir tout vu ni tout compris. Jésus ajoute que cette déclaration lui a été révélée par Dieu. Or, cette déclaration de foi veut tout simplement dire que quelque chose d'incroyable s'est passé un jour dans l’Histoire des hommes : Dieu s'est fait homme, Dieu s'est incarné et s'est manifesté à notre humanité, se révélant à nous en nous invitant à une relation d'amour avec lui, par le chemin de la foi et de la repentance. Foi, parce qu'il faut lui faire confiance et lui confier notre vie ; repentance, parce qu'il faut désirer changer notre manière de vivre centrée sur nous-mêmes et nous engager à vivre selon son désir. Peu de temps après cette déclaration, l’Évangile nous rapporte que Jésus a emmené Pierre et deux autres disciples à l’écart, sur une haute montagne. Et là, il y a eu un évènement qui a renforcé la conviction de Pierre : Jésus ‘fut transfiguré devant eux : son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Une nuée lumineuse les prit sous son ombre, et voici qu’une voix disait de la nué : ‘Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur, écoutez-le’.

Cet évènement a tellement marqué Pierre qu’il ne voulait plus descendre de la montagne, il voulait rester là-haut avec Jésus ! Tout cela nous montre comment la foi chrétienne se distingue radicalement de toute philosophie ou religion.

Les religions des hommes ont été fondées par des êtres humains qui se sont basées sur des philosophies, des règles, des normes de comportement humain, alors que le christianisme est avant tout l’expérience d’une relation que Dieu établit avec l’homme par Jésus Christ.

On voit que Jésus s’est fait connaître petit à petit des uns et des autres, en gagnant jour après jour la confiance des personnes qui le suivaient. Ses disciples ont d’abord vu qu’il accomplissait des miracles prodigieux ; ils se sont ensuite rendu compte qu’il savait les comprendre mieux que quiconque, qu’il était capable de leur révéler leurs désirs les plus profonds; puis ils ont constaté que ses enseignements étaient vraiment la clef pour comprendre pleinement le mystère de la vie. Petit à petit, ils se sont rendu compte que toutes les allusions prophétiques contenues dans les Écritures se réalisaient parfaitement en Lui. Quand enfin s’était formé un profond climat de confiance et d’estime entre les disciples et Jésus, il leur a révélé son identité. Et il a fait tout cela sans jamais chercher à s’imposer à eux, mais en les conduisant doucement à faire ce pas de la foi, parfois en leur tendant des perches, comme dans ce passage de l’Évangile que nous méditons en ce moment.

Le jour où ils ont vu le Christ sortir vivant du tombeau et vaincre la mort, ils ont laissé tomber tous leurs doutes. Thomas s’est prosterné devant lui en disant: ‘Mon Seigneur et mon Dieu’. Et à partir de là rien ni personne n’a pu empêcher les disciples d’annoncer partout la Bonne Nouvelle de la résurrection de Jésus, l’évangile du Salut. Ils ont du faire face à toutes sortes de menaces, ils ont été emprisonnés, torturés, condamnés à mort, mais rien ne les a empêchés d’annoncer l’incroyable nouvelle de Jésus ressuscité.

Cela vaut la peine de faire un examen honnête de la vie, de l’œuvre, de l’enseignement et de la personne de Jésus. Ceux qui l’ont fait sérieusement sont arrivés à la même conclusion que les disciples : Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant. Wallace, l’auteur de Ben Hur, un savant très connu, a cherché dans les meilleures bibliothèques d'Amérique et d'Europe pour trouver des informations qui détruiraient à jamais le christianisme. En rédigeant le deuxième chapitre du livre qu'il voulait écrire, il s'est retrouvé à genoux en criant à Jésus ‘Mon Seigneur et mon Dieu’ ! Confronté à des preuves solides et irréfutables, il ne pouvait plus nier que Jésus était le Fils de Dieu. Plus tard, il a écrit Ben Hur, ce roman très connu. C.S. Lewis, professeur à Oxford, était agnostique et niait la divinité du Christ depuis des années. Mais lui aussi, par honnêteté intellectuelle, s'est tourné vers Jésus comme son Dieu et son Sauveur après avoir examiné toutes les preuves de sa divinité.

Qui est Jésus pour moi ? A travers ma réponse, ma vie sur cette terre peut changer complètement, avoir du sens, du goût. Quand on lit tout ce que les évangiles (et les apôtres) nous rapportent sur Lui, quand on constate que toutes les prophéties de l'Ancien Testament se sont effectivement accomplies en Lui, et quand on pense à ce qu'il est capable encore aujourd'hui de faire dans la vie des personnes qui le reçoivent comme Sauveur et Seigneur, je ne peux que me rendre à l'évidence : Jésus est l'unique Révélation de Dieu sur la Terre, ses déclarations sont dignes de foi, l'humanité a absolument besoin de Lui. Il est le seul à avoir donné sa vie pour le Salut de l'humanité. Il est le seul à avoir vaincu la mort et à nous donner, à nous aussi, l'espérance d'une vie avec Dieu après notre mort physique.
A cause de la résurrection de Jésus, ceux qui l'ont vraiment accepté dans leur vie ne font pas que suivre les principes d'éthique qu’il nous a laissés, mais ils ont une relation vivante et personnelle avec un Seigneur vivant. Ils sont bénis, ils ont une espérance, ils sont heureux. ‘Et pour vous, leur dit-il, qui suis-je ? Simon Pierre répondit : Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant’. Que Dieu nous aide à arriver à la même conclusion. Parce que tout, que ce soit maintenant ou dans l’éternité, tout dépend de la réponse que nous donnons à cette question.

Samuel Pereira Pasteur EEB
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Jeu 30 Avr 2009 - 22:17

Même si on trouve à redire sur la relation Jésus Christ/Dieu, cela n'empêche pas d'y voir la supériorité du christianisme par rapport aux religions qui sont appelées "systèmes à morale".
Fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Ven 1 Mai 2009 - 9:46

Bonjour tous ,
Paroune a ecrit :
Citation :
Même si on trouve à redire sur la relation Jésus Christ/Dieu, cela n'empêche pas d'y voir la supériorité du christianisme par rapport aux religions qui sont appelées "systèmes à morale".

Ce qui echappe à beaucoup , c'est que le christianisme ,est l'ensemble des religions , sectes , qui ont pour base la personne de Jesus et ses enseignements
La chretiente etant l'ensemble des nations , des pays dont la majorité s des personnes se reclament du christianisme.
Etre chretien , c'est suivre Christ , en suivant son exemple , la finalité etant d'aller au Pére
Jesus fit remarquer que beaucoup se reclamarait de lui , cependant il fit remarquer que ce ne sont pas tous ceux qui on cette pretention qui sont veritablement des Chretiens

Citation :
«Ce ne sont pas tous ceux qui me disent: "Seigneur, Seigneur", qui entreront dans le Royaume des cieux, mais seulement ceux qui font la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
22 Au jour du Jugement, beaucoup me diront: "Seigneur, Seigneur, c'est en ton nom que nous avons été prophètes; c'est en ton nom que nous avons chassé des esprits mauvais; c'est en ton nom que nous avons accompli de nombreux miracles. Ne le sais-tu pas?"
23 Alors je leur déclarerai: "Je ne vous ai jamais connus; allez-vous-en loin de moi, vous qui commettez le mal

Ces paroles de Jesus indiquent que pour être chretien , il ne suffit pas de l' affirmer , mais de le demontrer , en faisant ce qui est defini par Dieu et non par un groupe humain quelconque
La deduction que nous pouvons tirer de celà , c'est que ce n'est pas une demarche collective , mais une decision personnelle qui ne peut engager que l'individu , qui par sa recherche acquiert le ferme conviction que le seul moyen de salut est Christ , qui lui est mandaté par Dieu pour amener le vrais adorateurs ( Jean 4 : 24 ) a faire sa volonté
Aussi le fait d'appartenir à une religion , un groupe , n'avantage en rien , puisque le veritable critére est defini par Dieu et non par une doctrine quelconque , l'exemple de la nation d'israel en est le temoignage , par exellence , puisque ce peuple bien que choisit par Dieu , fut rejete car il se fut pas fidéle à l'alliance , et fut rejeter definitivement par Dieu malgre sa miséricorde et sa patience
c'est ce qui ressort de la declaration de Jesus selon ce que rapporte Mathieu 23 : 37 à 39
«Jérusalem, Jérusalem, toi qui mets à mort les prophètes et tues à coups de pierres ceux que Dieu t'envoie! Combien de fois ai-je désiré rassembler tes habitants auprès de moi comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, mais vous ne l'avez pas voulu!
38 Eh bien, votre maison va être complètement abandonnée .
39 En effet, je vous le déclare: dès maintenant vous ne me verrez plus jusqu'à ce que vous disiez: "Que Dieu bénisse celui qui vient au nom du Seigneur !"»
La chretiente se trouvent dans la même situation que le peuple Israelite , elle à beau multiplié le groupe ce n'est pas ce qui sauve , ce n'est pas la quantité qui fait la qualité , ce que Jesus reproche au Pharisiens Mathieu 23 :2 à 5 , il peut le reprocher egalement aux chefs de la chretienté ,
Citation :
«Les maîtres de la loi et les Pharisiens, dit-il, sont chargés d'expliquer la loi de Moïse.
3 Vous devez donc leur obéir et accomplir tout ce qu'ils vous disent; mais n'imitez pas leur façon d'agir, car ils ne mettent pas en pratique ce qu'ils enseignent.
4 Ils attachent de lourds fardeaux, difficiles à porter, et les mettent sur les épaules des hommes; mais eux-mêmes refusent de bouger un doigt pour les aider à remuer ces fardeaux.
5 Ils accomplissent toutes leurs oeuvres de façon que les hommes les remarquent.

De ce fait quel avantage y à t-il entre un chretien de nom , et un homme des nations qui s'applique à cultiver ce que fut inscrit dans son coeur de puis l'origine ?
affection fraternelle

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)


Dernière édition par Gégé2 le Sam 2 Mai 2009 - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Sam 2 Mai 2009 - 18:37

Chers lecteurs,

le long article de Samuel Pereira reproduit plus haut par Patoune montre de manière remarquable la différence entre le christianisme centré sur la personne de Jésus-Christ et les religions ou systèmes de morale d'origine humaine. C'est le point essentiel auquel je voulais en venir en ouvrant ce sujet de discussion. La bonne manière d'adorer Dieu passe par Jésus-Christ, le médiateur entre Dieu et les hommes.

Combien de chrétiens ont vraiment la compréhension sur le rôle central de Jésus tels que Samuel Pereira l'a exposé? Si vous n'avez pas encore pu lire les deux commentaires contenant cet exposé, je vous recommande vivement de le faire dès que possible et même de les mémoriser sur votre disque dur.

Certains lui reprocheront de croire à la trinité et rejetteront ce qu'il a écrit. Mais c'est un autre sujet et je défie quiconque de me trouver un enseignant chrétien qui comprend absolument tout sur tous les sujets bibliques !

Bon week-end à tous sunny
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier

avatar

Nombre de messages : 422
Localisation : la Terre
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Lun 4 Mai 2009 - 19:15

Bonsoir,

La trinité, la nature exacte de Jésus, l'immortalité de l'âme sont des boîtes dans lesquelles nous pouvons nous enfermer facilement et predre ainsi la réalité qui est le chemin sur lequel nous nous sommes engagés.

Nous le savons, depuis près de 2 mille ans des hommes, pour l'essentiel, ce sont disputés parfois violemment pour imposer leurs idées, leurs pensées en matière de religion. Et le combat a été rude au sein du christianisme, déjà dans les lettres de Paul et Pierre nous pouvons ressentir les différences entre personnes venant de milieux différents.

Mais ce n'est pas le message que Jésus voulait nous laisser, mettons en pratique ce que nous lisons; et il n'est pas nécessaire de nous lancer dans de grands travaux, ni de le faire avec ostentation au contraire c'est en faisant ce qui est nécessaire que nous servons notre maître, Jésus.

Point n'est nécessaie de vouloir à tout prix avoir raison à propos de la partie extérieur "de Jésus" ce qui importe c'est de le suivre partout ou il va.

Avec mes fraternelles salutations.
Jean-Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mer 6 Mai 2009 - 18:14

Cher Xavier,
je vois ces choses comme toi. Il est vrai que certaines églises ou communautés mettent tout le poids sur des dogmes comme l'immortalité de l'âme et la trinité etc. Ce qui est remarquable, c'est que la Bible enseigne aussi bien l'immortalité de l'âme (de Dieu, de Jésus-Christ depuis sa résurrection, des membres du corps de Christ lorsqu'ils seront ressuscités ou changés lors du retour du Christ) que la mortalité de l'âme (des anges, des humains, des animaux).
Quant à Jésus, la Bible enseigne sa divinité. Prenons l'exemple de
Citation :
Jean 1:1 Segond : Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Ce que disent la plupart des Versions. Il y a toutefois une alternative car un traducteur doit discerner si le mot theos sans l'article désigne ici l'identité (la Parole était Dieu) ou s'il désigne la qualité divine (la Parole était divine). C'est pourquoi, The New English Bible dit ici :
Citation :
... and what God was, The Word was.
(... et ce que Dieu était, la Parole l'était. )
Il n'y a donc aucune raison d'excommunier quelqu'un parce qu'il affirme que l'âme est mortelle ou immortelle ou encore que la Parole est ce que Dieu est (c'est-à-dire divine).

Nous avons compris que Dieu veut qu'on l'adore en Esprit et en vérité. Mais le chrétien sait qu'il ne peut pas encore comprendre tout ce qui concerne les êtres spirituels et surtout pas la nature divine dans sa plénitude car l'Écriture dit que c'est seulement après notre résurrection et notre montée dans les cieux que nous comprendrons pleinement ces choses :
Citation :
Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsqu'il paraîtra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. - 1Jean 3:2
Il ne nous appartient pas de juger un autre chrétien sur la base de sa compréhension d'un "dogme." C'est Jésus qui est le juge nommé par Dieu! Si quelqu'un croit en Dieu et en Jésus, réjouissons-nous et discutons avec lui, et peut-être pourrons-nous lui expliquer la vérité plus pleinement, ou lui à nous flower
Citation :
Un Juif nommé Apollos, originaire d'Alexandrie, homme éloquent et versé dans les Ecritures, vint à Ephèse.
Il était instruit dans la voie du Seigneur, et, fervent d'esprit, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, bien qu'il ne connaisse que le baptême de Jean.
Il se mit à parler librement dans la synagogue. Aquilas et Priscille, l 'ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu. - Actes 18:24-26.
Nous sommes dans un forum. Ce que j'expose est ma compréhension. Personne n'est obligé d'avoir la même opinion. Pour moi, quiconque fait la volonté du Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, celle-là est ma soeur !

Cordialement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mar 24 Nov 2009 - 18:03

Chers lecteurs,

je pense que ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'avant la venue du Christ, l'envoyé de Dieu pour sauver les humains, les humains devaient faire naturellement ce qui est juste puisque chaque être humain normalement constitué a un sens de la justice, de la droiture etc implanté par Dieu et manifesté par la conscience :
Citation :
Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes; ils montrent que l'oeuvre de la loi est écrite dans leur coeur, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour. - Romains 2:14-15.
Prenons comme exemple le cas de Job :
Citation :
Il y avait dans le pays d'Uts un homme qui s'appelait Job. Et cet homme était intègre et droit; il craignait Dieu, et se détournait du mal... L'Eternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n'y a personne comme lui sur la terre; c'est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. - Job 1:1+8.
Le pays d'Uts correspondait à l'Arabie. Job n'était pas un Israélite mais un Arabe, donc également un sémite. Il connaissait le vrai Dieu et l'adorait d'une manière qui était approuvée. Il y avait d'autres adorateurs semblables dans l'antiquité.

Comme déjà cité sur un autre fil, l'apôtre Paul exposa dans un discours à Athènes que les choses changèrent au premier siècle car il fallait désormais suivre le Messie Jésus, l'envoyé de Dieu, pour être approuvé :
Citation :
Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils ont à se repentir, parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu 'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts... - Actes 17:30-31.
Il n 'y a de salut en aucun autre [que Jésus]; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. - Actes 4:12.
La bonne manière d'adorer par Dieu passe par Jésus-Chrost depuis près de 2000 ans.

Véridiquement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
seb



Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mar 24 Nov 2009 - 20:20

A la question: "quelle est la bonne religion?", toutes les religions répondront immanquablement la même chose: "la mienne". Smile

Est-ce vraiment aux hommes qu'il appartient de définir quelle est la bonne religion, ou la bonne manière d'adorer Dieu?

Est-ce vraiment aux hommes de décider entre la Bible, le Coran, la sagesse bouddhiste, ou d'autres "pensées sacrées"? N'est-ce pas avant tout un choix personnel, et ce choix ne dépend-il pas avant tout de notre lieu de naissance et de notre éducation?

Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mar 24 Nov 2009 - 23:12

seb a écrit:
... Est-ce vraiment aux hommes qu'il appartient de définir quelle est la bonne religion, ou la bonne manière d'adorer Dieu?
Non cher Sébastien,
ce n'est pas aux hommes de définir la bonne manière d'adorer Dieu, c'est Dieu qui décide cela et il le fait connaître aux hommes par "Le Livre des livres, la Bible."

seb a écrit:
Est-ce vraiment aux hommes de décider entre la Bible, le Coran, la sagesse bouddhiste, ou d'autres "pensées sacrées"?
les hommes devraient vérifier et faire preuve de discernement, puis faire un choix. Je suis persuadé que les enfants de Dieu reconnaîtront la voix de leur Père céleste comme les brebis reconnaissent la voix du berger et celle des étrangers.

seb a écrit:
N'est-ce pas avant tout un choix personnel, et ce choix ne dépend-il pas avant tout de notre lieu de naissance et de notre éducation? Sébastien
Si le choix dépendait seulement du lieu de naissance et de l'éducation, y aurait-il vraiment un choix ?
La Bible est accessible dans des milliers de langues et de dialectes en milliards d'exemplaires. Les gens voyagent comme jamais auparavant et Internet ouvre des possibilités nouvelles comme par exemple ce forum chrétien ou des francophones de tous les continents viennent s'informer. Comme il est écrit :
Citation :
Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils ont à se repentir, parce qu 'il a fixé un jour il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu 'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts... - Actes 17:30-31.
Respectueusement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
seb



Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mer 25 Nov 2009 - 13:45

Bonjour Nomade,

Juste une petite question: As-tu lu le Coran et connais-tu le bouddhisme, pour pouvoir les comparer avec la Bible?

Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mer 25 Nov 2009 - 15:11

Bonjour Sébastien,

oui, j'ai lu et relu le Coran et je connais le Bouddhisme. J'ai également lu le livre de Mormon et d'autres encore.

J'ai fait le tri au cours des décennies passées et ma situation actuelle correspond bien à celle des personnages des paraboles suivantes :
Citation :
Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ.
Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu 'il avait, et l 'a achetée. - Matthieu 13:44-46.
Je te souhaite une bonne journée sunny
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
seb



Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mer 25 Nov 2009 - 16:22

Bonjour Nomade,

Pardon d'insister, mais qu'est-ce qui t'a déplu dans le Bouddhisme?

Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Mer 25 Nov 2009 - 19:14

Cher Seb,

ta question "qu'est-ce qui t'a déplu dans le Bouddhisme?" est la bienvenue.

Le Bouddhisme a son utilité en tant que système de morale ou d’éthique et beaucoup de principes énoncés sur la famille, la paix, etc sont bien formulés et de haut niveau, ce qui prouve que l’être humain a en lui un sens de la justice inné implanté par le Créateur et que même s’il ne reçoit pas du haut des cieux une loi écrite venant du Législateur suprême comme ce fut le cas pour le peuple d’Israël, l’homme a un guide dans sa conscience qui l’accuse ou l’approuve, à condition que sa conscience ne soit pas faussée par des coutumes et des traditions allant à l’encontre des principes implantés par Dieu :
Citation :
Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes; ils montrent que l'oeuvre de la loi est écrite dans leur coeur, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour. – Romains 2:14-15.

Sous l’aspect religieux, le Bouddhisme induit en erreur ses adeptes en leur inculquant des conceptions erronées sur la destinée de l’homme qui serait le Nirvana, le stade final après des transmigrations de l’esprit. Les Bouddhistes sont idolâtres et pratiquent également le culte des ancêtres, c’est en somme un culte resté primitif avec des fables comme doctrines. Il y a différentes formes de Bouddhisme qui varient selon les régions où ses adeptes habitent.

Ceux qui dans les siècles passés ont vécu selon les prinicpes de morale du Bouddhisme sans connaître Jésus-Christ seront jugés selon leurs oeuvres après la résurrection générale, ils ont donc de bonnes chances d’être approuvés et de recevoir la vie éternelle s’ils acceptent Jésus comme leur Sauveur à ce moment-là. - Actes 4:12. Par contre, depuis que „l’Évangile de Jésus-Christ“ est annoncé aux nations, les Bouddhistes sont invités durant cette vie déjà à suivre Jésus-Christ qui est „le chemin, la vérité et la vie“ ce qui leur permettrait d'accéder à l'immortalité, la forme la plus élevée de la nature divine. – Jean 14:6.

Respectueusement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
seb



Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Jeu 26 Nov 2009 - 7:09

Bonjour Nomade,

Je suis d'accord avec toi pour dire que la doctrine bouddhiste n'est certainement pas correcte. Toutefois, n'est-ce pas un peu prétentieux que d'affirmer qu'elle doit impérativement être remplacée par la doctrine chrétienne?

Le fait de croire en Dieu et au Christ est avant tout une question de foi. Les miracles, le déluge, ou la révélation divine ne sont et ne seront sans doute jamais des réalités démontrées. Elles sont et restent avant tout des questions de foi. Il est à mon sens impératif de le comprendre.

Je pense personnellement que toute religion peut apporter quelque chose de bon, mais il faut faire la part des choses. Tout prendre d'une seule religion et ne rien rejeter, c'est se mettre sous la coupe des chefs religieux, et cela amène souvent plus de mal que de bien. Si nous avons reçu une conscience et une intelligence, c'est bien pour nous en servir. Sinon, nous n'en aurions pas.

Dieu, en lui-même, n'a besoin de rien. Que pourrions-nous lui apporter qu'il ne possède déjà?

Il désire juste que nous soyons heureux et vivions en harmonie les uns avec les autres. C'est le message de pratiquement tous les textes religieux, et c'est ce message qui compte vraiment. Le reste n'est pas tellement important.

Sébastien
Revenir en haut Aller en bas
Gégé2
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8590
Localisation : vosges
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Jeu 26 Nov 2009 - 13:01

Bonjour Seb et Nomade ,

Je me glisse dans votre converstion , j'espére ne pas perturber !

"De la discussion jaillit la lumiére ", c'est une constatation qui se concrétise ici , Paul donna un conseil aux Thessaloniciens je cite de memoire
Verifiez toutes choses ,et gardez [ou retenez ] ce qui est bon !

( voir 1 Thess.. 5 : 21)

C'est ce que nous nous efforçons d'appliquer ici, en effet comme chacun peut le constater , rien n'est imposer , car ce qui est juste s'impose de lui -même.
C'est ce que nous pouvons constater dans la conclusion raisonnée à laquelle sont parvenus Nomade et Seb sur la question du Boudhisme .
Nous pourrions la resumer ainsi :
Il y à de bonnes choses , mais la doctrine n'est pas correcte !

Ce qui nous amene au principe enoncé par Paul cité plus haut .
Seb declare :
Citation :
Le fait de croire en Dieu et au Christ est avant tout une question de foi

C'est un point sur lequel nous sommes d'accord , encore faudrait - il definir ce qu'est la foi pour certains , c'est de l'incredulité , pour d'autres c'est un certitudes basées sur des observations et sur la connaissance de faits vérifiés , par la raison , par l'expérience , par la recherche et l'accumulation de connaissances .
Une chose est sûr , , ce qui est vrai , l'est obligatoirement pour tous que ce soit enoncé par l'un ou par l'autre , c'sst d'ailleurs ce que Jesus affirma en fustigeant certains de ses opposants il declara :
Citation :
Les maîtres de la Loi et les Pharisiens se sont faits les interprètes de Moïse. 3 Faites et observez tout ce qu’ils vous disent, mais ne faites pas comme ils font, car ils disent et ne font pas
.


La remarque que nous pouvons faire , est que Jesus ne s'arrétait pas à l'apparence , il fit remarquer que l'enseignement n'a de valeur que s'il est appliqué ,
Les beaux discours ne sont que du vent s'ils ne sont pas suivit d'effet , de plus ils perdent de leur valeur s'il ne sont pas appliqués par l'enseignant ou par le discoureur


Comme nous l' a fait remarquer Nomade par une citation du discours de Paul à l'areopage d'Athéne devant un parterre de philosophe grec , que les hommes ont en eux une loi innée qui est héreditaire dés lors que l'on à une conscience qui elle, est universelle selon ce que fait remarquer la "charte des droits de l'homme "
La sagesse n'est donc pas la propriété des chretiens ! elle se recherche comme un tresor , enfouie dans notre coeur , dans les ecrits d'homme sages , mais plus particuliérement dans les ecrits dits inspirés de la Parole de Dieu .
Lorsque nous rencontrons la "sagesse" dans d'autres ecrits , nous ne pouvons pas l ' ignorer , mais faire preuve d'humilité devant la puissance et la sagesse divine qui a pourvu l'homme de qualités intrinseques qui ressortent du coeur de ceux qui recherchent humblement , un but à la vie .
C'est ce que nous rapporte la bible au travers de l'organe de Paul selon actes 17 :26 à 29:
Il avait tiré d’un même sang toute le genre humain ; il a voulu qu’il occupe toute la face de la terre, puis il a fixé pour chaque peuple un territoire déterminé et un temps de l’histoire. 27 Il leur fallait chercher l’être divin : peut-être trouveraient-ils à force de tâtonnements.

Car de fait il n’est pas loin de nous, 28 c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être, comme l’ont dit quelques-uns de vos poètes : Nous sommes aussi de sa race. 29 Mais si nous sommes, nous, de la race de Dieu, n’allons pas croire que l’être divin ressemble aux créations de l’art et de la fantaisie humaine, qu’elles soient de pierre ou d’or ou d’argent .

Comme le fait ressortir Paul , ce n'est pas dans des temple d'or ou d'argent , et par extension non plus dans des batiment aussi beaux soit -ils , que nous trouveront la sagesse , mais c'est par la recherche de la " sagesse " celle que Dieu à mise dans géne , sagesse qui nous pousse à rechercher l'auteur de nos jours , et lorsque nous l'avons trouvée , de mettre en pratique ce qui est bon pour nous , son enseignement et sa direction .

Celà nous ne le trouvons pas dans des groupes organisés qui mettent leurs interêts avant ceux de Dieu et des hommes .

Mais il y a encore beaucoup à dire , sur ce sujet , et je pense que nous nous enrichirons à ecouter humblement le developpement de ce sujet .

Cordialement

_________________
Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. ’ ” (Actes 20:35)
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Jeu 26 Nov 2009 - 14:56

seb a écrit:
... Je suis d'accord avec toi pour dire que la doctrine bouddhiste n'est certainement pas correcte. Toutefois, n'est-ce pas un peu prétentieux que d'affirmer qu'elle doit impérativement être remplacée par la doctrine chrétienne?
Hello Seb, on continue sur ce fil Very Happy
Ce que je te dis n'est ni "un peu arrogant" ni "prétentieux" puisque je te cite réulièrement des extraits de la parole de Dieu qui dit notamment :
Citation :
Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Eternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées. - Ésaie 55:8-9
Tu te trouves donc confronté au point de vue divin que j'ai tout simplement adopté et que j'expose.

seb a écrit:
Le fait de croire en Dieu et au Christ est avant tout une question de foi. Les miracles, le déluge, ou la révélation divine ne sont et ne seront sans doute jamais des réalités démontrées. Elles sont et restent avant tout des questions de foi. Il est à mon sens impératif de le comprendre.
Il y a des faits historiques indéniables, des récits rédigés par des témoins oculaires et bien sûr la foi pour croire dans les promesses divines d'une vie future meilleure.

seb a écrit:
Je pense personnellement que toute religion peut apporter quelque chose de bon, mais il faut faire la part des choses. Tout prendre d'une seule religion et ne rien rejeter, c'est se mettre sous la coupe des chefs religieux, et cela amène souvent plus de mal que de bien. Si nous avons reçu une conscience et une intelligence, c'est bien pour nous en servir. Sinon, nous n'en aurions pas.
Toute religion peut apporter quelque chose de bon tout comme tout gouvernement aussi imparfait qu'il soit vaut mieux que l'anarchie ! La conscience n'est pas un guide sûr, elle n'empêche pas par exemple un cannibale d'être cannibale ! L'intelligence tient compte de Dieu et la sagesse fait agir en conformité avec sa volonté !

seb a écrit:
Dieu, en lui-même, n'a besoin de rien. Que pourrions-nous lui apporter qu'il ne possède déjà?
Qu'est-ce qu'un enfant peut apporter à son père qui pourvoit à ses besoins ? Son affection, son obéissance, sa contribution active au bonheur de la famille !

seb a écrit:
Il désire juste que nous soyons heureux et vivions en harmonie les uns avec les autres. C'est le message de pratiquement tous les textes religieux, et c'est ce message qui compte vraiment. Le reste n'est pas tellement important...
N'est-ce pas très réducteur et refaire l'erreur de placer l'homme au centre de tout ? Comme les cieux sont plus élevés que la terre, de même la pensée divine est plus élevée que la pensée des hommes. Alors ne serait-il pas vital de chercher à connaître plutôt ce que Dieu désire au lieu de tenir nos désirs pour des réalités ? Et comment peut-on connaître ce que Dieu désire ? Arrow Arrow Arrow study
À bientôt
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Nomade
Admin
avatar

Nombre de messages : 11247
Localisation : Europe
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Sam 8 Jan 2011 - 1:21

Chers lecteurs,

la discussion avec Seb s'est ensuite considérablement éloignée du thème, c'est pourquoi elle a été transférée sous un nouveau sujet sous le titre "Discussion avec l'agnostique Seb" que vous trouverez en cliquant sur
http://jesus.discutfree.com/t1309-discussion-avec-l-agnostique-seb

Cordialement
Nomade

_________________
... et si, sur quelque point, vous pensez autrement, là encore Dieu (n)ous éclairera. En attendant, quel que soit le point déjà atteint, marchons tous dans la même ligne - Philippiens 3,15-16.
Revenir en haut Aller en bas
Patoune

avatar

Nombre de messages : 3313
Localisation : France
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   Sam 8 Jan 2011 - 1:36

Adorer Dieu dans la forme la plus simple :

- Matthieu 18.20 > Car là où deux ou trois se trouvent rassemblés en mon nom, je suis là au milieu d’eux. ”
Lorsque deux ou trois disciples se réunissent au nom de Jésus.
D'ailleurs, Emil Brilnner, un célèbre érudit suisse, a écrit dans "The Divine Imperative", 1937, pages 153-159 :
Citation :
Là où la Parole de Dieu est prêchée et crue, là où deux ou trois se réunissent au nom du Christ, là se trouve l'Église. De tout ce que l'on peut dire d'autre au sujet de l'Église, ce point est fondamental. Cette déclaration n'a jamais - pas même de nos jours – été comprise dans toute sa puissance révolutionnaire. La réunion de deux ou trois doit être reconnue comme étant l'Église même sous une forme imparfaite. Quand un père rassemble sa maisonnée autour de lui pour leur exposer l'Évangile de façon simple humble, ou encore, là où un profane, de tout cœur, proclame la parole de Dieu à un groupe de jeunes gens, là se trouve l'Église. Quiconque démord de cette règle, en croyant que quelque chose d'autre doit y être rajoutée pour en faire une Eglise réelle a mal compris la signification de l'essence même de la Foi Evangélique.
- Hébreux 13.12-14 > C’est pourquoi Jésus aussi, pour sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert en dehors de la porte. Sortons donc vers lui en dehors du camp, portant l’opprobre qu’il a porté, car nous n’avons pas ici de ville qui demeure.
La simplicité du christianisme est illustrée par ce texte du livre des Hébreux où le chrétien est invité à sortir des complexes structures religieuses, exaltant la vue, pour vivre sa foi dans des tentes à l'instar d'Abraham.

- Michée 6.8 > Et qu’est-ce que Jéhovah réclame de toi, sinon de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher modestement avec ton Dieu ?
Par la manifestation de qualités chrétiennes en devenant comme des petits enfants dans la sincérité, la spontanéité et la simplicité :
- Matthieu 18.3 > Si vous ne vous retournez pas et ne devenez pas comme des petits enfants, vous n’entrerez en aucune manière dans le royaume des cieux.

- Jacques 1.27 > Le culte qui est pur et sans souillure du point de vue de notre Dieu et Père, le voici : prendre soin des orphelins et des veuves dans leur tribulation, et se garder sans tache du côté du monde.
Adorer Dieu c'est donner un autre sens à nos activités journalières les plus banales pour les dédier à notre Père.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelle est la bonne manière d'adorer Dieu ?
» Comment gérer les critiques de la bonne manière ?
» Calculer n'importe quelle limite, d'une manière certaine!
» Une bonne manière pour invoquer Allah
» CVIM : Quelle est la bonne pratique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Liberté Chrétienne :: Discussions bibliques :: Connaître Dieu et son envoyé Jésus-Christ - Jean 17:3-
Sauter vers: